Aller au contenu principal

L’emblématique Mohamed Ismaïl a tiré sa révérence

Le cinéaste et scénariste marocain Mohamed Ismaïl est décédé le samedi 20 mars à Casablanca à l’âge de 70 ans des suites d’une longue maladie, a annoncé sa famille. Cette autre étoile du cinéma marocain qui vient de s’éteindre a su de par sa passion traduire dans ces œuvres les rapports humains dans leur complexité, leurs nuances et leur violence.

Par Nora Jaafar, Publié le 22/03/2021 à 17:01, mis à jour le 22/03/2021 à 18:20          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
L’emblématique Mohamed Ismaïl a tiré sa révérence

Une autre étoile du cinéma marocain s’est éteinte ce weekend. Il s’agit du cinéaste et scénariste marocain Mohamed Ismaïl, né en 1951 à Tétouan. Ce dernier, qui nous a quittés après une longue maladie, s’était consacré corps et âme à sa passion pour le cinéma afin de mettre la lumière sur les rapports humains dans leur complexité, leurs nuances et leur violence. C’est ainsi qu’après avoir rejoint la télévision marocaine en 1974, où il a produit et réalisé plusieurs films, émissions de télévision et pièces de théâtre, il a choisi de poursuivre une carrière dans l’écriture scénaristique et la réalisation, et ce au détriment de ses finances et de sa santé.

Malgré les modestes budgets que lui octroyait le Fonds de soutien du Centre cinématographique marocain (CCM), il a réussi à remporter plusieurs prix nationaux et internationaux. Il a décroché le trophée du meilleur scénario au Festival du film indépendant de Bruxelles pour son film "Ici et là", l’Étoile d’or du meilleur téléfilm pour "Allal al Kalda" et le prix du réalisateur et le grand prix du Festival international de la télévision arabe au Caire.

Peu loquace, Mohamed Ismaïl a su, au-delà des consécrations professionnelles, gagner le respect et l’amour des réalisateurs de l’ancienne et de la nouvelle génération, ainsi que l’admiration de l’ensemble des acteurs du secteur cinématographique et télévisuel marocain et étranger. De plus, son dernier film "La Mora, l’amour en temps de guerre" a surpris plus d’un à la 2e édition du Festival national du film à Tanger, qui lui a valu une large ovation des cinéphiles et de ses confrères.

Cet artiste, très regretté, a réalisé plusieurs longs-métrages, notamment "La Mora, l’amour en temps de guerre" (2020), "Des… Espoirs" (2015), "Awlad lablad" (2010), "Adieu mères" (2007), "Ici et là" (2004), "Allal al Kalda" (2003), "Amwajo el barr" (Les Vagues du rivage - 2001), "Et après..." (2000), et "Aouchtam" (1996).

Cinéma : les projets retenus par le Fonds d'aide

La Commission du Fonds d’aide à la production des œuvres cinématographiques a dévoilé les projets de films admis à l’avance sur recettes au titre de la première session de 2021. Ainsi dans la catég...

Festival de Cannes : Nabil Ayouch brigue la Palme d’or

Retenu dans la sélection officielle du Festival de Cannes, le film "Haut et Fort" de Nabil Ayouch va tenter cette année de décrocher la Palme d’or. Cette nomination est la première du genre pour le ci...

Le mystérieux trésor d’Atahualpa, dernier empereur des Incas

Au début du XVIe siècle, les Conquistadors, explorateurs et chefs d’expédition militaires espagnols qui ont exploré puis conquis le Nouveau Monde pour la couronne de Castille, avaient emprisonné Atahu...

La relance culturelle post-pandémie (avec Hicham Abkari)

Hicham Abkari, directeur du Théâtre National Mohammed 6 partage son analyse quant à la relance culturelle comme l'un des vecteur principaux du nouveau modèle de développement Marocain. Il évoque égale...

Festival de Cannes : “Haut et Fort” de Nabil Ayouch en compétition officielle

Le Maroc fait son grand come-back dans la compétition officielle du Festival de Cannes, notamment avec le prochain film de Nabil Ayouch "Haut et Fort" (titre anglais “Casablanca Beats”). C’est le comp...

Iman Mersal "Sur les traces d’Enayat Zayyat"

Le 30 avril 2021, la poétesse égyptienne Iman Mersal a reçu le prestigieux prix Shaykh Zayed pour son œuvre dédiée à la courte vie de la romancière Enayat Zayyat "Sur les traces d’Enayat Zayyat". ...