Moscou démarre des manœuvres militaires conjointes sur fond de guerre en Ukraine

Temps de lecture : 4 minutes


Moscou démarre des manœuvres militaires conjointes sur fond de guerre en Ukraine

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 4 minutes

L’armée russe a annoncé lundi 29 août l’arrivée des militaires de plusieurs pays étrangers en Russie pour des exercices militaires conjoints. Ces manœuvres, baptisées Vostok-2022, ont démarré le 1er septembre dans l’Extrême-Orient russe, en présence de militaires de plusieurs pays frontaliers ou alliés de la Russie, comme la Biélorussie, la Syrie, l’Inde, mais surtout la Chine et continueront pour une semaine.

«Des contingents militaires étrangers participant aux exercices Vostok-2022 sont arrivés au terrain d’entraînement Sergueïevsky dans le Kraï du Primorié (dans l’Extrême-Orient russe) et ont commencé à se préparer et à recevoir leurs équipements et leurs armes», a déclaré le ministère russe de la Défense. Au total, «plus de 50.000 militaires, plus de 5.000 pièces d’armement et d’équipement militaires, dont 140 aéronefs et 60 navires de guerre et de soutien» seront mobilisés, a-t-il ajouté, sans toutefois préciser le nombre de participants par pays. Les médias parlent de 13 nations étrangères – l’Azerbaïdjan, l’Algérie, l’Arménie, la Biélorussie, la Chine, l’Inde, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Laos, la Mongolie, le Nicaragua, la Syrie et le Tadjikistan – ayant accepté l’invitation de Moscou.

Pour le ministère britannique de la Défense, «la Russie a déclaré publiquement que 50.000 soldats y prendraient part, mais il est peu probable que plus de 15.000 personnes y participent activement cette année. Cela représente environ 20 % des forces qui ont participé au dernier exercice Vostok en 2018. Les performances militaires de la Russie en Ukraine ont mis en évidence que les exercices militaires stratégiques russes, tels que Vostok, n’ont pas réussi à soutenir la capacité de l’armée à mener des opérations complexes à grande échelle. Ces événements sont fortement scénarisés, n’encouragent pas l’initiative et visent principalement à impressionner les dirigeants russes et les publics internationaux ».

Ces exercices s’inscrivent dans un contexte de vives tensions entre d’une part la Russie et les pays occidentaux, à cause du conflit en Ukraine, et d’autre part entre la Chine et les États-Unis, en raison des tensions autour de Taïwan. Washington s’inquiète régulièrement du rapprochement entre la Chine et la Russie, qui entretiennent des liens étroits en matière de défense, estimant que cela met en danger la sécurité mondiale. Lors de son briefing quotidien le 31 août, la porte-parole de la Maison Blanche Karine Jean-Pierre a déclaré que Washington émettait des réserves sur «tout pays s’exerçant avec la Russie alors que celle-ci mène une guerre brutale et non provoquée contre l’Ukraine».

Le vice-ministre russe de la Défense, Yunus-Bek Yevkurov a déclaré lors de la cérémonie d’ouverture, tenue le 31 août, que la large participation et l’ampleur de l’exercice le rendaient exceptionnel et démontraient «le rôle et l’importance accrus de l’entraînement conjoint [des] forces armées».

Les responsables des autres délégations ont souligné dans leurs discours que l’événement était de nature strictement défensive. Mi-août, la Chine avait confirmé l’envoi de troupes en Russie pour participer à ces exercices militaires, affirmant toutefois que sa présence était «sans aucun rapport avec la situation actuelle au niveau régional et international».

Dans le détail, les exercices, sous le commandement de l’état-major russe, consisteront en «un entraînement à des actions défensives et offensives» sur terre, dans les airs, mais aussi en mer du Japon et en mer d’Okhotsk, a souligné le ministère russe de la Défense. En mer du Japon, des navires russes et chinois vont notamment s’entraîner à «défendre les communications maritimes» et à «appuyer des forces terrestres» dans les zones côtières, selon la même source.


Recommandé pour vous

Avec plus de 200.000 personnes mobilisées, Moscou renforce son armée pour poursuivre la guerre en Ukraine

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a affirmé que plus de 200.000 personnes ont é…

Nobel : le prix de physique décerné à trois scientifiques pour leurs travaux sur la technologie quantique

Temps de lecture : 2 minutes

Alain Aspect, John F. Clauser et Anton Zeilinger ont décroché ce mardi le prix Nobel de physiqu…

Le Parlement russe ratifie la loi sur l’annexion des territoires ukrainiens

Temps de lecture : 3 minutes

Les députés de la Douma, chambre basse du Parlement, ont approuvé, lundi, à l’unanimité la loi …

Nobel : le prix de médecine décerné à Svante Pääbo pour ses découvertes sur l’évolution humaine

Temps de lecture : 1 minute

Le prix Nobel de médecine a été décerné lundi à Svante Pääbo, un généticien suédois dont les tra…

Indonésie : au moins 174 morts après un mouvement de foule dans un stade de football

Temps de lecture : 2 minutes

Le bilan du mouvement de foule survenu après un match de football en Indonésie s’est élev…

Fin de cavale, l’imam Hassan Iquioussen arrêté en Belgique

Temps de lecture : 1 minute

Le ministre de la Justice belge a confirmé ce vendredi l’arrestation de l’imam Hassan Iquioussen…

Poutine officialise l’annexion de «quatre nouvelles régions russes puisque c’est la volonté» de la population ukrainienne

Temps de lecture : 7 minutes

Le président russe, Vladimir Poutine, a formalisé ce vendredi l’annexion par la Russie de quatr…

L’annexion des territoires ukrainiens par la Russie, officielle dès vendredi

Temps de lecture : 3 minutes

Les responsables pro-russes des régions de Donetsk, de Zaporijjia et de Kherson vont se réunir …

La Russie en expansion sur le territoire ukrainien

Temps de lecture : 5 minutes

Sept mois après le début de l’offensive russe en Ukraine, les quatre régions – Louhansk, Donets…

Arabie saoudite : le prince héritier Mohammed ben Salmane nommé premier ministre

Temps de lecture : 1 minute

Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a été nommé premier ministre, selon …

Le scénario d’une frappe nucléaire contre l’Ukraine, une menace réelle

Temps de lecture : 4 minutes

«Je vais le répéter encore une fois pour les oreilles sourdes (…): la Russie a le droit d…

Territoires ukrainiens bientôt annexés par la Russie, nouvelle escalade dans le conflit

Temps de lecture : 4 minutes

La Russie achève mardi 27 septembre l’organisation des référendums d’annexion dans quatre terri…