Aller au contenu principal

Le Maroc cède ses actions Maroc Telecom à des investisseurs locaux

Par Nora Jaafar, Publié le 12/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le gouvernement marocain a clarifié son intention de vendre 8% de ses actions Maroc Telecom, annonçant que jusqu'à 6% des actions seront vendues exclusivement à des investisseurs institutionnels locaux, tels que des banques et des compagnies d'assurance.

 

La participation de l'État marocain dans la société devant tomber à 22% après la vente, le principal actionnaire de la société restera la société Emirati Etisalat, qui détient actuellement 53% de Maroc Telecom.

 

En réservant une majorité de ses ventes aux investisseurs locaux, le gouvernement marocain a ainsi tenté d'empêcher qu'un pourcentage encore plus important de la propriété de Maroc Telecom soit exporté vers les EAU.

 

Maroc Telecom reste, de loin, l'opérateur de téléphonie et d'Internet le plus utilisé au Maroc, avec plus de 43 % de part de marché. Ce constat a suscité l'inquiétude du gouvernement et du citoyen marocain face au grand nombre d'actions détenues par la société étrangère Etisalat.

 

Par ailleurs, Maroc Telecom reste influent sur l'ensemble du continent africain, avec des filiales dans de nombreux pays, dont le Mali, la Mauritanie, le Niger et la République Centrafricaine.

 

Les 2 % restants, soit environ 17 millions d'actions, devraient être cotés à la Bourse de Casablanca dans le cadre d'un appel public à l'épargne.

 

Cette vente s'inscrit dans le cadre d'un plan de privatisation du gouvernement visant à réduire le déficit budgétaire de 2019 de 0,6 %, le faisant passer de 3,8 % à 3,3 % en injectant 633 millions de dollars dans le budget fédéral.

 

Le gouvernement prévoit également de consacrer plusieurs centaines de millions de dollars supplémentaires au budget en vendant l'hôtel La Mamounia à Marrakech et la centrale électrique de Tahaddart au nord du Maroc.

Tourisme : l'ONMT table sur une forte reprise cet été

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) vient de diffuser son premier bulletin bimensuel flash relance. Ce document d’analyse a pour principal objectif de mobiliser les professionnels du tourism...

Douane : baisse des trafics illicites en raison de la pandémie

Publié ce mardi 11 mai, le rapport d’activité de l’année 2020 de l’Administration des douanes et des impôts indirects (ADII) révèle que les trafics illicites, de drogues notamment, ont baissé durant l...

Bank Of Africa clôture la 3e édition de SMART Bank

Dans un communiqué publié ce lundi 10 mai, Bank Of Africa a annoncé avoir clôturé la troisième édition du programme national d’Open Innovation territoriale SMART Bank. Ce dispositif terrain réunit l’e...

TPME : hausse des taux d'intérêts

Dans son édition de ce mardi 11 mai, L’Économiste a révélé que les banques ont relevé les tarifs qu’elles appliquent aux très petites, petites et moyennes entreprises (TPME). Cette hausse du taux d'in...

Investissements publicitaires : forte hausse à mi-ramadan

Du 1er au 15 ramadan, les investissements publicitaires réalisés ont couté plus de 536,5 millions DH (MDH), soit une hausse de 45%, en glissement annuel. C’est ce qu’a appris la MAP auprès du spéciali...

Bilan de l'observatoire des délais de paiement

Ce dimanche 9 mai, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration a publié le premier rapport annuel de l’Observatoire des Délais de Paiement. Ce document présente un di...