Aller au contenu principal

Il y a 50 ans jour pour jour, la mort du président Gamal Abdel Nasser

Le 28 septembre 1970, le monde arabe a été secoué par le décès du président Gamal Abdel Nasser. L’homme politique succomba à une crise cardiaque quelques heures seulement après avoir participé à un sommet arabe. Sa mort a été synonyme de choc pour le monde arabe et particulièrement pour son pays, l’Égypte. L’homme y était très populaire. Preuve en est : plus de cinq millions de personnes ont assisté à ses funérailles au Caire.

Par Mohamed Laabi, Publié le 28/09/2020 à 17:40, mis à jour le 28/09/2020 à 18:40
Teaser Media
H2

Il y a des jours noirs dans l’histoire d’un pays, la mort de Gamal Abdel Nasser en 1970 en fut un pour l’Égypte. Figure emblématique de la politique égyptienne, Gamal Abdel Nasser a été élu le 26 juin 1956 à la présidence du pays avant d’être réélu pour un deuxième mandat le 15 mars 1965.

C'est en avril 1955 que Nasser participe à la conférence des non-alignés à Bandoeng en Indonésie. Il fut alors considéré comme le principal représentant des pays arabes et l'une des figures les plus populaires de ce sommet. Il fut accompagné d’Ahmad Ben Yahya Hamideddine, avant dernier roi du Yémen, du prince Fayçal d’Arabie Saoudite et de l’homme politique palestinien Mohammed Amin Al Husseini.

 

Sa relation avec le Maroc

D’après Jeune Afrique, Gamal Abdel Nasser voyait Mohammed V comme un roi libérateur. «Pour Nasser, Mohammed V était le père de la nation marocaine. Il changera de position avec Hassan II, qui a choisi l’ouverture vers l’Occident», explique le journaliste Lahcen Laassibi, spécialiste des relations égypto-marocaines.

La rupture entre Nasser et Hassan II est actée en 1963, durant la guerre des Sables. L’Égypte soutient l’Algérie à grand renfort de soldats, avec un certain Hosni Moubarak (futur président de l’Égypte par la suite) en première ligne. Ce dernier sera capturé par les forces marocaines. Si le royaume affirme qu’il s’agit là d’une intervention directe de l’Égypte dans le conflit, cette dernière, ainsi que le commandement algérien ont répondu que Le Caire n’y apportait qu’un «simple soutien technique», rapporte H24info. «Pendant dix ans, malgré la médiation de certains leaders arabes, les relations entre les deux pays ne dépasseront plus le stade protocolaire», rappelle la même source.

Gamal Abdel Nasser s’éteint le 28 septembre 1970, il succombe à une crise cardiaque à l’âge de 52 ans. Plus de 5 millions de personnes seront présentes à ses funérailles au Caire. Le président Anouar El Sadate lui succédera et sera assassiné en 1981.

Enseignants contractuels : première rencontre avec la tutelle

En présence des syndicats les plus représentatifs du secteur de l’éducation nationale, plusieurs membres de la Coordination nationale des enseignants contractuels (CNEC) ont rencontré ce mercredi des ...

Service militaire obligatoire : le recensement démarre le 13 décembre

Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce jeudi, que la procédure de recensement pour le service militaire obligatoire débutera le 13 décembre 2021 et prendra fin le 10 février 2022. Conformément aux i...

Grève des professionnels de la santé : le gouvernement temporise

Quatre syndicats de la santé ont observé ce jeudi 2 décembre une grève nationale dans les hôpitaux et les centres de vaccination. En réponse, Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations ave...

La 2e Chambre adopte le PLF 2022

Le Projet de loi de finances (PLF) 2022 a été adopté dans son intégralité, vendredi en séance plénière, à la majorité par les élus de la 2e Chambre. Le PLF 2022 a reçu l'aval de 64 conseillers, alo...

Adultère : l’ex-ministre Mohamed Ziane poursuivi en justice

Mohamed Ziane, ex-avocat et ministre des Droits de l’Homme, sera jugé à partir du 9 décembre pour outrage à la justice et adultère, rapporte H24Info. Ses déboires avec la justice font suite à une plai...

AMO pour les indépendants : la CNSS se mobilise

L’Assurance maladie obligatoire (AMO) est étendue depuis ce 1er décembre aux travailleurs non-salar...