Temps de lecture : 5 minutes


Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement palestinien Hamas, est arrivé ce mercredi 16 juin à Rabat. Selon le PJD, cette invitation vise à affirmer le soutien du Maroc à la cause palestinienne. Cette visite intervient après un échange de lettres entre le roi Mohammed VI et Naftali Bennet, le nouveau premier ministre israélien. Dans sa correspondance, le Souverain félicitait Bennet pour son nouveau poste. Le message du dirigeant israélien affirmait quant à lui sa détermination «à renforcer les relations israélo-marocaines dans tous les domaines».

Temps de lecture : 5 minutes

Après avoir adressé une invitation à Ismail Haniyeh, chef du mouvement palestinien Hamas, le Parti de la justice et du développement (PJD) l’a accueilli à bras ouverts ce mercredi 16 juin à Rabat. Ce dernier a été ainsi reçu par Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, ainsi que par un grand nombre de responsables marocains. «Nous sommes honorés au sein du PJD de recevoir une délégation du Hamas conduite par le chef du bureau politique du mouvement, M. Ismail Haniyeh», a écrit El Otmani sur son compte Twitter. Il a indiqué aussi que le Royaume «a affirmé à plusieurs reprises son soutien – Roi, gouvernement et peuple – à la lutte du peuple palestinien jusqu’à l’établissement de son État indépendant avec Al Qods Al-Sharif comme capitale». Et d’ajouter dans ce sens que la délégation du Hamas aura des discussions avec la direction du PJD ainsi que plusieurs autres partis politiques concernant les derniers développements de la cause palestinienne et la manière de la soutenir.



De son côté, Haniyeh, qui effectue son premier voyage officiel à Rabat, a remercié El Otmani pour l’invitation au Maroc. «J’espère que cette visite permettra d’obtenir les résultats souhaités et attendus du pays frère qu’est le Maroc», a-t-il déclaré. Selon Slimane El Amrani, secrétaire général adjoint du PJD, cette visite «s’inscrit dans le cadre des relations entre le Maroc et la Palestine», et affirme que le Royaume reste engagé dans son soutien à la cause palestinienne, malgré le rétablissement de ses liens avec Israël.




Lire aussi : Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc




 



Nouvelle escalade



Le déplacement du leader du Hamas au Maroc intervient alors que les tensions s’exacerbent de nouveau entre les Palestiniens et les autorités israéliennes. En effet, des manifestants israéliens ont brandi des drapeaux lors d’une marche à Al Qods pour célébrer la prise de la ville par Israël en 1967. Certains ont même scandé «mort aux Arabes». De plus, durant ces dernières 48 heures, les Forces de défense israéliennes (FDI) ont lancé des frappes aériennes sur Gaza en réponse à des ballons incendiaires envoyés depuis le territoire palestinien. Les FDI ont expliqué que leur offensive a ciblé des sites militaires du Hamas ainsi que les lieux de réunion de ses brigades à Khan Younes et à Gaza. Ces nouvelles violences font également suite à une guerre éclair de 11 jours qui a éclaté entre Palestiniens et Israéliens le 10 mai dernier, vers la fin de ramadan. 256 Palestiniens, dont des dizaines de femmes et d’enfants, et 13 israéliens sont morts lors de ces affrontements, qui ont surtout ravagé des centres de santé, des bureaux de presse et des écoles dans la bande de Gaza.



Pendant cette effusion de sang, la quatrième du genre depuis 2000, le Maroc a envoyé 80 tonnes d’aides humanitaires pour soutenir le peuple palestinien. Le roi Mohammed VI a pour sa part assuré que l’ouverture des négociations entre Israël et les Palestiniens est le seul moyen de parvenir à une solution définitive, durable et intégrale à ce conflit de longue date.




Lire aussi : Gaza : échanges de tirs entre Israël et le Hamas




 



Échange de correspondance entre le roi Mohammed VI et Naftali Bennet



L’arrivée d’Ismail Haniyeh au Maroc intervient aussi après un échange de lettres entre le Souverain et Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien. Le roi Mohammed VI a félicité dans sa correspondance Bennett d’être devenu le premier nouveau dirigeant d’Israël depuis 12 ans, après que le gouvernement de coalition qu’il a formé a évincé cette semaine son prédécesseur Benjamin Netanyahou. Le Maroc poursuivra ses efforts pour promouvoir la paix, la justice et la coexistence au Moyen-Orient, afin d’assurer la sécurité, la stabilité et la fraternité à tous les peuples vivant côte à côte dans cette région, indique la correspondance du Roi. En réponse, Bennett a souligné qu’«Israël considère le Maroc comme un pays ami et un partenaire important dans les efforts de paix et de sécurité dans la région». Aussi, il a affirmé sa détermination «à renforcer les relations israélo-marocaines dans tous les domaines».




Lire aussi : Le roi Mohammed VI félicite le nouveau Premier ministre israélien Naftali Bennett




Enfin, d’après le journaliste Aziz Boucetta, le Royaume entretient une bonne relation avec le président actuel de la Palestine, Mahmoud Abbas, notamment grâce au fait que le Roi préside le Comité Al-Qods. Et, en recevant Ismaël Haniyeh, le pays confirme son étroit rapport avec les deux factions rivales palestiniennes. De plus, grâce à la reprise de ses liens avec Israël, le pays assoit aussi l’importance de son rôle dans la résolution du conflit israélo-palestinien.


RHN maroc espagne

Maroc-Espagne : une entente au beau fixe

Aziz Akhannouch et Pedro Sánchez ont réussi à inaugurer un nouveau chapitre dans les relations entre les royaumes du Maroc et d’Espagne. 24 heures ont suffi aux deux chefs de l’exé…
Maroc-Espagne : lancement de la Réunion de haut niveau

Maroc-Espagne : clôture de la Réunion de haut niveau

Le Maroc et l’Espagne entament une nouvelle phase dans leurs relations. Les deux pays ont tenu, ce jeudi 2 février à Rabat, la 12e session de leur Réunion de haut niveau (RHN). Cel…
Maroc-Espagne : début d’une nouvelle ère des relations

Maroc-Espagne : une nouvelle ère pour les relations bilatérales

Partenaires historiques du bassin méditerranéen, le Maroc et l'Espagne affichent l'ambition résolue de consolider leurs liens économiques, à la lumière de leurs récents rapprocheme…
Aziz Akhannouch et Pedro Sanchez

Maroc-Espagne : nouvel élan à la coopération bilatérale

Le brouillard épais qui enveloppait les liens entre les royaumes du Maroc et d'Espagne est en train de se dissiper. Depuis la fin de la brouille diplomatique déclenchée par l'accue…
Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Aziz Akhannouch a présenté la politique adoptée pour la promotion de l’investissement. Ce lundi, lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représen…
Union africaine : adoption d'un livre blanc pour exclure le Polisario

Union africaine : adoption d’un livre blanc pour exclure le Polisario

Les premiers ministres et les chefs africains de différents départements se sont réunis à Marrakech le 28 janvier. L'objectif de cette rencontre : exclure la "pseudo République ara…
Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Le Maroc et l’Irak sont décidés à entamer une nouvelle étape dans leurs relations. Ce samedi 28 janvier, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Mar…
Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Parlement européen (PE) a vivement critiqué le Maroc. Ce dernier s’est arrogé le droit de juger la justice marocaine de manière flagrante, partiale et n’a accordé aucune considé…