Temps de lecture : 5 minutes


CHAN 2022 : politique et football, le cocktail s’annonce explosif pour l’Algérie

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Sport , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

C’est sans la participation du Maroc que le coup d’envoi de la 7ᵉ édition du Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN 2022) a été donné, vendredi 13 janvier. Les autorités algériennes ont fait du stade Nelson Mandela de Baraki une tribune pour s’attaquer au Royaume et à son intégrité territoriale. Des chants racistes et haineux ont également été scandés par le public présent. Retour sur ces provocations inappropriées qui nuisent directement à l’image du pays voisin.

Temps de lecture : 5 minutes

Après avoir privé la sélection nationale des moins de 23 ans de se rendre à Constantine pour prendre part au CHAN, l’Algérie ouvre un nouvel épisode de crise avec le Maroc. Pousser le public à insulter ses voisins, inviter l’un des petits-fils de Nelson Mandela à appeler à la guerre…Bref, les provocations du régime algérien à l’égard du Royaume ne sont d’ailleurs pas nouvelles. Mais une chose est sûre : elles peuvent avoir des répercussions très négatives pour le pays voisin.

Lire aussi : CHAN : la FRMF dénonce les propos provocateurs et saisit la CAF

 

La cérémonie de la honte !

Tout a commencé par le blocage des Lionceaux de l’Atlas. La sélection nationale, double tenante du titre, s’est vue empêché de décoller de l’aéroport de Rabat-Salé par le refus de l’Algérie d’ouvrir son espace aérien, le jour du début de la compétition. Un scénario inédit dans le monde du football.

Dans la soirée et à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, Zwelivelile Mandela, petit-fils de Nelson Mandela, a été embrigadé par les organisateurs algériens dans leur campagne haineuse contre le Royaume. En témoigne son discours, certainement commandé, et dans lequel il a appelé à la «guerre» pour la «libération du Sahara». Des propos qui ont suscité l’indignation des internautes marocains, dénonçant un flagrant «manque de respect» envers le Royaume et son intégrité territoriale.

Le discours de celui qui est connu pour son opposition au Maroc s’est en effet tenu en présence du président de la FIFA, Gianni Infantino et du patron de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe.

La mascarade est allée encore plus loin avec des chants racistes et insultants scandés par le public algérien. Une centaine de supporters, visiblement chauffés par la stratégie de propagande anti-marocaine, criaient : «donnez-lui des bananes, donnez-lui des bananes, le Marocain est un animal».

Lire aussi : CHAN 2022 : le Maroc n’ira pas en Algérie

 

Pluie de réactions

Rapidement, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a réagi via un communiqué, dans lequel elle a dénoncé ces incidents. «La FRMF dénonce et condamne vivement les agissements malveillants et les manœuvres abjectes ayant émaillés l’ouverture de la 7e édition du Championnat d’Afrique des Nations des joueurs locaux (CHAN), vendredi 13 janvier 2023 en Algérie notamment suite au discours provocateur et surréaliste qui a bafoué le règlement régissant l’organisation des manifestations footballistiques sous l’égide de la Confédération Africaine de Football (CAF)», a écrit l’instance dirigeante du football national, ajoutant «qu’elle rejette les propos racistes prononcés par des supporters présents à la cérémonie d’ouverture à l’égard du public marocain connu à travers le monde entier pour son civisme».

La FRMF a également fait savoir qu’elle a adressé une correspondance à la CAF, l’appelant à prendre des mesures sévères contre ces cris haineux et racistes qui déshonorent le football africain.​

En réponse, l’instance panafricaine a annoncé qu’elle va ouvrir une enquête, sachant que tout s’est déroulé devant les yeux de son président. Dans un communiqué publié dimanche, elle a précisé qu’elle mènera des investigations pour établir dans quelle mesure ces agissements violent les statuts et règlements de la CAF et de la FIFA. Alors attendons pour voir !

Autre réaction : le club des avocats au Maroc s’est mêlé, lui aussi, de cette affaire. Il a décidé de saisir la commission de discipline de La FIFA. Son président, Me Mourad Elajouti, met en exergue que «la promotion ou l’annonce de messages politiques ou religieux, ou de toute action politique ou religieuse dans l’enceinte ou à proximité immédiate du stade et par quelque moyen que ce soit, est strictement interdite avant, pendant et après les matches» selon l’article 60 du règlement de l’instance mondiale sur la sûreté et la sécurité des stades.

Lire aussi : CHAN 2022 : le film d’un déplacement à plusieurs rebondissements

 

L’Algérie risque gros

D’un point de vue sportif, il va certainement y avoir des grandes sanctions sportives qui vont être prises de la part des hautes instances dirigeantes à l’encontre de l’Algérie après ses actes hostiles envers le Maroc.

D’ailleurs, c’est bien connu : la FIFA n’aime pas que la politique se mêle de football. Une règle que l’Algérie doit prendre au sérieux, car les sanctions sont souvent très lourdes. En effet, du moment où il y a une preuve, qu’il y a eu une quelconque interférence politique, la principale décision est la suspension de toute activité relative au football. Ce qui est bien le cas dans cette affaire.

Il faut savoir que pendant la suspension, il n’y a plus aucune capacité pour le pays puni de jouer dans une compétition internationale. Cela signifie aussi qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la fédération sanctionnée ne seront plus en droit de prendre part aux compétitions continentales. Voilà qui a le mérite d’être clair.

Mondial des clubs : une élimination et bien des regrets pour le Wydad

Mondial des clubs : une élimination et bien des regrets pour le Wydad

Comme en 2017, l’aventure du Wydad en Coupe du monde des clubs s’est arrêtée à la première étape. La frustration vient du fait que la qualification semblait déjà en poche pour les …
Tout sur la nouvelle édition du Mondial des clubs

Tout sur la nouvelle édition du Mondial des clubs

Les yeux des amateurs du ballon rond seront braqués à partir d’aujourd’hui sur les villes de Tanger et de Rabat, hôtes de la Coupe du monde des clubs, que le Royaume abrite pour la…
Le soft power au service du Maroc

Le soft power au service du Maroc

On parle de soft power dans le monde du sport depuis de nombreuses années, à l’image de ce que font récemment les pays du golfe qui ont réussi à marquer des points, avec notamment …
Le soft power au service du Maroc

Rétrospective 2022 : des exploits sportifs, des émotions et des adieux

Football, athlétisme, tennis... 2022 nous a offert son lot de surprises. Il est donc temps de revenir sur les moments marquants de cette année riche en émotions et en chamboulement…
Le retour des Lions de l'Atlas : une soirée riche en émotions

Le retour des Lions de l’Atlas : une soirée riche en émotions

Pendant que les Argentins célébraient leurs champions du monde à Buenos Aires, les Marocains ont réservé un accueil plus que chaleureux à leurs héros, digne de leur brillant parcou…
Mondial 2022 : le Maroc célèbre ses héros

Mondial 2022 : le Maroc célèbre ses héros

C’est une journée de fête. Accompagnés de leurs parents, nos Lions de l’Atlas sont rentrés au Maroc et leur retour a été triomphal. Le voyage de la délégation marocaine a commencé …
Mondial 2022 : le pari réussi du Qatar, Messi aux anges et incroyable épopée du Maroc

Mondial 2022 : le pari réussi du Qatar, Messi aux anges et incroyable épopée du Maroc

Le rideau est tombé hier soir à Doha sur la 22ᵉ édition de la Coupe du monde. L’Argentine a été sacrée championne au terme d’une finale de folie, pleine de rebondissements. Quant a…
Amical : le Maroc face au Pérou en mars prochain

Les Lions de l’Atlas à la quatrième place, la tête haute !

     La fin du match !  C’est terminé. Le Maroc s’est incliné (1-2) face à la Croatie qui remporte la 3ᵉ place du Mondial 2022. Quant à la grande finale, ell…