Aller au contenu principal

La jeunesse patriotique marocaine s'engage pour le service militaire

Par H.L.B, Publié le 21/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les Forces armées royales marocaines (FAR) ont publié des statistiques qui ne manqueront pas de dérouter les détracteurs du programme marocain de service militaire obligatoire : une grande partie de la jeunesse marocaine est en effet intéressée par le service militaire pour "servir son pays".


 

Dans une annonce sur sa page Facebook ce week-end, les FAR ont donné des informations détaillées sur les derniers développements de l'appel de cette année pour l'inscription au service obligatoire. Plus particulièrement, ils ont indiqué que le nombre de conscrits est de 15 000, contre 10 000 au départ.

 

Selon les FAR, le changement significatif dans la cible initiale est dû à l'enthousiasme et à l'ardeur patriotique des candidats.

 

Bien que le programme ne soit pas obligatoire pour les femmes, les chiffres des FAR indiquent un intérêt substantiel des jeunes femmes à en faire partie. Au total, 84 000 candidats, dont 24 000 femmes, se sont inscrits à ce jour.

 

Le processus d'inscription a commencé le 9 avril et devrait se terminer le 7 juin. Les candidats sélectionnés seront déployés dans les services sociaux des FAR à Temara près de Rabat ainsi que dans les bases aériennes et navales de la région de Casablanca. 1 100 des 15 000 candidats sélectionnés seront des femmes, ont affirmé les FAR.

 

Cette annonce intervient à la suite d'un débat animé sur le retour du service militaire obligatoire, les critiques suggérant que cette mesure ne répond pas aux besoins des jeunes Marocains.

 

Alors que les millénaires marocains aspirent à d'autres choses, y compris la maîtrise des progrès techniques contemporains tels que l'intelligence artificielle, selon un critique, imposer le service militaire aux jeunes Marocains était inconsidéré et "anachronique".

 

Mais le communiqué des FAR a laissé entendre que, contrairement aux critiques virulentes qui ont marqué les débats sur la politique du service militaire, de nombreux jeunes marocains perçoivent cette dernière de manière positive. L'augmentation de 50% de l'objectif initial montre un grand enthousiasme de la part des jeunes Marocains.

 

Hassnaa Bellaziz, qui a été la première femme candidate à s'inscrire à ce service, a parlé avec passion de son empressement pour se joindre aux candidats sélectionnés, lors d'un entretien accordé à Telquel. Bellaziz se dit prête à démissionner de son emploi actuel pour "réaliser son rêve d'enfant" et servir son pays.

 

"Le service militaire me permettra de redonner quelque chose à mon pays, dont je suis fière", a déclaré cette jeune femme de 22 ans.


  • Partagez

Modèle de développement : le rapport sera remis au Roi en janvier au plus tard

La Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) remettra au plus tard début janvier 20...

Projet de loi de finances 2021 : voici les amendements des Conseillers

L’examen du Projet de loi de finances (PLF) 2021 arrive à une étape importante en vue de sa validat...

Guerguarate : consolidation du soutien international au Maroc

Durant ce week-end, plusieurs pays se sont prononcés en faveur du Maroc et de sa souveraineté sur l...

Pétitions et motions : une réforme des lois organiques s’impose

Faisant partie des avancées majeures prévues par la Constitution de 2011, le mécanisme de la présen...

Guerguarate, une semaine après l'opération réussie des FAR

Une semaine après l’opération menée par les Forces armées royales (FAR) pour déloger les milices du...

2021 : un agenda électoral très chargé

L’année 2021 connaîtra l’organisation de plusieurs scrutins au Maroc. Si les législatives sont les ...