Staffan De Mistura

Temps de lecture : 5 minutes


Sahara : Staffan de Mistura poursuit sa 2e tournée régionale

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Après une visite effectuée en juillet au Maroc, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, est arrivé samedi à Tindouf dans le cadre de la poursuite de sa deuxième tournée régionale. L’émissaire onusien a rencontré les représentants du Polisario et doit se rendre également à Alger et à Nouakchott. Quels sont les enjeux de cette seconde tournée régionale ? Éléments de réponse.

Temps de lecture : 5 minutes

Le diplomate italo-suédois, Staffan de Mistura, est arrivé samedi à Tindouf pour rencontrer les représentants du Polisario, à leur tête Brahim Ghali. C’est la deuxième étape de la deuxième tournée régionale de l’émissaire onusien, après une visite exclusive au Maroc au mois de juillet. À Rabat, de Mistura s’était entretenu avec le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, accompagné de Omar Hilale, le représentant permanent du Maroc à l’ONU, et de Redouane Houssaini, le directeur des Nations unies au ministère des Affaires étrangères. Les responsables marocains lui avaient signifié clairement l’attachement du Royaume au processus des tables rondes auquel l’Algérie avait adhéré et qu’elle veut à présent enterrer. Lors de sa visite au Maroc, de Mistrura avait renoncé à se rendre dans les provinces du Sud, espérant pouvoir le faire à une date ultérieure. En annonçant la poursuite de cette tournée entamée en juillet au Maroc et qui le conduira à Tindouf, Alger et Nouakchott, une porte-parole de l’ONU avait indiqué que Staffan de Mistura «a toujours hâte de pouvoir approfondir les consultations avec toutes les parties concernées sur la perspective de faire avancer de façon constructive le processus politique».

Le jeu d’Alger et du Polisario

Chaque tournée régionale de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU donne lieu à des stories scénarisées produites par l’Algérie et le Polisario. Cette fois-ci, c’est l’Espagne qui est en ligne de mire. Accusée de partialité parce qu’elle a soutenu l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc, Madrid a fait face aux cinglantes attaques verbales de la part des responsables algériens et des représentants du mouvement séparatiste. Ce nouveau paramètre est un signal fort en faveur du Maroc, surtout qu’il est émis par l’ancienne puissance administrante du Sahara. Pire encore, l’Algérie a refusé qu’un avion de l’armée de l’air espagnole transporte de Mistura. Ce dernier avait pourtant effectué en janvier sa première tournée dans la région à bord d’un avion militaire ibérique.

De par son agressivité envers l’Espagne, l’Algérie montre encore une fois qu’elle est partie prenante dans ce dossier, alors qu’elle s’en défend constamment. Quoi qu’il en soit, de Mistura a pris acte du changement de la position de l’Espagne, mais aussi de l’Allemagne et d’autres pays européens, sans oublier la reconnaissance par les USA de la marocanité du Sahara. Et puis il y a les représentations diplomatiques étrangères ouvertes à Laâyoune et à Dakhla.

«Nous allons œuvrer durant les prochains mois pour la tenue d’une réunion, que ce soit à Laâyoune ou à Dakhla, en présence tous les pays ayant ouvert des consulats dans les provinces du Sud, pour confirmer cette dynamique et créer une plus grande coordination entre ces États», a indiqué Bourita lors d’un point de presse avec son homologue capverdien, Rui alberto De Figueiredo Soares, tenu le 31 août à l’issue de l’inauguration à Dakhla d’un consulat général de la République de Cabo Verde. Cette dynamique d’ouverture des consulats démontre l’évolution positive que connaît la question de l’intégrité territoriale du Royaume et provoque l’ire des ennemis du Maroc.

Lire aussi : Sahara : l’Espagne comme médiateur entre Rabat et Bruxelles après les propos polémiques de Borrell

 

Depuis sa nomination en octobre 2021, le diplomate italo-suédois n’a pas pu faire bouger d’un iota le processus politique pour le règlement du différend régional sur le Sahara. Comment le pourrait-il face à l’entêtement algérien et à l’instrumentalisation d’un mouvement illégitime qui détourne les aides fournies aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf et autres en plein désert ? De Mistura devrait suivre le conseil de feu Hassan II qui jugeait qu’il ne fallait pas perdre de temps à avancer des arguments de bonne foi face à des gens de mauvaise foi.

Lire aussi : Dakhla : le Cap-Vert ouvre un consulat général

 

Au terme de son périple, de Mistura doit rendre compte de la situation sur le terrain. C’est sur cette base que le numéro 1 de l’ONU, Antonio Guterres, rédigera un rapport à destination du Conseil de sécurité. Ce dernier se penchera mi-octobre sur le vote concernant le prolongement du mandat de la Minurso.


Recommandé pour vous

Sahara : ce qu’il faut retenir du rapport d’Antonio Guterres

Temps de lecture : 6 minutes

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a rendu public, lundi 3 octobre, son…

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre de…

Baisse de l’IR : les négociations sont en cours

Temps de lecture : 4 minutes

Les réunions entre les centrales syndicales et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekj…

Le CPS de l’UA sous présidence marocaine

Temps de lecture : 4 minutes

La présidence tournante du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) tombe…

Consulats à Laâyoune et Dakhla : la stratégie payante de Bourita

Temps de lecture : 5 minutes

«Une trentaine de pays ont ouvert des consulats dans les provinces du Sud, marquant ainsi leur …

ONU : les avancées du Maroc lors de sa participation à la 77e AG

Temps de lecture : 6 minutes

Étalé sur 14 jours, du 13 au 26 septembre courant, la 77ᵉ session de l’Assemblée générale de l’…

Le gouvernement face au nouveau défi de la couverture sociale des agriculteurs

Temps de lecture : 5 minutes

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Offic…

Libération de Brahim Saadoun : une médiation saoudienne et un suivi personnel du Roi

Temps de lecture : 4 minutes

La bonne nouvelle a été annoncée par le ministère saoudien des Affaires étrangères. Un communiq…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

ONU : Akhannouch présente le projet de réforme du système éducatif

Temps de lecture : 4 minutes

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présenté, ce lundi, le grand projet de réforme du s…

Dialogue social : ce qu’il faut retenir de la réunion du lancement du 2ᵉ round

Temps de lecture : 4 minutes

Le dialogue social, lancé ce 14 septembre, a porté sur la révision du régime de l’impôt sur le …

Sahara : Staffan de Mistura boucle sa deuxième tournée régionale

Temps de lecture : 4 minutes

Avec une feuille de route bien précise conforme à la résolution 2602, Staffan De Mistura, envoy…