Aller au contenu principal

Trésor : les levées nettes ont triplé à fin juillet

Le déficit budgétaire s’est établi à 42 milliards de DH à fin juillet contre 24 milliards de DH à la même période l’année dernière. Il est essentiellement financé sur le marché domestique. Au terme des sept premiers mois de l’année, le Trésor a mobilisé 95 milliards de DH, un montant en hausse de 39%. En tenant compte de 53 milliards de DH de remboursement, les levées nettes se sont établies à 42 milliards de DH, soit le triple comparé à la même période l’année dernière. Toutefois, le Trésor emprunte moins cher que l’année dernière.

Par J.R.Y, Publié le 28/08/2020 à 14:58, mis à jour le 28/08/2020 à 15:30
Teaser Media
Trésorerie générale du royaume

Les dépenses exceptionnelles imposées par la pandémie du coronavirus ont creusé le déficit budgétaire à 42 milliards de DH à fin juillet selon le ministère des Finances. À la même période l’année dernière il ressortait à 24 milliards de DH. Notons que le fonds de gestion du Covid-19 a permis d’atténuer le choc. En excluant l’excédent enregistré par le fonds de gestion de la pandémie, le déficit budgétaire s’élève tout de même à 51 milliards de DH.

 

Le financement du déficit

Ce déficit est pour l’essentiel financer sur le marché domestique. Au terme des sept premiers mois de l’année, le Trésor a mobilisé 95 milliards de DH, un montant en hausse de 39%. Parallèlement, ses remboursements ont baissé de 3,4% à 53 milliards de DH. En conséquence, les levées nettes à fin juillet totalisent 42 milliards de DH, soit le triple comparé à la même période en 2019.

Cependant, le Trésor emprunte moins cher que l’année dernière. Les taux des obligations ont sensiblement diminué par rapport à leur niveau moyen de 2019 en raison de la dégradation des perspectives économiques. La recherche d’actifs sûrs dans le contexte de crise fait que la demande en bons du Trésor se maintient. Les soumissions n’ont baissé que de 6% par rapport à l’année dernière à 215 milliards de DH sur les sept premiers mois de l’année.

Compte tenu des évolutions qui précèdent, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’est établi à 599 milliards de dirhams à fin juillet 2020, enregistrant une hausse de 0,4% par rapport à fin juin 2020 et de 7,6% par rapport à fin décembre 2019. La structure de cet encours a été marquée par un recul de la part des maturités longues de 2,7 points par rapport à fin 2019. Elles représentent 60,7% de l’encours. En revanche, les parts des maturités courtes et moyennes ont enregistré des hausses de 1,7 et 1 point respectivement, se situant à 3,6% et 35,7%.

Crédit de TVA : Aziz Akhannouch promet de rembourser 13 MMDH d'arriérés

Pour son premier grand oral lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch, chef de gouvernement, a assuré ce lundi 29 novembre qu’il veut me...

Le variant Omicron, nouveau coup de massue pour le tourisme

Lourdement impacté par les répercussions de la pandémie de la Covid-19, le tourisme vient de subir ...

Crédit TVA : la CGEM appelle à l’accélération du remboursement

L'accélération des remboursements des crédits de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les entreprises éligibles, notamment en cette période où la trésorerie des opérateurs économiques est sous ten...

2e édition du symposium Africa Place Marketing

Casablanca Events & Animation a organisé les 24 et 25 novembre la 2e édition du symposium Africa Place Marketing (APM), sous le thème "Tous acteurs d’hospitalité́ et d’attractivité des territoire...

Orange business services : la Covid-19 a accéléré la transformation digitale

Orange business services (OBS), filiale du Groupe Orange, a célébré mardi 23 novembre ses trois années au Maroc dans le cadre d’une conférence de presse sous le thème "La crise liée à la Covid-19, acc...

Le groupe TGCC affiche ses ambitions

Le groupe TGCC, acteur de référence du secteur des BTP et de la construction au Maroc saute le pas ...