Aller au contenu principal

Il y a 50 ans jour pour jour, la mort du président Gamal Abdel Nasser

Le 28 septembre 1970, le monde arabe a été secoué par le décès du président Gamal Abdel Nasser. L’homme politique succomba à une crise cardiaque quelques heures seulement après avoir participé à un sommet arabe. Sa mort a été synonyme de choc pour le monde arabe et particulièrement pour son pays, l’Égypte. L’homme y était très populaire. Preuve en est : plus de cinq millions de personnes ont assisté à ses funérailles au Caire.

Par Mohamed Laabi, Publié le 28/09/2020 à 17:40, mis à jour le 28/09/2020 à 18:40
Teaser Media
H2

Il y a des jours noirs dans l’histoire d’un pays, la mort de Gamal Abdel Nasser en 1970 en fut un pour l’Égypte. Figure emblématique de la politique égyptienne, Gamal Abdel Nasser a été élu le 26 juin 1956 à la présidence du pays avant d’être réélu pour un deuxième mandat le 15 mars 1965.

C'est en avril 1955 que Nasser participe à la conférence des non-alignés à Bandoeng en Indonésie. Il fut alors considéré comme le principal représentant des pays arabes et l'une des figures les plus populaires de ce sommet. Il fut accompagné d’Ahmad Ben Yahya Hamideddine, avant dernier roi du Yémen, du prince Fayçal d’Arabie Saoudite et de l’homme politique palestinien Mohammed Amin Al Husseini.

 

Sa relation avec le Maroc

D’après Jeune Afrique, Gamal Abdel Nasser voyait Mohammed V comme un roi libérateur. «Pour Nasser, Mohammed V était le père de la nation marocaine. Il changera de position avec Hassan II, qui a choisi l’ouverture vers l’Occident», explique le journaliste Lahcen Laassibi, spécialiste des relations égypto-marocaines.

La rupture entre Nasser et Hassan II est actée en 1963, durant la guerre des Sables. L’Égypte soutient l’Algérie à grand renfort de soldats, avec un certain Hosni Moubarak (futur président de l’Égypte par la suite) en première ligne. Ce dernier sera capturé par les forces marocaines. Si le royaume affirme qu’il s’agit là d’une intervention directe de l’Égypte dans le conflit, cette dernière, ainsi que le commandement algérien ont répondu que Le Caire n’y apportait qu’un «simple soutien technique», rapporte H24info. «Pendant dix ans, malgré la médiation de certains leaders arabes, les relations entre les deux pays ne dépasseront plus le stade protocolaire», rappelle la même source.

Gamal Abdel Nasser s’éteint le 28 septembre 1970, il succombe à une crise cardiaque à l’âge de 52 ans. Plus de 5 millions de personnes seront présentes à ses funérailles au Caire. Le président Anouar El Sadate lui succédera et sera assassiné en 1981.

Melilia de nouveau prise d’assaut par des migrants

238 migrants ont réussi à entrer à Mélilia ce jeudi 22 juillet, après avoir escaladé la barrière qu...

Bourita met en avant la contribution majeure du Pacte de Marrakech sur la migration

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a prononcé un discours au nom des pays champions de la mise en œuvre du Pacte mond...

Covid-19 : les marchés convenus par le ministère de la Santé font encore polémique

Le rapport révélé jeudi dernier par une mission parlementaire d’information portant sur les contrat...

Guantanamo Bay : un Marocain libéré après 19 ans de détention

Abdellatif Nasser, un Marocain qui était détenu à la prison de Guantanamo Bay, a été extradé ce lundi 19 juillet au Maroc. Ces avocats ont assuré que «toutes les assurances de sécurité fournies par le...

Le ministre des Affaires étrangères israélien Yair Lapid confirme son arrivée au Maroc 

L’annonce a été faite sur le compte Twitter du ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid. Ce dernier a confirmé qu’il se rendra prochainement au Maroc pour une visite officielle, la premi...

Rencontre Bourita - Le Drian : les sujets chauds à aborder

Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita rencontre ce lundi 19 juillet son homol...