8 milliards sur terre : sommes-nous arrivés à la surpopulation ?

Temps de lecture : 4 minutes


8 milliards sur terre : sommes-nous arrivés à la surpopulation ?

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La population mondiale a franchi le seuil des 8 milliards d’habitants sur terre le 15 novembre. Selon l’Organisation des Nations unies, ce nombre va augmenter pour dépasser les 10 milliards d’ici 2100. Cette croissance démographique est le résultat de plusieurs avancées dans les secteurs de la médecine et la nutrition. Le point.

Temps de lecture : 4 minutes

L’humanité a franchi un cap historique le 15 novembre. La population mondiale a atteint un nouveau record en franchissant le seuil des 8 milliards d’habitants sur terre. Ainsi, elle a mis 12 ans pour grandir du dernier milliard, depuis le 31 octobre 2011 où elle avait dépassé les 7 milliards d’habitants. «C’est l’occasion de célébrer notre diversité et les progrès réalisés. En même temps, c’est un rappel de notre responsabilité partagée de prendre soin de notre planète», souligne le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

 

 

L’Organisation des Nations unies (ONU) a estimé que ce chiffre devrait atteindre le seuil de 10,4 milliards de personnes dans les années 2080. Ce nombre se maintiendra à ce niveau jusqu’en 2100.

Aujourd’hui, l’humanité a réalisé des progrès notables dans plusieurs domaines, y compris la médecine et la nutrition. Ces avancées ont permis à l’être humain de se soigner contre des maladies mortelles et d’avoir une hygiène de vie saine, ce qui prolonge sa durée de vie. En revanche, une nouvelle réflexion sur la surpopulation s’impose. Sur fond de dérèglement climatique et de problématiques environnementales, une nouvelle question se pose : sommes-nous arrivés à la surpopulation ?

D’après Gilles Pison, spécialiste de la démographie mondiale et auteure de l’ouvrage « Atlas de la population mondiale », «dix milliards, cela peut paraître énorme, mais c’est finalement une faible augmentation si on la compare à celle des soixante dernières années». Il explique également que «la menace d’une « bombe démographique » que certains craignaient s’éloigne (…) le plus gros de la croissance démographique est même derrière nous. Une fois le cap des dix milliards atteint, la population devrait se stabiliser puis commencer à décroître lentement».

 

Lire aussi : ONU : la population mondiale dépasse 8 milliards d’habitants

 

Situation démographique au Maroc

Le potentiel démographique au Maroc peut se transformer en gain économique. Une révélation faite par le directeur du centre d’études et de recherches démographiques au Haut-Commissariat au Plan (HCP), Mohamed Fassi Fihri, lors d’une rencontre débat organisée conjointement par le HCP et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA).

 

 

Le représentant de l’UNFPA au Maroc, Luis Mora, a annoncé, mardi 15 novembre à Rabat, le lancement au Royaume de la campagne de mobilisation « 1of8billion ». «Cette campagne se veut une occasion de lancer un appel pour une action conjointe visant à assurer que l’ensemble des 8 milliards de personnes puissent jouir de leurs pleins droits afin de créer un monde « plus juste, plus prospère et plus durable »», a-t-il dit. Il a ainsi saisi l’occasion pour s’attarder sur l’égalité des sexes en précisant que «le défi le plus pesant reste la question de l’égalité des sexes. Nous ne pouvons pas envisager le développement d’un monde de huit milliards d’habitants, où la moitié de sa population continue de subir diverses discriminations pour le simple fait d’être une femme ou une fille». 

 

 

En outre, s’exprimant lors de cette rencontre, le Haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami, a souligné que «le Maroc, à la fois source d’émigration et pendant longtemps pays de transit, est considéré aujourd’hui comme pays de séjour d’immigrés». Il ajoute : «Les problèmes et les défis que pose la démographie restent largement tributaires de la capacité des pays en développement, notamment africains, à s’engager dans des modèles de développement appropriés». Il a relevé que ces mesures devront assurer une transformation structurelle permettant de mieux exploiter cette croissance démographique pour une meilleure création des richesses et une bonne répartition des fruits du développement.

Le monde est en constante mutation et les tendances démographiques le sont aussi. Le grand défi des années à venir sera le vieillissement de la population, comme l’a indiqué Gilles Pison.


Recommandé pour vous

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Fléau des féminicides : les chiffres demeurent alarmants

Temps de lecture : 6 minutes Ce vendredi 25 novembre, les pays du monde entier commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Tous …

OMM : le Maroc a connu cette année une sécheresse sans précédent

Temps de lecture : 6 minutes La pénurie d’eau fait partie des problèmes principaux auxquels de nombreuses sociétés et le monde dans son ensemble sont confrontés au XXIe siècl…

Sécurité et puissance militaire : l’IRES dévoile le positionnement du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Le Maroc est un pays sûr. L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a révélé que le Royaume est positionné dans le top 10 des pays du monde qui o…

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après q…

Feuille de route 2022-2026 : pour une école publique de qualité

Temps de lecture : 6 minutes Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a souligné, mardi 15 novembre à Rabat, que sa feuille de route 20…

Éducation : ce qui attend Habib El Malki

Temps de lecture : 6 minutes Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et la recherche scientifique (CSEFRS) a un nouveau président en la personne du socialiste Ha…

La raréfaction de l’eau au Maroc s’accélère !

Temps de lecture : 5 minutes Le Royaume traverse sa période de sécheresse la plus intense depuis plus de trois décennies. Le dérèglement climatique a impacté l’économie nationale e…

Réforme de la Moudawana : à quoi faut-il s’attendre ?

Temps de lecture : 4 minutes Le dernier discours de la fête u Trône, prononcé par le roi Mohammed VI le 30 juillet dernier, a ouvert la voie à une nouvelle révision à la question d…

Transport routier : les professionnels se révoltent

Temps de lecture : 4 minutes Après les menaces des transporteurs routiers d’une grève générale à cause de la hausse des prix des carburants, le gouvernement a annoncé une septième …

Lutte contre la corruption : le Maroc continue de perdre des points

Temps de lecture : 6 minutes L’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC) a tenu, mardi 1ᵉʳ novembre à Rabat, la première réuni…

Fiscalité : nouveau bras de fer entre le gouvernement et les avocats

Temps de lecture : 4 minutes C’est parti pour un nouveau bras de fer entre le gouvernement et les professions libérales. Réuni d’urgence dans la soirée du 31 octobre, le Conseil de…