Aller au contenu principal

Élection américaine : les partisans de Trump assiègent le Capitole

Par Nora Jaafar, Publié le 07/01/2021 à 10:57, mis à jour le 07/01/2021 à 12:03
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Élection américaine : les partisans de Trump assiègent le Capitole

Les partisans de Trump se sont battus dans la soirée du mercredi 6 janvier avec la police du Capitole, puis ont pénétré de force dans le bâtiment, brisant les fenêtres et escaladant les murs extérieurs. L’objectif de cette prise d’assaut était de faire annuler la défaite du président Donald Trump lors de la récente élection présidentielle américaine, et de forcer le Congrès à suspendre la certification des résultats donnant le démocrate Joe Biden victorieux. Plusieurs officiers ont été blessés lors de ces affrontements et les gardes nationaux de plusieurs États voisins ont été mobilisés pour contrôler la situation.

Selon la police de Washington, quatre personnes sont mortes pendant ce siège, et plus de 50 personnes ont été arrêtées. Cette «insurrection» est intervenue après que Trump a déclaré au cours de la même journée lors d’un rassemblement qu’il ne «concéderait jamais» l’élection de 2020. Il a exhorté ses partisans à se rassembler au Capitole pour soutenir les législateurs républicains qui ont juré de contester la victoire du président élu Joe Biden.

Alors que les partisans de Trump assiégeaient le Capitole, Biden a de son côté demandé au milliardaire républicain de dénoncer ces actes de vandalisme à la télévision nationale. Ce dernier a finalement fait une déclaration par le biais d’une vidéo enregistrée pour appeler ces sympathisants à faire preuve de civilité et de rentrer chez eux, en ajoutant : «Nous vous aimons. Vous êtes très spéciaux». Mais, vu qu’il a également clamé dans cet enregistrement que les élections de 2020 sont frauduleuses, Facebook, Twitter et YouTube ont retiré ladite vidéo de leurs plateformes. Twitter a même annoncé que le compte de Trump serait bloqué pour les 12 prochaines heures et l’a menacé d’une «suspension permanente». Facebook a quant à lui bloqué le compte du républicain pendant 24 heures.

Par ailleurs, la maire de Washington a ordonné mercredi un couvre-feu à 18h locale (23h GMT) dans la capitale fédérale. Ce couvre-feu doit durer jusqu’à 6h locales (11h GMT) ce jeudi, a annoncé la mairesse Muriel Bowser dans un communiqué publié sur Twitter, en précisant que les travailleurs essentiels ainsi que les journalistes en sont exemptés.

Le tourisme spatial, bonne ou mauvaise idée ?

Le tourisme spatial est une activité qui consiste à envoyer des civils dans l'espace. En février, la société Virgin Galactic, spécialisée dans les vols spatiaux commerciaux, a envoyé trois personnes d...

Sinopharm désormais reconnu en France, mais sous conditions

Dans un Décret publié aujourd’hui, la France a modifié les conditions d’acceptation sur son territoire des personnes vaccinées. Selon ce texte, les personnes immunisées par Sinopharm pourront désormai...

Élections en Allemagne : l’ère Merkel touche à sa fin

Les Allemands se préparent à dire au revoir à Angela Merkel, dont les 16 années en tant que chancelière prendront fin après les élections législatives de ce dimanche 26 septembre. Le 22 novembre 2005,...

Sahara : l'Espagne appelle à parvenir à une solution «mutuellement acceptable»

Lors d'un discours prononcé ce mercredi 22 septembre devant l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, a défendu la nécessité de parvenir à une solut...

Crise des sous-marins : tout ce qu’il faut savoir

Dans ce podcast, Elise Vincent, journaliste chargée de la défense au Monde, revient sur les détails de l’affaire actuelle des sous-marins. Elle explique ainsi pourquoi la rupture du contrat entre la F...

Qui sont les grands perdants de la crise des sous-marins ?

Voilà une semaine que la crise des sous-marins a explosé entre la France, l'Australie et les États-Unis. Depuis, l'hexagone a rappelé ses ambassadeurs des deux pays et le président américain Joe Biden...