Temps de lecture : 4 minutes


Affrontement Israël-Gaza : le calme après la tempête

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Les violences entre le Jihad islamique et Israël ont fait 44 morts et des centaines de blessés du côté palestinien. Après trois jours d’affrontements, une trêve a enfin été mise en place pour éviter le drame de 2019. Ainsi, les points de passage entre la bande de Gaza et l’État hébreu, fermés mardi dernier par Israël, ont été rouverts, ce lundi, pour des besoins humanitaires. Bilan.

Temps de lecture : 4 minutes

Après trois jours d’hostilité entre le groupe armé palestinien, Jihad islamique, et Israël, les violences semblent enfin se calmer. Les deux parties ont convenu d’une trêve, dimanche soir, grâce à une médiation de l’Égypte. «Il y a peu de temps, une formule a été trouvée pour l’accord de trêve, qui porte notamment sur l’engagement de l’Égypte à œuvrer en faveur de la libération de deux prisonniers», a souligné, dans un communiqué, Mohammed Al-Hindi, chef de la branche politique du Jihad islamique. Les deux détenus en question sont Bassem Saadi et Khaled Awawdeh.

L’armée israélienne avait affirmé avoir mené des frappes sur des positions du groupe palestinien, et ce, en réponse à des roquettes tirées vers le sud du territoire israélien. «En réponse à des roquettes tirées vers le territoire israélien, l’armée frappe actuellement un large nombre de cibles appartenant à l’organisation dans la bande de Gaza», précise l’État-Major hébreu. Pour rappel, en 2019, l’assassinat d’un commandant du Jihad islamique lors d’une opération israélienne avait provoqué la pire confrontation armée entre Gaza et Israël.

Par ailleurs, l’Agence France-Presse (AFP) a indiqué que l’un de ses journalistes a vu entrer des camions de carburant par le point de passage des marchandises de Kerem Shalom, situé dans le sud de la bande de Gaza. Samedi dernier, l’unique centrale électrique de Gaza a été mise à l’arrêt en raison d’une pénurie de carburant.

Lire aussi : Gaza : la trêve entre Israël et les militants palestiniens déjà rompue

Morts et blessés : quel bilan ?

Les affrontements entre le Jihad islamique et Israël ont coûté la vie à 44 Palestiniens depuis vendredi dernier. Selon le ministère de la Santé du mouvement armé palestinien, Hamas, les frappes israéliennes ont tué 15 enfants et ont blessé 360 autres personnes, en sus des immeubles entiers qui ont été détruits.

«Cette dernière escalade ramène des images de peur, d’anxiété, le sentiment que nous sommes seuls», explique Dounia Alamal Ismaïl à l’AFP. Elle ajoute : «J’espère que cette escalade ne se transformera pas en une confrontation plus importante et que la médiation égyptienne parviendra à rétablir le calme».

En outre, le chef du mouvement du Jihad islamique, Khaled Mansour, a été tué dans un raid israélien. Ce dernier l’a ciblé dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Les Brigades Al-Qods ont indiqué qu’il a été tué dimanche à l’aube, dans le bombardement d’une maison du camp d’Al-Shaout. Les médias palestiniens ont, aussi, rapporté le décès du commandant de l’unité de missiles des Brigades Al-Qods, Raafat Al-Zamili, surnommé Abu Al-Nour.

Les réactions mondiales

Plusieurs États ont réagi à cette hostilité. L’Union européenne appelle toutes les parties à un «maximum de retenue», afin d’éviter une nouvelle escalade, a déclaré le porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

À Londres, la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a soutenu le droit d’Israël à «se défendre». Elle a même appelé à «une fin rapide de la violence» dans la bande de Gaza.

Du côté de la Russie, la porte-parole de la diplomatie, Maria Zakharova, a indiqué dans un communiqué : «Nous observons avec une profonde inquiétude l’évolution des événements, qui peuvent entraîner une reprise de la confrontation militaire à grande échelle et aggraver encore la situation humanitaire déjà déplorable à Gaza». 

En revanche, le général Hossein Salami, chef des Gardiens de la révolution, l’armée de la République islamique d’Iran, a affirmé, samedi dernier, que les Palestiniens n’étaient pas seuls dans leur lutte contre Israël.

Enfin, s’agissant du Maroc, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a indiqué, dans un communiqué, que le Royaume appelle à éviter davantage d’escalade et à rétablir le calme pour que la situation ne dégénère pas. Il a, à cette occasion, réitéré ses positions constantes soutenant les droits du peuple palestinien. Une marche a aussi été organisée à Rabat et à Casablanca pour rappeler la solidarité des Marocains avec le peuple palestinien.


Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre de…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a ét…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de cha…

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au dé…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les n…

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes

Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en rais…

Taïwan vs Chine : le monde est-il face à une nouvelle guerre ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chine a annoncé en début de semaine la poursuite de ses exercices d’artillerie, entamés la s…

Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies qui se sont déclarés au nord du Maroc, en Europe et en Amérique, ne sont que les …

Tout savoir sur les «Uber files»

Temps de lecture : 7 minutes

Depuis dimanche 10 juillet, Uber fait l’objet de nombreux articles évoquant ses méthodes …

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié p…

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans fron…

Les dépenses militaires mondiales atteignent un niveau record en 2021

Temps de lecture : 6 minutes

Le constat du dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockhol…