Ukraine : l’AIEA en route vers la centrale nucléaire Zaporijjia pour la mission d’inspection «la plus difficile de l’histoire» alors que les combats continuent

Temps de lecture : 5 minutes


Ukraine : l’AIEA en route vers la centrale nucléaire Zaporijjia pour la mission d’inspection «la plus difficile de l’histoire» alors que les combats continuent

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 5 minutes

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a annoncé lundi matin être en route vers la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, cible de frappes lors des dernières semaines, faisant craindre le risque d’un accident majeur. «Le jour est venu, la mission de l’AIEA vers Zaporijjia est désormais en route. Nous devons protéger la sécurité de l’Ukraine et de la plus grande centrale d’Europe», a écrit Rafael Mariano Grossi, directeur général de l’AIEA sur Twitter, précisant que la mission arriverait sur place «plus tard cette semaine». Le patron de l’agence réclamait depuis plusieurs mois la possibilité de se rendre sur les lieux, avertissant du «risque réel de catastrophe nucléaire».

Pour Kiev, la mission que l’AIEA s’apprête à effectuer est «la plus difficile de l’histoire en raison de l’activité de combat menée par la Russie sur le terrain, mais aussi de la façon évidente dont la Russie essaie de légitimer sa présence [sur place]». Le président russe Vladimir Poutine a accepté l’organisation de cette mission passant «par l’Ukraine», et non par la Russie comme il l’exigeait auparavant.

Le Kremlin, qualifiant de «nécessaire» la mission d’inspection, appelle toutefois à faire «pression» sur l’Ukraine pour réduire la tension autour de la centrale. «Tous les pays ont l’obligation de faire pression sur la partie ukrainienne pour qu’elle cesse de mettre en danger le continent européen en bombardant la centrale nucléaire de Zaporijia et les zones adjacentes», a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Depuis ces dernières semaines, la centrale nucléaire de Zaporijjia cristallise les inquiétudes des Occidentaux. Entre jeudi et vendredi, les six réacteurs de 1.000 mégawatts de la centrale ont été «totalement déconnectés» du réseau national à cause de dommages causés aux lignes électriques, selon Kiev, avant d’être reconnectés et remis en route. Cependant, «l’infrastructure de la centrale a été endommagée, et il existe des risques de fuite d’hydrogène et de pulvérisation de substances radioactives», a prévenu l’opérateur ukrainien Energoatom. Les autorités de l’oblast de Zaporijjia ont commencé, vendredi, à distribuer des comprimés d’iode aux résidents qui vivent à proximité de la centrale nucléaire, au cas où une fuite radioactive s’y produirait. L’énergéticien a mis en garde samedi contre des risques de fuites radioactives et d’incendie, après de nouvelles frappes.

Les pays du G7, qui se disent «profondément préoccupés» par «la menace sérieuse que le contrôle des installations nucléaires ukrainiennes par les forces armées russes fait peser sur la sûreté et la sécurité de ces installations», ont demandé lundi la garantie de l’accès «en toute liberté» du personnel de l’AIEA à cette centrale. «Le personnel de l’AIEA doit pouvoir accéder à toutes les installations nucléaires de l’Ukraine en temps voulu, en toute sécurité et en toute liberté», exige le G7. «Nous soulignons que toute tentative de la Russie de déconnecter la centrale du réseau électrique ukrainien serait inacceptable», prévient en outre dans une déclaration le groupe des directeurs du G7 sur la non-prolifération, soulignant que la centrale nucléaire ne devait «pas être utilisée pour des activités militaires ou le stockage de matériel militaire». «Ces actions augmentent considérablement le risque d’un accident ou d’un incident nucléaire et mettent en danger la population de l’Ukraine, des États voisins et de la communauté internationale», met en garde le G7, présidé cette année par l’Allemagne.

Les Nations unies ont appelé à cesser toute activité militaire aux alentours. Initialement, l’Ukraine craignait qu’une telle visite ne légitime l’occupation russe du site aux yeux de la communauté internationale, avant de finalement soutenir l’idée d’une mission. Devant cette «dangereuse» situation, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, avait pressé vendredi le gendarme onusien du nucléaire d’envoyer au plus vite une équipe.

La centrale de Zaporijjia, où sont situés six des quinze réacteurs ukrainiens, a été prise par les troupes russes au début de mars, peu après le lancement de l’invasion, le 24 février. Elle se trouve près de la ligne de front, dans le Sud. Kiev et Moscou s’accusent mutuellement de procéder à des bombardements à proximité du complexe, près de la ville d’Enerhodar, la ville sur le fleuve Dniepr où se trouve la centrale nucléaire, et de mettre ainsi le site en péril.


Recommandé pour vous

Le Parlement russe ratifie la loi sur l’annexion des territoires ukrainiens

Temps de lecture : 3 minutes

Les députés de la Douma, chambre basse du Parlement, ont approuvé, lundi, à l’unanimité la loi …

Nobel : le prix de médecine décerné à Svante Pääbo pour ses découvertes sur l’évolution humaine

Temps de lecture : 1 minute

Le prix Nobel de médecine a été décerné lundi à Svante Pääbo, un généticien suédois dont les tra…

Indonésie : au moins 174 morts après un mouvement de foule dans un stade de football

Temps de lecture : 2 minutes

Le bilan du mouvement de foule survenu après un match de football en Indonésie s’est élev…

Fin de cavale, l’imam Hassan Iquioussen arrêté en Belgique

Temps de lecture : 1 minute

Le ministre de la Justice belge a confirmé ce vendredi l’arrestation de l’imam Hassan Iquioussen…

Poutine officialise l’annexion de «quatre nouvelles régions russes puisque c’est la volonté» de la population ukrainienne

Temps de lecture : 7 minutes

Le président russe, Vladimir Poutine, a formalisé ce vendredi l’annexion par la Russie de quatr…

L’annexion des territoires ukrainiens par la Russie, officielle dès vendredi

Temps de lecture : 3 minutes

Les responsables pro-russes des régions de Donetsk, de Zaporijjia et de Kherson vont se réunir …

La Russie en expansion sur le territoire ukrainien

Temps de lecture : 5 minutes

Sept mois après le début de l’offensive russe en Ukraine, les quatre régions – Louhansk, Donets…

Arabie saoudite : le prince héritier Mohammed ben Salmane nommé premier ministre

Temps de lecture : 1 minute

Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a été nommé premier ministre, selon …

Le scénario d’une frappe nucléaire contre l’Ukraine, une menace réelle

Temps de lecture : 4 minutes

«Je vais le répéter encore une fois pour les oreilles sourdes (…): la Russie a le droit d…

Territoires ukrainiens bientôt annexés par la Russie, nouvelle escalade dans le conflit

Temps de lecture : 4 minutes

La Russie achève mardi 27 septembre l’organisation des référendums d’annexion dans quatre terri…

Iran : les manifestations ont coûté la vie à plus de 75 personnes

Temps de lecture : 1 minute

Les manifestations en Iran continuent de faire des victimes. Plus de 75 personnes ont été tuées…

Pluies diluviennes aux Canaries : plus de 200 vols annulés

Temps de lecture : 1 minute

Depuis dimanche, plus de 200 vols ont été annulés aux Canaries en raison d…