Aller au contenu principal

Rabbah : les villes du Maroc sont en passe de devenir vertes

Par Khansaa B., Publié le 17/09/2020, mis à jour le 17/09/2020
Teaser Media
Rabbah

Ce lundi 14 septembre 2020, Lors d’un webinaire organisé par la Chambre de commerce suisse au Maroc sous le thème "Valorisation des déchets au Maroc : quelles solutions durables pour nos villes ?", Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, a mis en exergue les efforts du Maroc pour faire de ses villes des «Green cities» notamment à travers un modèle de gestion approprié des déchets, selon une démarche intégrée, pouvant jouer un rôle essentiel pour aider les villes à opérer un changement vers une économie circulaire et inclusive, améliorer leur efficacité énergétique et devenir plus durables à long terme.

Intervenant à ce webinaire, auquel ont participé également des représentants de l’Ambassade suisse au Maroc, de l’Office fédéral de l’environnement suisse, de la Fondation KLIK, de la COVAD et des acteurs du secteur privé (Geocycle et Philip Morris International), le ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a précisé que le changement vers une économie circulaire et inclusive repose notamment sur la valorisation des déchets, qui est un axe fondamental de la politique nationale en matière d’environnement et de développement durable. Le Maroc, a-t-il souligné, a réalisé des investissements importants en matière de développement durable notamment dans le domaine de l’énergie propre et de ses infrastructures.

Lors de cette rencontre qui a vu la présentation d’expériences et d’investissements réussis à l’échelle nationale et internationale, et en se félicitant des compétences nationales émergentes notamment dans les domaines des technologies, du développement durable et de l’énergie boostés par les programmes nationaux à l’instar du programme Cleantech et par les mécanismes du partenariat public-privé, le ministre a lancé un appel pour investir davantage dans les nouvelles technologies et de soutenir ces compétences nationales. Les opportunités réelles de partenariat dans le cadre de joint-venture entre entreprises suisses et marocaines existent et pourraient offrir des perspectives prometteuses de coopération verte aussi bien avec l’Europe que l’Afrique, a-t-il ajouté.

Au terme de son intervention, le ministre a appelé à plus de mobilisation en faveur des questions liées à l’environnement et au développement durable au niveau territorial notamment auprès des élus, des parlementaires, des ONG et des médias, ainsi que de toutes les parties prenantes, pour débattre, voire sensibiliser, autour de cette transition vers l’économie circulaire et de ses avantages sur les plans économique, social et environnemental.


  • Partagez

Le Maroc remporte un siège au Comité des droits de l’Homme de l’ONU

À l’issue d’un vote qui a eu lieu lors de la 38e réunion des États membres au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, tenue ce jeudi 17 septembre à New York, le Maroc a été élu au...

Covid-19 : Aït Taleb à "maux" couverts

Intervenant ce jeudi 17 septembre devant la Commission des secteurs sociaux à la Chambre des représ...

Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, testé positif au coronavirus

Ce jeudi 17 septembre, Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, a confirmé avoir été testé positif au nouveau coronavirus. Dans une déclaration publiée sur sa page Fa...

Rabbah : les villes du Maroc sont en passe de devenir vertes

Ce lundi 14 septembre 2020, Lors d’un webinaire organisé par la Chambre de commerce suisse au Maroc sous le thème "Valorisation des déchets au Maroc : quelles solutions durables pour nos villes ?", Az...

Le projet de loi sur l'instance nationale de probité examiné au Parlement

Le projet de loi sur l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la ...

25 pays renouvellent leur soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le CDH

Ce mardi 15 septembre, le Conseil des Droits de l’Homme (CDH) des Nations Unies (ONU) a tenu sa 45e session à Genève. Durant cette rencontre, un groupe composé de 26 États, dont le Maroc, a réaffirmé ...