Temps de lecture : 5 minutes


Taïwan vs Chine : le monde est-il face à une nouvelle guerre ?

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Taïwan mènerait des exercices militaires en réponse à la menace d’une invasion chinoise. Organisées dans le comté de Pingtung, ces activités visent à préparer l’île contre une “éventuelle” attaque de la Chine. De son côté, Pékin est toujours déterminée à récupérer Taïwan, qu’elle considère comme partie à part entière de son territoire. Alors que les États-Unis soutiennent ouvertement les autorités taïwanaises, faut-il craindre une nouvelle guerre ? Une guerre qui exacerberait la crise mondiale actuelle.

Temps de lecture : 5 minutes

La Chine a annoncé en début de semaine la poursuite de ses exercices d’artillerie, entamés la semaine dernière. Suite à cette information, l’armée de Taïwan a lancé, ce 9 août, un exercice militaire à balles réelles, en simulant sa défense contre une attaque chinoise.

Pékin estime que Taïwan est l’une des provinces qu’elle n’a pas encore réussi à rallier avec le reste de son territoire, et ce, depuis la fin de la guerre civile chinoise qui a eu lieu en 1949. Cet État insulaire est peuplé d’environ 23 millions d’habitants et se situe à 180 km à l’est de la Chine.

Par ailleurs, pour le gouvernement chinois, la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, était une provocation majeure. Le pays est, en effet, opposé à toute initiative octroyant aux autorités taïwanaises une légitimité internationale. Au lendemain du départ de la responsable américaine, l’armée chinoise a lancé, directement, de vastes manœuvres dans six zones autour de cette île.

Joint par la rédaction de LeBrief, Pr. Nabil Adel, directeur du groupe de recherche en géopolitique et géoéconomie à l’ESCA, explique que «Taïwan est très avancée technologiquement. Si la Chine l’annexe, elle réduirait considérablement le gap technologique qui la sépare de l’occident». 

Lire aussi : «Si la Chine attaque, c’est la fin du monde», prévient l’ambassadeur de Taïwan en France

Taïwan, la Chine et les États-Unis sortent du silence

Le porte-parole du huitième corps d’armée de Taïwan, Lou Woei-jye, a précisé que les exercices taïwanais étaient prévus depuis longtemps. Il a expliqué qu’il ne s’agissait pas d’une réponse aux récentes activités militaires chinoises. Selon Lou Woei-jye, les exercices ont commencé dans le comté de Pingtung, peu après 00h40 GMT (1h40 à Rabat), avec des tirs de fusées éclairantes et d’artillerie. Puis, ils se sont achevés vers 1h30 GMT (2h30 à Rabat).

L’armée a indiqué aussi qu’un second round d’exercices est prévu, ce jeudi. Il impliquera le déploiement de plusieurs centaines de soldats, ainsi que d’environ 40 obusiers.

Du côté chinois, le porte-parole des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a réagi, lors d’un point de presse, aux manœuvres taïwanaises. Il a lancé que «toute tentative de s’opposer, par la force armée, au courant de l’histoire et à la réunification fera inévitablement face à la ferme opposition de l’ensemble du peuple chinois. Ce serait surestimer vos capacités, faire preuve de témérité et voué à l’échec».

Pour les États-Unis, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a qualifié la réaction chinoise de «disproportion totale». Il a, ainsi, appelé la Chine à arrêter ses exercices militaires.

Lire aussi : Nancy Pelosi à Taïwan, une visite qui dérange

L’Algérie défend la Chine

Quant à l’Algérie, elle a réaffirmé sa position concernant le respect de l’intégrité territoriale de la Chine. L’ambassadeur algérien à Pékin, Hassan Rabhi, a affirmé que son pays «respecte l’intégrité territoriale de la Chine» et que «le gouvernement chinois est le seul représentant légitime de tous les Chinois».

Dans une déclaration reprise, samedi, par des médias chinois, le diplomate algérien a avancé : «Taïwan est une partie intégrante du territoire chinois, et le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime représentant toute la Chine, et cela est expressément stipulé dans la résolution 2758 de l’Assemblée générale des Nations Unies de 1971». 

Ainsi, Alger s’oppose à «l’autodétermination du peuple de Taïwan». Cependant, elle a défendu «l’autodétermination du peuple sahraoui», en justifiant cela par des slogans, tels que «la non-ingérence dans les affaires de l’État» et «soutenir les peuples dans l’autodétermination». 

Enfin, Pr. Nabil Adel n’exclut pas l’option militaire, mais il estime que son coût sera élevé pour l’empire du milieu. En effet, même si les pays occidentaux ne riposteraient pas par la confrontation armée, ils mettraient le pays sous sanctions économiques et diplomatiques. Cela fragiliserait sa croissance qui continue de dépendre de ses relations commerciales, complexez, avec l’Occident. Si ce dernier scénario se produit, les conséquences sur l’économie mondiale seraient cataclysmiques.


Recommandé pour vous

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a ét…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de cha…

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au dé…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les n…

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes

Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en rais…

Affrontement Israël-Gaza : le calme après la tempête

Temps de lecture : 4 minutes

Après trois jours d’hostilité entre le groupe armé palestinien, Jihad islamique, et Israël, les…

Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies qui se sont déclarés au nord du Maroc, en Europe et en Amérique, ne sont que les …

Tout savoir sur les «Uber files»

Temps de lecture : 7 minutes

Depuis dimanche 10 juillet, Uber fait l’objet de nombreux articles évoquant ses méthodes …

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié p…

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans fron…

Les dépenses militaires mondiales atteignent un niveau record en 2021

Temps de lecture : 6 minutes

Le constat du dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockhol…

Washington : participation active de la délégation marocaine aux réunions BM-FMI

Temps de lecture : 7 minutes

Une délégation marocaine conduite par la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah …