Temps de lecture : 3 minutes


Guerre en Ukraine : Bruxelles veut plafonner le prix du gaz russe

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Après le plafonnement du prix de son pétrole, proposé la semaine dernière par Bruxelles en représailles à la guerre qu’elle mène en Ukraine depuis le 24 février dernier, c’est au tour d’une autre ressource clé de la Russie d’être discutée : le gaz.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a proposé mercredi aux États membres un plafonnement du prix du gaz russe livré à l’UE, afin de «réduire les revenus de la Russie». 

L’objectif n’est pas tant d’agir sur les prix du marché mais de priver le président russe Vladimir Poutine d’une partie des revenus qu’il utilise pour financer la guerre en Ukraine et de protéger les populations des 27 de l’explosion des prix de l’énergie.

«Nous devons réduire les revenus de la Russie, que Poutine utilise pour financer cette guerre atroce contre l’Ukraine», a souligné la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Pour la cheffe de la Commission, cet objectif est d’ores et déjà en train de porter ses fruits, appuyant sur le fait que les importations de gaz russe ont fondu depuis en sept mois.

«Au début de la guerre, le gaz russe par gazoduc représentait 40% de tout le gaz importé. Aujourd’hui, il n’en représente que 9%», a précisé la responsable.

En réponse, Vladimir Poutine a prévenu dans la matinée que les livraisons de pétrole et de gaz seraient coupées aux pays qui plafonneraient les prix des hydrocarbures vendus par Moscou.

Le ministre tchèque du Commerce et de l’Industrie Jozef Sikela, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l’UE, a critiqué l’idée d’un tel plafonnement. «Ce n’est pas une proposition constructive. C’est plus une autre forme de sanction contre la Russie plutôt qu’une véritable solution à la crise de l’énergie en Europe», a-t-il déclaré, appelant à un découplage rapide des prix de l’électricité et du gaz.

Et pour aider les ménages et les entreprises à faire face à la crise énergétique, la Commission européenne proposera la semaine prochaine cinq mesures d’urgence, dont une contribution des producteurs d’énergie, a confirmé Ursula von der Leyen, en dévoilant certains détails.

«Ménages et entreprises sont confrontés à des prix astronomiques et à une énorme volatilité du marché» de l’électricité, dont les tarifs sont indexés sur les cours du gaz, a constaté la présidente de la Commission européenne.

«Nous allons proposer une contribution de solidarité pour les entreprises de combustibles fossiles, car toutes les sources d’énergie doivent contribuer à résoudre cette crise», a-t-elle assuré.

Producteurs et distributeurs de gaz et de pétrole, qui réalisent des «bénéfices massifs» à la faveur de la flambée des cours mondiaux, sont donc dans le viseur de Bruxelles.

Certains producteurs d’électricité, qui mobilisent des centrales nucléaires, l’éolien, le solaire ou les barrages hydroélectriques, «réalisent des revenus massifs qui ne reflètent pas leurs coûts de production», qui sont «faibles», a-t-elle déploré.

La présidente a appelé à redistribuer ces «bénéfices inattendus» pour aider les ménages et entreprises «vulnérables».


Recommandé pour vous

Le scénario d’une frappe nucléaire contre l’Ukraine, une menace réelle

Temps de lecture : 4 minutes

«Je vais le répéter encore une fois pour les oreilles sourdes (…): la Russie a le droit d…

Territoires ukrainiens bientôt annexés par la Russie, nouvelle escalade dans le conflit

Temps de lecture : 4 minutes

La Russie achève mardi 27 septembre l’organisation des référendums d’annexion dans quatre terri…

Iran : les manifestations ont coûté la vie à plus de 75 personnes

Temps de lecture : 1 minute

Les manifestations en Iran continuent de faire des victimes. Plus de 75 personnes ont été tuées…

Pluies diluviennes aux Canaries : plus de 200 vols annulés

Temps de lecture : 1 minute

Depuis dimanche, plus de 200 vols ont été annulés aux Canaries en raison d…

Italie : victoire historique pour l’extrême droite

Temps de lecture : 1 minute

Giorgia Meloni et son parti Fratelli d’Italia ont frappé un grand coup lors des législativ…

Le prédicateur Youssef al-Qaradawi tire sa révérence

Temps de lecture : 1 minute

Le théologien, prédicateur et universitaire qatarien d’origine égyptienne, Youssef al-Qara…

Quelles régions ukrainiennes voudront faire partie de la Russie ?

Temps de lecture : 3 minutes

Bien que «la situation militaire reste complexe» sur le sol ukrainien, des «référendums» d’anne…

Russie : mouvement de colère après l’annonce de la mobilisation des réservistes

Temps de lecture : 4 minutes

Dmitri Medvedev, ancien président russe, a déclaré que toutes les armes de l’arsenal de Moscou,…

États-Unis : la Fed relève ses taux de 0,75 point

Temps de lecture : 1 minute

La Banque centrale américaine (Fed) a annoncé, mercredi 21 septembre, une hausse de 0,75 points …

Guerre en Ukraine : les nouvelles menaces de Poutine

Temps de lecture : 4 minutes

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé ce mercredi la mobilisation partielle de l’armé…

Séisme au Mexique : mise en place d’une cellule de suivi pour les ressortissants marocains

Temps de lecture : 1 minute

Suite au fort séisme qui a frappé lundi dernier l’ouest du Mexique, faisant deux morts et …

Affaire Brahim Saadoun : le délai pour interjeter appel est prolongé

Temps de lecture : 1 minute

Le délai permettant à Brahim Saadoun, condamné à la peine de mort avec deux Britanniques, d’inte…