Aller au contenu principal

Manama et Riyad soutiennent le Maroc quant à l'intégrité du Sahara

Bahreïn et l'Arabie saoudite ont renouvelé cette semaine leur soutien aux droits légitimes du Maroc sur ses provinces du sud et réaffirmé leur rejet de toute attaque contre les intérêts suprêmes, la souveraineté et l'intégrité territoriale du royaume.

Par H.L.B, Publié le 19/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

À Manama, le Ministère des Affaires Etrangères a renouvelé dans une déclaration le soutien de Bahreïn aux droits légitimes du Maroc sur ses provinces du sud, et son soutien au plan d'autonomie offert par Rabat pour le règlement du conflit régional du Sahara.

 

Manama a également exprimé son soutien à tous les efforts visant à trouver une solution politique à la problématique du Sahara dans le respect de la souveraineté du Maroc et a salué les projets de développement lancés dans cette région.

 

Cette déclaration affirme que Bahreïn est déterminé à défendre le Maroc contre toutes les menaces visant sa souveraineté et son unité territoriale.

 

À New York, le diplomate saoudien Faycel Bin Nacer El Hekbani a réitéré dans une allocution prononcée devant le Comité des 24 Nations Unies que l'Arabie saoudite qu'il rejette toute attaque contre l'intégrité territoriale du Maroc.

 

Il a souligné que "le Maroc frère a contribué avec sérieux et de bonne foi aux efforts déployés, sous la surveillance exclusive des Nations Unies, pour trouver une solution durableau dossier du Sahara".

 

El Hekbani, dont les remarques ont été reproduites par l'Agence de presse saoudienne, a réitéré le soutien de son pays aux efforts déployés par le Maroc pour trouver une solution à ce conflit régional et souligne l'importance de faire preuve de réalisme et d'un esprit de consensus entre toutes les parties concernées, car le règlement de cette question exige un climat de sérénité.

 

Réaffirmant la position de principe de l'Arabie saoudite concernant le soutien de la proposition d'autonomie marocaine, le délégué saoudien a déclaré que le plan d'autonomie du Maroc garantit aux habitants des provinces du sud une participation libre et effective au développement économique, social et culturel de leur région, tout en tenant compte des particularités et traditions sahraouies.

 

L'initiative d'autonomie est une solution consensuelle conforme au droit international, à la Charte des Nations Unies et aux résolutions du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale, a ajouté le diplomate saoudien, en notant que ce plan respecte le principe de l'auto-détermination.

 

El Hekbani a salué les efforts déployés par le gouvernement marocain pour assurer le développement économique et social de ses provinces du sud, tout en saluant le plan de développement de 8 milliards de dollars lancé par le Maroc au Sahara en 2015 en vue d'améliorer les conditions de vie de la population locale.

 

La déclaration du ministre bahreïni des Affaires étrangères et le discours du diplomate saoudien ont tous deux salué les efforts du Secrétaire général de l'ONU qui s'est engagé à reprendre les négociations politiques conformément aux consignes fixées par le Conseil de sécurité depuis 2007, notamment la résolution 2468 adoptée le 30 avril 2019 rappelant la nécessité de parvenir à un accord politique réaliste et durable sur le dossier du Sahara.

Blanchiment d'argent : le Maroc sur la liste grise du Gafi

Le Maroc a tardé à introduire des amendements de fond au projet de loi modifiant et complétant le Code pénal et la loi relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux. Les parlementaires a...

Légalisation du cannabis : report de l'adoption du projet de loi

Ce jeudi 25 février, le Conseil de gouvernement a tenu sa réunion hebdomadaire, sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement. Les travaux de cette séance ont été consacrés à l’étude...

Maroc-UE : nouvelles orientations pour le partenariat

Le Maroc et l’Union européenne (UE) sont liés par de nombreux accords et partenariats, et ce à plus...

Nouzha Bouchareb : «nous tablons sur le segment de la classe moyenne»

État des lieux du secteur de l’immobilier, plan de relance, nouvelle proposition pour le logement s...

Bourita s’entretient avec son homologue espagnole

Ce mardi 23 février, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, s’est entretenu par visioconférence avec son homologue espagn...

Du cannabis au Conseil du gouvernement

Le cannabis sera-t-il dépénalisé au Maroc ? Tout porte à croire que l'exécutif abonde dans le sens d'une légalisation de l'utilisation thérapeutique de cette plante. Un Conseil de gouvernement se r...