Aller au contenu principal

Le Maroc cède ses actions Maroc Telecom à des investisseurs locaux

Par H.L.B, Publié le 12/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le gouvernement marocain a clarifié son intention de vendre 8% de ses actions Maroc Telecom, annonçant que jusqu'à 6% des actions seront vendues exclusivement à des investisseurs institutionnels locaux, tels que des banques et des compagnies d'assurance.

 

La participation de l'État marocain dans la société devant tomber à 22% après la vente, le principal actionnaire de la société restera la société Emirati Etisalat, qui détient actuellement 53% de Maroc Telecom.

 

En réservant une majorité de ses ventes aux investisseurs locaux, le gouvernement marocain a ainsi tenté d'empêcher qu'un pourcentage encore plus important de la propriété de Maroc Telecom soit exporté vers les EAU.

 

Maroc Telecom reste, de loin, l'opérateur de téléphonie et d'Internet le plus utilisé au Maroc, avec plus de 43 % de part de marché. Ce constat a suscité l'inquiétude du gouvernement et du citoyen marocain face au grand nombre d'actions détenues par la société étrangère Etisalat.

 

Par ailleurs, Maroc Telecom reste influent sur l'ensemble du continent africain, avec des filiales dans de nombreux pays, dont le Mali, la Mauritanie, le Niger et la République Centrafricaine.

 

Les 2 % restants, soit environ 17 millions d'actions, devraient être cotés à la Bourse de Casablanca dans le cadre d'un appel public à l'épargne.

 

Cette vente s'inscrit dans le cadre d'un plan de privatisation du gouvernement visant à réduire le déficit budgétaire de 2019 de 0,6 %, le faisant passer de 3,8 % à 3,3 % en injectant 633 millions de dollars dans le budget fédéral.

 

Le gouvernement prévoit également de consacrer plusieurs centaines de millions de dollars supplémentaires au budget en vendant l'hôtel La Mamounia à Marrakech et la centrale électrique de Tahaddart au nord du Maroc.

Le nouveau Peugeot 3008 hybride bientôt au Maroc

Sopriam mise sur le nouveau SUV Peugeot 3008 pour se lancer dans le segment des véhicules hybrides au Maroc. Le concessionnaire va bientôt importer deux motorisations hybrides rechargeables du SUV fab...

Allègement du déficit commercial à fin janvier

Dans un communiqué publié ce mardi 2 mars, l’Office des changes a révélé qu’à fin janvier 2021, le déficit commercial du Maroc s’est établi à 11,06 milliards de DH (MMDH). Ainsi, il a enregistré un al...

Le Maroc ferme ses frontières à l'Italie et à la Belgique

Le Maroc ferme ce lundi son espace aérien à l'Italie et à la Belgique, cela porte le nombre de pays auxquels l’espace aérien marocain est fermé depuis la mi-décembre. En effet, avant l'Itali...

Technologie et innovation : le Maroc en milieu de tableau

Le dernier rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) ...

Toyota Corolla bombe le torse !

Un gabarit imposant et une habitabilité généreuse. Toyota perpétue le mythe Corolla et lance le SUV hybride Cross Roads.  Ce "baby" RAV4, comme l'appelle le concessionnaire, est enfin sur...

Covid-19 : l’interminable état d’urgence détruit les TPME à petit feu

Les multiples prolongations de l’état d’urgence sanitaire, décrétée depuis 2020 pour limiter la propagation de Covid-19 et protéger la santé publique, affectent de plus en plus les très petites e...