Aller au contenu principal

Élection américaine : les partisans de Trump assiègent le Capitole

Par H.L.B, Publié le 07/01/2021, mis à jour le 07/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Élection américaine : les partisans de Trump assiègent le Capitole

Les partisans de Trump se sont battus dans la soirée du mercredi 6 janvier avec la police du Capitole, puis ont pénétré de force dans le bâtiment, brisant les fenêtres et escaladant les murs extérieurs. L’objectif de cette prise d’assaut était de faire annuler la défaite du président Donald Trump lors de la récente élection présidentielle américaine, et de forcer le Congrès à suspendre la certification des résultats donnant le démocrate Joe Biden victorieux. Plusieurs officiers ont été blessés lors de ces affrontements et les gardes nationaux de plusieurs États voisins ont été mobilisés pour contrôler la situation.

Selon la police de Washington, quatre personnes sont mortes pendant ce siège, et plus de 50 personnes ont été arrêtées. Cette «insurrection» est intervenue après que Trump a déclaré au cours de la même journée lors d’un rassemblement qu’il ne «concéderait jamais» l’élection de 2020. Il a exhorté ses partisans à se rassembler au Capitole pour soutenir les législateurs républicains qui ont juré de contester la victoire du président élu Joe Biden.

Alors que les partisans de Trump assiégeaient le Capitole, Biden a de son côté demandé au milliardaire républicain de dénoncer ces actes de vandalisme à la télévision nationale. Ce dernier a finalement fait une déclaration par le biais d’une vidéo enregistrée pour appeler ces sympathisants à faire preuve de civilité et de rentrer chez eux, en ajoutant : «Nous vous aimons. Vous êtes très spéciaux». Mais, vu qu’il a également clamé dans cet enregistrement que les élections de 2020 sont frauduleuses, Facebook, Twitter et YouTube ont retiré ladite vidéo de leurs plateformes. Twitter a même annoncé que le compte de Trump serait bloqué pour les 12 prochaines heures et l’a menacé d’une «suspension permanente». Facebook a quant à lui bloqué le compte du républicain pendant 24 heures.

Par ailleurs, la maire de Washington a ordonné mercredi un couvre-feu à 18h locale (23h GMT) dans la capitale fédérale. Ce couvre-feu doit durer jusqu’à 6h locales (11h GMT) ce jeudi, a annoncé la mairesse Muriel Bowser dans un communiqué publié sur Twitter, en précisant que les travailleurs essentiels ainsi que les journalistes en sont exemptés.

Russie : Alexeï Navalny incarcéré

Le principal opposant russe a été incarcéré ce lundi et ce jusqu'au 15 février au moins suite à une audience improvisée dans un commissariat de la banlieue de Moscou. Alexeï Navalny a appelé...

WhatsApp reporte le transfert des données à Facebook

WhatsApp, qui devait partager les données des utilisateurs avec Facebook à compter du 8 février, a finalement reporté cette démarche au 15 mai. Alors que des milliers d’utilisateurs ont migré vers des...

La France mobilisée contre le «séparatisme islamiste»

Les fédérations musulmanes de France se sont mises d’accord le dimanche 17 janvier sur une "charte des principes" demandée par le président Emmanuel Macron dans sa tentative d’éradiquer le sectar...

Investiture de Joe Biden : les USA en état d'alerte

Alors que l’investiture du président américain élu Joe Biden est prévue ce mercredi 20 janvier, Washington et les capitales fédérales se barricadent dans l’attente d’éventuelles manifestations pro-Tru...

La Tunisie à nouveau en proie à l'agitation sociale

Des affrontements violents entre la police et les manifestants ont éclaté ce week-end en Tunisie. Les émeutes ont eu lieu àTunis et dans au moins 15 autres villes, alors que le pays est confronté à un...

L'UE impactée par les retards de livraison des vaccins

Le laboratoire américain Pfizer a confirmé vendredi que ses livraisons de vaccins allaient ralentir fin janvier-début février, le temps de faire des modifications dans le processus de production et ai...