Aller au contenu principal

Brahim Ghali : l'USFP et le PAM s'adressent à la presse espagnole

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/05/2021 à 12:46, mis à jour le 17/05/2021 à 15:19          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM) © DR

Dans son édition de ce lundi 17 mai, le journal arabophone Al-Ahdath Al-Maghrib rapporte que les dirigeants du Parti authenticité et modernité (PAM) et de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ont décidé de faire des sorties médiatiques dans la presse espagnole. L’objectif est de dénoncer l’accueil de Brahim Ghali, chef du Polisario, par le pays ibérique. Ceci intervient après que les partis politiques marocains ont adressé des lettres de contestations à leurs homologues espagnols.

Dans ces sorties médiatiques, Driss Lachgar, le Premier secrétaire de l’USFP, et Abdellatif Ouahbi, le secrétaire général du PAM, ont choisi respectivement les journaux espagnols ABC et La Razon. Dans ces entretiens, les deux politiciens ont exprimé le mécontentement de la classe politique marocaine en raison de l’accueil par l’Espagne du chef des milices du Polisario, qualifié d’acte déloyal. Selon Ouahbi, cette erreur, qui nuit aux relations de bon voisinage et d’amitié entre les deux peuples, doit être rectifiée. «Autoriser l’entrée d’un séparatiste du front Polisario, accusé d’avoir commis de graves violations des droits de l’Homme, est un acte injustifié», a-t-il ajouté. Rappelant le conflit entre Madrid et la Catalogne, il a souligné qu’aucun parti politique marocain n’a soutenu le séparatisme dans le monde. Ainsi, il a appelé le gouvernement espagnol à corriger au plus vite son erreur à l’encontre du peuple marocain.

Lachgar, quant à lui, a souligné que l’attitude de l’Espagne depuis le déclenchement de cette affaire confirme l’existence d’un accord entre les gouvernements espagnol et algérien pour transférer Brahim Ghali, poursuivi pour de graves accusations de terrorisme et de génocide, entre autres, à bord d’un avion privé avec de faux documents sans en informer le gouvernement marocain. Il s’agit d’un scandale qui porte atteinte aux relations de confiance entre les deux pays, indique le Premier secrétaire de l’USFP, rejetant le prétexte humanitaire avancé par le gouvernement de Pedro Sánchez.

Enseignants contractuels : prochaine affiliation à la CMR

Bonne nouvelle pour les enseignants contractuels. Le gouvernement a répondu favorablement à l'une de leurs revendications, à savoir l'affiliation à la Caisse marocaine des retraites (CMR). Le Conse...

Diplomatie : le Maroc toujours en froid avec l’Espagne et l’Allemagne

Bien qu’invité par Joe Biden, président américain, au deuxième sommet de Berlin sur la Libye, le Ma...

Élections 2021 : comment expliquer le nomadisme des députés ?

À l’approche de l’échéance électorale, certains députés choisissent de changer de formation politiq...

Démarrage du 2e sommet de Berlin sur la Libye

Invité par le président américain, Joe Biden, le Maroc pourrait participer ce mercredi 23 juin au d...

Opération Marhaba : une subvention de 4,5 milliards de DH de l'État

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est rendu ce mardi après-midi au Parlement pour prend...

Sahara : quelles perspectives 6 mois après la reconnaissance américaine ?

Ce mois de juin marque le sixième mois après la signature de la proclamation américaine reconnaissant la marocanité du Sahara et qui a été élaborée par l’administration Donald Trump. Depuis, le Maroc ...