La désillusion au Salvador après un an d’utilisation du bitcoin comme monnaie légale

Temps de lecture : 3 minutes


La désillusion au Salvador après un an d’utilisation du bitcoin comme monnaie légale

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Monde , La sélection vidéos

Temps de lecture : 3 minutes

Au Salvador, un an après l’adoption du bitcoin comme monnaie légale, au même titre que le dollar, les habitants sont partagés entre la désillusion et l’espoir d’un rebond.

Au début, le président Nayib Bukele Ortez espérait que cela pourrait permettre aux quelque 3 millions d’émigrés, principalement  aux États-Unis, d’échanger de l’argent facilement avec leur famille restée au Salvador, en économisant les frais bancaires et créer de la richesse pour renforcer l’économie. Un enjeu stratégique, puisque ces transferts pèsent plus du quart du PIB du Salvador.

Les quatre premiers mois, le dispositif permettant d’utiliser le bitcoin a été téléchargé 4 millions de fois sur les téléphones portables, pour une population de 6,6 millions de Salvadoriens. Mais avec la chute libre du cours de la cryptomonnaie, la population ne l’utilise presque plus.

«Pendant un moment, oui, j’ai utilisé le bitcoin. Mais au train où vont les choses, je n’ai plus confiance, et j’ai même supprimé l’application», témoigne Carmen Mejia, une étudiante de 22 ans, revenue exclusivement au dollar.

Selon les données de la Banque centrale salvadorienne, «moins de 2% » des envois d’argent des émigrés sont passés par la cryptomonnaie», relève Carlos Acevedo, ex-président de la Banque centrale.

Le Salvador perd des millions en s’accrochant au bitcoin alors que la FMI réclame régulièrement au pays d’abandonner définitivement ce moyen de paiement peu sûr. Son adoption a «compliqué», en effet, les négociations du pays avec le FMI pour un prêt de 1,3 milliard de dollars, relève encore Carlos Acevedo. Confronté à un risque de défaut sur le service de la dette qui dépasse 80% du PIB, le président Bukele a annoncé en juillet un plan de rachat de bons à échéance 2023 et 2025 en assurant que le pays ne manque pas de liquidités.

Cependant, certains convertis ne perdent pas espoir qu’un rebond change la donne. 2021 a été «une bonne année, mais depuis cinq mois, le bitcoin ne fait que baisser. Nous essayons cependant de continuer à l’utiliser», commente Maria Aguirre, une commerçante de 52 ans à El Zonte, une station balnéaire où la cryptomonnaie a été adoptée avec enthousiasme.

Pour l’ex-président de la Banque centrale, le pari présidentiel sur le bitcoin est «raté», au moins pour le moment. Mais «ce n’est pas encore un échec, car (le marché) peut se redresser», faisant sortir le bitcoin et le pays de «l’hiver crypto».


Recommandé pour vous

Au Japon, hommage et controverse pour les funérailles nationales de Shinzo Abe

Temps de lecture : 2 minutes

Les funérailles nationales controversées de l’ancien premier ministre japonais assassiné,…

Après Mahsa Amini, ces jeunes femmes iraniennes qui défient le régime

Temps de lecture : 1 minute

La mort de Mahsa Amini, arrêtée le 13 septembre dernier à Téhéran par la police des mœurs pour «…

Au moins 17 morts, dont 11 enfants, lors d’une fusillade dans une école russe

Temps de lecture : 1 minute

Un homme armé a ouvert le feu dans une école du centre de la Russie, lundi, tuant 17 personnes, …

En Italie, le parti post-fasciste de Giorgia Meloni donné vainqueur des législatives

Temps de lecture : 1 minute

L’extrême droite italienne a confirmé, dimanche 25 septembre, la percée prédite par les sondages…

Russie : la mobilisation partielle suscite colère, fuite et stratégies d’évitement

Temps de lecture : 1 minute

Des femmes ont manifesté dimanche au Daghestan contre la mobilisation partielle décrétée par Vla…

Californie : l’enfer des brasiers se poursuit

Temps de lecture : 1 minute

Après plusieurs étés aux incendies infernaux, la Californie n’est toujours pas au bout de ses pe…

Référendum d’annexion à la Russie : ouverture des bureaux de vote dans les régions séparatistes

Temps de lecture : 1 minute

À partir de ce vendredi, quatre régions du sud-est de l’Ukraine, dont les Républiques auto-procl…

Russie : manifestations massives anti-mobilisation

Temps de lecture : 2 minutes

Au moins 1.026 personnes ont été arrêtées mercredi en Russie lors de manifestations nationales …

Mort de Mahsa Amini : les Iraniennes brulent leurs voiles

Temps de lecture : 1 minute

Depuis la mort de Mahsa Amini, une jeune Kurde de 22 ans, décédée après avoir été brutalement ar…

Référendums d’annexion en Ukraine : les « ambitions impérialistes » de Poutine

Temps de lecture : 1 minute

Les référendums d’annexion par la Russie, annoncés par les séparatistes prorusses des régions du…

Assemblée générale de l’ONU : des questions cruciales au menu

Temps de lecture : 2 minutes

Avec en toile de fond des questions complexes telles que le changement climatique, les pandémie…

Iran : colère nationale après la mort de la jeune Mahsa Amini

Temps de lecture : 2 minutes

Trois personnes ont été tuées lors de violentes manifestations en Iran à la suite de la mort d’…