La déroute de l’armée russe en Ukraine met Vladimir Poutine sous pression

Temps de lecture : 2 minutes


La déroute de l’armée russe en Ukraine met Vladimir Poutine sous pression

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Monde , La sélection podcast

Temps de lecture : 2 minutes

Samedi soir, alors que de nombreux Russes commençaient à prendre conscience de la débâcle de leur armée dans le nord-est de l’Ukraine, Vladimir Poutine inaugurait une grande roue pour le 875ᵉ anniversaire de la fondation de Moscou. Depuis six mois, le Président russe fait comme si ce qu’il appelle toujours l’«opération militaire spéciale», se déroulait comme prévu.

Or rien ne se passe comme prévu, et certains Russes le savent, ceux qui ont accès à l’information par les chaînes de la messagerie Telegram, ou qui s’informent à l’étranger. Suffisamment de gens, en tout cas, pour que l’on sente, pour la première fois depuis le début de l’invasion il y a 200 jours, des craquements dans la façade unitaire du pouvoir russe.

Il y a d’abord ces pétitions sacrilèges d’élus locaux de Saint-Pétersbourg et de Moscou, qui réclament rien de moins que la destitution de Poutine. Ceux de Saint-Pétersbourg ont envoyé leur requête à la Douma, le Parlement, pour qu’elle lance la procédure en destitution, ce qu’elle ne fera pas ; mais le geste est incroyable en temps de guerre.

Et il y a ces appels à l’escalade, de Margarita Simonyan, la patronne de la chaîne RT nommée par le Kremlin, et d’autres propagandistes, qui appellent à plonger l’Ukraine dans le noir, à la priver d’eau, pour la punir «de servir les intérêts des États-Unis pour nous détruire». Les va-t-en-guerre épargnent Poutine, mais ne cachent pas leur frustration face à la manière dont la guerre est menée.

Vladimir Poutine a une marge d’escalade encore importante, même si sa capacité à envoyer plus de troupes est limitée tant qu’il se refusera à décréter la mobilisation générale. Mais sur le type d’armements, sur les cibles et sur les méthodes, il peut franchir de nouveaux seuils, comme ces missiles dimanche soir qui ont plongé Kharkiv dans le noir.


Recommandé pour vous

Guerre en Ukraine : quels risques d’extension ?

Temps de lecture : 1 minute

L’invasion de l’Ukraine représente un tournant stratégique majeur. La mobil…

En France, des pesticides dans l’eau potable … quels risques ?

Temps de lecture : 1 minute

C’est un «choc de connaissance». Environ 12 millions de Français ont reçu au moins une …

Affaire Hamraoui-Diallo : chantage et manipulation au PSG

Temps de lecture : 1 minute

Mise en examen depuis le 16 septembre, suspectée d’avoir commandité l’agression de sa c…

Des Vikings au Titanic, pourquoi navigue-t-on toujours plus loin ?

Temps de lecture : 1 minute

Dans cet interview, Virginie Girod reçoit Dominique Le Brun, écrivain, journaliste, spé…

Chine : comment les données numériques renouvellent la recherche

Temps de lecture : 1 minute

Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2012, les portes se sont progressivement f…

L’essentiel à retenir de la présidentielle au Brésil

Temps de lecture : 1 minute

L’élection présidentielle brésilienne se tiendra dimanche 2 octobre. Le duel se joue en…

Gazoduc Nord Stream endommagé, risque d’une extension de la guerre

Temps de lecture : 1 minute

Deux explosions sous-marines ont été détectées par les sismologues suédois dans la mer Baltique,…

Aux origines de la marque Nike

Temps de lecture : 1 minute

La marque Nike fête cette année ses cinquante ans d’existence. Si le logo de la marque à la virg…

Mort de Masha Amini : jusqu’où ira la révolte iranienne ?

Temps de lecture : 1 minute

Onze ans après le printemps arabe, des manifestations et affrontements avec les forces …

L’escalade russe en Ukraine : mobilisation partielle et menace nucléaire

Temps de lecture : 2 minutes

Le 21 septembre, et face aux difficultés russes sur le terrain, Vladimir Poutine annonçait, dan…

En Iran, le pouvoir religieux choisit la répression contre la révolte d’une jeunesse libérée

Temps de lecture : 1 minute

Malgré plus de 50 morts, les protestations se poursuivent, dix jours après la mort de Mahsa Amin…

Pourquoi Poutine mobilise 300.000 réservistes pour les déployer en Ukraine ?

Temps de lecture : 1 minute

En Russie, l’annonce de la mobilisation de 300.000 réservistes russes pour aller combattre en Uk…