Aller au contenu principal

Brahim Ghali : l'USFP et le PAM s'adressent à la presse espagnole

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/05/2021 à 12:46, mis à jour le 17/05/2021 à 15:19
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM) © DR

Dans son édition de ce lundi 17 mai, le journal arabophone Al-Ahdath Al-Maghrib rapporte que les dirigeants du Parti authenticité et modernité (PAM) et de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ont décidé de faire des sorties médiatiques dans la presse espagnole. L’objectif est de dénoncer l’accueil de Brahim Ghali, chef du Polisario, par le pays ibérique. Ceci intervient après que les partis politiques marocains ont adressé des lettres de contestations à leurs homologues espagnols.

Dans ces sorties médiatiques, Driss Lachgar, le Premier secrétaire de l’USFP, et Abdellatif Ouahbi, le secrétaire général du PAM, ont choisi respectivement les journaux espagnols ABC et La Razon. Dans ces entretiens, les deux politiciens ont exprimé le mécontentement de la classe politique marocaine en raison de l’accueil par l’Espagne du chef des milices du Polisario, qualifié d’acte déloyal. Selon Ouahbi, cette erreur, qui nuit aux relations de bon voisinage et d’amitié entre les deux peuples, doit être rectifiée. «Autoriser l’entrée d’un séparatiste du front Polisario, accusé d’avoir commis de graves violations des droits de l’Homme, est un acte injustifié», a-t-il ajouté. Rappelant le conflit entre Madrid et la Catalogne, il a souligné qu’aucun parti politique marocain n’a soutenu le séparatisme dans le monde. Ainsi, il a appelé le gouvernement espagnol à corriger au plus vite son erreur à l’encontre du peuple marocain.

Lachgar, quant à lui, a souligné que l’attitude de l’Espagne depuis le déclenchement de cette affaire confirme l’existence d’un accord entre les gouvernements espagnol et algérien pour transférer Brahim Ghali, poursuivi pour de graves accusations de terrorisme et de génocide, entre autres, à bord d’un avion privé avec de faux documents sans en informer le gouvernement marocain. Il s’agit d’un scandale qui porte atteinte aux relations de confiance entre les deux pays, indique le Premier secrétaire de l’USFP, rejetant le prétexte humanitaire avancé par le gouvernement de Pedro Sánchez.

Mohammed Benchaâboun, nouveau ambassadeur du Maroc en France

Mohammed Benchaâboun, ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Saad Dine El Otmani, vient d'être nommé Ambassadeur du Maroc en France. Cette information a été confirmée par un com...

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...

Sahara : un dossier toujours aussi compliqué

Après la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Saha...