La Russie accuse l’Ukraine de fabriquer une « bombe sale »

Temps de lecture : 5 minutes


La Russie accuse l’Ukraine de fabriquer une « bombe sale »

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Monde , La sélection vidéos

Temps de lecture : 5 minutes

Moscou accuse depuis dimanche 23 octobre l’Ukraine de fabriquer une «bombe sale» pour la déclencher sur son propre territoire afin d’incriminer la Russie. Des allégations rejetées par Kiev qui les a qualifiées d’«absurdes» et «dangereuses». Plusieurs pays occidentaux, dont la France et les États-Unis, craignent qu’elles servent de prétexte pour une nouvelle escalade militaire russe.

La «bombe sale», aussi appelée «dispositif de dispersion radiologique» (DDR), n’est pas une bombe nucléaire. Elle est beaucoup moins complexe à confectionner. Son but principal est de contaminer une zone géographique et les personnes qui s’y trouvent, à la fois par des radiations directes et par l’ingestion ou l’inhalation de matériaux radioactifs. «Une bombe sale n’est pas une “arme de destruction massive” mais une “arme de perturbation massive” qui vise principalement à contaminer et faire peur», résume la Commission de régulation nucléaire américaine.

Moscou a évoqué pour la première fois ces accusations dimanche. Lors de conversations téléphoniques avec ses homologues américain, français, britannique et turc, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a fait part à ses interlocuteurs de ses «préoccupations» quant à «d’éventuelles provocations de la part de l’Ukraine avec recours à une “bombe sale”».

Après de premières dénégations de Kiev, Moscou a réitéré ces accusations ce lundi. «Selon les informations dont nous disposons, deux organisations ukrainiennes ont des instructions spécifiques pour fabriquer la soi-disant “bombe sale”. Leur travail est entré dans la phase finale», a déclaré dans un communiqué le lieutenant-général Igor Kirillov, en charge au sein de l’armée russe des substances radioactives, des produits chimiques et biologiques. «Les substances radioactives provenant des installations de stockage de combustible nucléaire utilisées dans la centrale nucléaire [ukrainienne] de Tchernobyl peuvent être utilisées», a-t-il ajouté.

Dès dimanche, Kiev a nié les accusations de la Russie et exprimé ses propres préoccupations. «Les affabulations russes à propos de l’Ukraine qui se préparerait à utiliser une “bombe sale” sont aussi absurdes qu’elles sont dangereuses», a dit le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba. Il a ajouté avoir «officiellement invité l’AIEA [l’Agence internationale de l’Énergie atomique] à envoyer d’urgence des experts» dans les installations où la Russie «prétend trompeusement» que l’Ukraine y développe cette bombe. Ce que le chef de l’AIEA a accepté selon lui.

«Si la Russie appelle et dit que l’Ukraine serait en train de préparer quelque chose, cela signifie une seule chose : la Russie a déjà préparé tout cela. Je crois que désormais le monde doit réagir aussi durement que possible», a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Si la Russie a préparé «une nouvelle étape dans l’escalade, elle doit voir maintenant, de façon préventive et avant une de ses nouvelles “saletés”, que le monde ne l’acceptera pas».

Comme l’Ukraine, plusieurs pays occidentaux ont vu dans ces accusations un «faux drapeau» pour l’armée russe afin de déclencher une nouvelle escalade, voire de faire exploser elle-même une «bombe sale».

Dans une déclaration conjointe, les trois ministres des Affaires étrangères de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis ont affirmé «[rejeter] les allégations, à l’évidence fausses, de la Russie selon lesquelles l’Ukraine se prépare à utiliser une bombe sale sur son propre territoire. Personne ne serait dupe d’une tentative d’utiliser cette allégation comme prétexte à une escalade».

Le patron de l’Otan, Jens Stoltenberg, a également fait part de ses inquiétudes sur Twitter, après s’être entretenu avec le chef du Pentagone Lloyd Austin et le ministre britannique de la Défense Ben Wallace : «Les Alliés de l’Otan rejettent cette allégation. La Russie ne doit pas utiliser cela comme un prétexte à une escalade» dans le conflit en Ukraine.

Washington a toutefois assuré lundi n’avoir «toujours aucune indication» que la Russie ait décidé de faire usage d’armes nucléaires, chimiques ou biologiques, selon un haut responsable militaire américain sous anonymat. À la question de savoir si cela incluait la décision de faire usage d’une «bombe sale», le haut responsable militaire a répondu «oui». «Bien sûr, nous continuons à surveiller de près et nous laissons les lignes de communication ouvertes avec nos alliés et partenaires, les Ukrainiens et les Russes», a-t-il poursuivi.


Recommandé pour vous

Afghanistan : le safran au lieu de l’école pour les jeunes filles

Temps de lecture : 1 minute Interdites d’école depuis le retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, de jeunes Afghanes ont dû se rabattre sur le travail dans les champs d…

L’agroécologie, une voie d’adaptation au changement climatique dans les zones sèches

Temps de lecture : 1 minute ​​L’agroécologie permet l’amélioration des productions agricoles par la valorisation des ressources naturelles locales et les savoir-faire traditionnels…

Cristiano Ronaldo 1er joueur à marquer lors de cinq Coupes du monde différentes

Temps de lecture : 2 minutes Le Portugais Cristiano Ronaldo, buteur sur pénalty contre le Ghana jeudi, est devenu le premier joueur à marquer lors de cinq Coupes du monde différent…

Qui est Sophie Adenot, la nouvelle astronaute française ?

Temps de lecture : 2 minutes Âgée de 40 ans, la Bourguignonne d’origine est, depuis ce mercredi 23 novembre, astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA). Ingénieure et pilote …

Mangroove Music : les artistes au chevet de la planète !

Temps de lecture : 2 minutes Quand musique rime avec écologie ! Mangroove Music est le premier label musical à impact positif, social et environnemental. La mission de ce nouvel op…

En France, les enfants de Calais

Temps de lecture : 1 minute Conscients du danger, mais en quête d’une vie qu’ils espèrent meilleure, les candidats à l’exil n’ont qu’un seul espoir : rejoindre la Grand…

Poutine, l’agent secret devenu tsar

Temps de lecture : 1 minute Les dates clés de l’ascension de Poutine par l’historienne Gaia Ackerman. On le surnomme aujourd’hui le maître du Kremlin. Pourtant, rien ne préde…

Séisme en Indonésie : Cianjur recherche ses disparus

Temps de lecture : 3 minutes Au lendemain du séisme qui a frappé l’île indonésienne de Java, faisant au moins 162 morts et plusieurs centaines de blessés, les secouristes s&r…

États-Unis : une voiture fonce sur un magasin Apple, acte intentionnel ou accident ?

Temps de lecture : 1 minute Lundi 21 novembre, une voiture a foncé sur la vitrine d’un magasin Apple en périphérie de Boston, aux États-Unis, faisant au moins un mort et 16 b…

Revivez la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde 2022 au Qatar

Temps de lecture : 2 minutes Le Mondial 2022 a débuté officiellement ce dimanche, avec la cérémonie d’ouverture à Doha qui a tenu à rendre hommage aux compétitions du passé. L’évén…

Grèves, inflation et migration : à quoi pensent les Européens ?

Temps de lecture : 2 minutes La Grèce entre grève et inflation, des grèves dans les services de santé en Italie et en Espagne, des trains qui ne circulent plus aux Pays-Bas, un sca…

Emmanuel Macron veut «être le président d’une nouvelle relation avec l’Afrique»

Temps de lecture : 2 minutes Le président français, Emmanuel Macron, s’est exprimé sur la perception de la Francophonie sur le continent africain à l’occasion du 18ᵉ Sommet d…