Barrage Al Massira

Temps de lecture : 3 minutes


Stress hydrique : les villes marocaines en souffrance

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le stress hydrique fait peser une lourde menace sur le Maroc. La mauvaise gestion et le gaspillage de l’eau accentuent sa pénurie dans certaines villes. À Marrakech, la situation s’exacerbe de jour en jour, poussant plusieurs parties à tirer la sonnette d’alarme sur la pénurie d’eau dans cette région. Le point.

Temps de lecture : 3 minutes

Le changement climatique n’a épargné aucune région du monde. Au Maroc, la sécheresse, la désertification accélérée, l’asséchement des barrages et l’absence de précipitations ont gravement impacté la situation hydrique nationale. Le ministère de l’Équipement et de l’eau avait listé les villes concernées par ces perturbations d’approvisionnement en eau potable. 54 villes et villages sont ainsi touchés par le stress hydrique, en particulier Marrakech et Oujda.

Cette année, les réserves en eau se sont détériorées. Même si les précipitations enregistrées lors des mois de mars et avril ont sauvé le secteur agricole et ont résorbé le déficit pluviométrique, 80% des apports en eau ont diminué pendant la saison 2022. Les réserves des barrages ont baissé pour atteindre un taux de remplissage de 33%.

Lire aussi : Secteur de l’eau : le constat alarmant de la Cour des comptes

Marrakech lance un SOS hydrique

La région de Marrakech-Safi a lancé une alerte sur sa situation hydrique. Lors d’une conférence de presse organisée le 22 juin, la branche d’eau de l’Office national de l’électricité (ONEE), la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Marrakech (RADEEMA) et l’Agence du bassin hydraulique de Tensift (ABHT) se sont mobilisés face à la pénurie d’eau dans cette région. Ces derniers ont recouru aux médias, aux citoyens, aux élus et à la société civile pour appeler la population locale à la rationalisation de l’utilisation de l’eau potable.

Exposée à la pénurie d’eau, la ville ocre subit une forte pression. Selon l’ABHT, le déficit pluvial en 2022 équivaut à la consommation annuelle de Marrakech. Ainsi, les eaux superficielles et souterraines connaissent un stress accru.

 

Quid des solutions contre cette pénurie

En revanche, des actions ont été menées pour assurer la continuité d’alimentation en eau potable dans cette région. L’ONEE et la RADEEMA ont utilisé l’eau du barrage Al Massira pour sécuriser l’alimentation de la région.

Ils ont misé sur l’utilisation des ressources non conventionnelles, notamment les eaux usées traitées pour l’irrigation des espaces verts de Marrakech. Cette solution concerne les golfs, la palmeraie et quelques 26 espaces verts et jardins, couvrant une superficie totale de 228 ha. Ce chantier sera lancé à partir de 2023 et nécessite la mobilisation d’une enveloppe budgétaire estimée à 64,7 millions de DH (MDH).

Par ailleurs, la RADEEMA envisage la conception d’une borne afin d’encourager les entreprises de nettoiement et de travaux à utiliser les eaux usées traitées à la demande. De plus, l’ABHT conduit des audits relatifs à l’efficacité hydrique des établissements ayant une grande consommation d’eau potable, tels que les hôpitaux, les hôtels, les écoles, les mosquées, les administrations, etc.

Enfin, le gaspillage d’eau coûte au Royaume l’équivalant de deux mètres de nappes phréatiques chaque année. Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de l’eau, avait souligné que plusieurs projets sont mis en œuvre ou programmés afin de réutiliser les eaux usées, traitées dans l’arrosage des espaces verts et des golfs. Cependant, la gestion et la préservation de cette ressource vitale sont la responsabilité de tous les départements et de tous les citoyens. À bon entendeur !


Recommandé pour vous

Stress hydrique : comment optimiser l’utilisation de l’eau ?

Temps de lecture : 6 minutes

Dans un village à 140 km de Casablanca, les habitants courent chaque matin vers la fontaine ou chez un voisin pour s’approvisionner en eau. «Ça…

Maroc : la jeunesse, moteur de l’économie nationale

Temps de lecture : 5 minutes

La pyramide démographique marocaine donne un aperçu sur le nombre de jeunes âgés de 15 à 24 ans. Cette tranche d’âge est considérée comme la pl…

OMP : zoom sur les dysfonctionnements des prisons marocaines

Temps de lecture : 5 minutes

L’Observatoire marocain des prisons (OMP) a présenté, jeudi 4 août à Rabat, les grandes lignes sur « la situation des prisons et des détenus au…

Voyages à l’étranger : quelles sont les conditions en vigueur ?

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que l’été bat son plein, les Marocains sont en quête des destinations de vacances les plus intéressantes. Si certains préfèrent visiter d…

Pénurie de compétences : plusieurs pays assouplissent leurs lois sur la migration régulière

Temps de lecture : 5 minutes

C’est désormais une évidence, la crise sanitaire a bouleversé le monde du travail. Les pénuries de travailleurs atteignent des records. Une réa…

Crise hydrique : le Maroc a soif

Temps de lecture : 4 minutes

La situation hydrique du Maroc est de plus en plus critique. La sécheresse, la chute des taux de remplissage des barrages, la désertification a…

Intoxication alimentaire : un fléau qui s’aggrave en été  

Temps de lecture : 3 minutes

Une intoxication alimentaire survient après la digestion d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou d’un produit chimique toxique. Ce malaise…

Tout savoir sur l’affaire Sébastien Raoult

Temps de lecture : 5 minutes

Sous le coup d’une « notice rouge » Interpol (une demande internationale de localisation et d’arrestation en attendant une extradition, ou tout…

Variole du singe : une propagation mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La Variole du singe continue de se propager partout dans le monde. Le nombre de cas ne cesse pas de croitre, ce qui inquiète de plus en plus le…

Baignade dans les barrages : une aventure à haut risque

Temps de lecture : 4 minutes

Pour affronter les épisodes de canicule, de nombreuses personnes se tournent vers la baignade pour se rafraichir. Qu’elle soit dans la mer, les…

Invasion de méduses : un phénomène annuel très gênant

Temps de lecture : 6 minutes

Chaque année, les plages du Nord du Royaume font de nouveau face à une invasion de méduses, l’animal marin le plus redouté par les nageurs.

Refonte du système sanitaire : l’union fait la force

Temps de lecture : 4 minutes

À travers le projet de loi-cadre n°06-22, relatif au système national de santé, la réforme du secteur portera sur la gouvernance, l’offre de sa…