Temps de lecture : 6 minutes

Accueil / Société / Une prolongation de l’état d’urgence dans un contexte incertain

Une prolongation de l’état d’urgence dans un contexte incertain

Temps de lecture : 6 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Alors que le Maroc a officiellement annoncé la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 aout 2020, la pandémie du coronavirus continue de progresser dans le pays. Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, a ainsi précisé que même si la situation est sous contrôle, la prudence et la vigilance restent de mise. Fermées depuis presque 4 mois, les mosquées se préparent pour leur réouverture progressive qui sera entamée le 15 juillet courant. Afin d’assurer la satisfaction des demandes nationale et internationale en masques, le royaume a confectionné sa propre machine de fabrication de ces outils de protection.

Temps de lecture : 6 minutes

La pandémie du coronavirus ne ralentit pas au Maroc. Selon les données du 10 juillet du ministère de la Santé, le pays compte désormais 15.328 contaminations avérées (+249), 243 décès (+1), 11.827 guérisons (+380), 833.769 cas exclus après des tests négatifs au Covid-19 (+13.584) et 3258 cas actifs. Les nouvelles infections ont été recensées dans les régions de Marrakech-Safi (+51), de Casablanca-Settat (+61), de Laâyoune-Sakia El Hamra (+17), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (+84), Rabat-Salé-Kenitra (+5), de Guelmim-Oued Noun (+4), de Fès-Meknès (+25), de Beni Mellal-Khénifra (+2) et de l’Oriental (+1). La tutelle souligne que le taux de létalité est aujourd’hui de 1,6%, alors que celui des rémissions est de 77,04%.

4e prolongation de l’état d’urgence sanitaire

Devant initialement prendre fin ce vendredi 10 juillet, l’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 10 aout 2020, rapporte Le Matin dans son édition du jour. Une prorogation qui semble logique dans la situation actuelle et qui avait été déjà envisagée par l’Exécutiflors de la fois précédente. En effet, le projet de décret initial de la précédente prolongation de l’état d’urgence prévoyait un prolongement jusqu’au 8 août avant que l’Exécutif ne se ravise au 10 juillet.

Présidé par Saad Dine El Otmani, le Conseil de gouvernement du jeudi 9 juillet a ainsi adopté le projet de décret 2.20.426 relatif à cette 4e prorogation, afin de poursuivre la mobilisation nationale contre la pandémie du Covid-19. Outre cette prolongation d’un mois, le texte de loi prévoit également l’assouplissementdes mesures de confinement sanitaire, et ce dépendamment de l’évolution de la situation épidémiologique dans chaque région, préfecture et province du royaume, souligne Le Matin qui cite la déclaration de Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale et porte-parole du gouvernement.

Les recommandations du chef de l’Exécutif

Après la validation du report de l’échéance de l’état d’urgence sanitaire, El Otmani a pris la parole lors du Conseil de gouvernement pour évoquer la situation épidémique du Maroc. Selon Hespress FR, il a avancé que sila pandémie du coronavirus est sous contrôle, «cela ne signifie pas que le virus a disparu». Le Chef de l’Exécutif a insisté sur la nécessité de maintenir et d’appliquer les mesures préventives, appelant les citoyens à faire preuve de prudence et de vigilance. «La maitrise de la situation épidémiologique, couplée à la surveillance rigoureuse de son évolution et à la vigilance de toutes les parties concernées, a encouragé le gouvernement à poursuivre la mise en œuvre de son plan de levée progressive du confinement, parallèlement au prolongement de l’état d’urgence sanitaire, qui représente le cadre juridique permettant de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire face à tout développement négatif de la pandémie», a-t-il souligné. El Otmani s’est enfin dit optimiste face à l’engagement des Marocains «en vue de continuer à faire face à la pandémie et à lutter avec succès contre ses impacts socio-économiques».

Les mosquées se préparent pour leur réouverture

Dans la soirée du mardi 7 juillet, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé queles mosquées du royaume seront autorisées à rouvrir progressivement leurs portes à partir du 15 juillet 2020. Cette décision, qui a réjoui les fidèles du royaume, a poussé les services de la société de développement local (SDL) de Casablanca Baïaà lancer un «plan d’action intensif de désinfection, de désinsectisation et dératisation des mosquées de Casablanca». D’après Yabiladi, cette initiative a démarré suite à une concertation et une coordination avec la délégation régionale des affaires islamiques de la région de la métropole. «Cette opération vient compléter la campagne de lutte anti-Covid-19 menée par la division Action Hygiène Salubrité depuis la parution de la pandémie et l’annonce de l’état d’urgence sanitaire», explique la SDL dans un communiqué daté du mercredi 8 juillet. Et de conclure que «la santé et la sécurité des citoyens [étant] la priorité des responsables de la ville, plusieurs opérations continues et discontinues ont été réalisées afin d’accompagner dans les meilleures conditions sanitaires le déconfinement progressif au niveau de la ville de Casablanca».

Une machine de fabrication de masques 100% marocaine

Les prouesses technologiques du Maroc visant à lutter contre le Covid-19 se poursuivent. D’après Médias24, une équipe d’industriels et d’ingénieurs, pilotée par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, a conçu une machine de production de masques de protection à double lanière auriculaire 100% marocaine. L’appareil permet la fabrication de carrés de masques ainsi que des « Ear-loop »qui servent à souder les lanières. Grâce à cette invention, les usines pourront être équipées d’une machine-outil afin de sécuriser durablement la production nationale des masques ainsi que leur exportation, tout en comblant la demande croissante des Marocains et des pays étrangers.

«Capitalisant sur la capacité à fédérer les compétences nationales dans la riposte à la pandémie du Covid-19, sous le Leadership de Sa Majesté le roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, ce projet consacre un succès technologique et industriel permettant à l’industrie nationale des masques d’aller au-delà de la production de la matière première et des masques et d’intégrer les machines-outils et de développer ainsi une production locale», déclareMoulay Hafid Elalamy, ministre de tutelle. Ce dernier soutien que l’ensemble des pièces de cette nouvelle machine (400 au total) «a été intégralement usiné et fabriqué au Maroc par des équipes marocaines». Enfin, il a conclu que les plans de cette innovation, dont il détient les droits, seront mis à la disposition des entreprises qui souhaitent la fabriquer.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 6 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Acte de mariage dans les hôtels : les règles changent

Depuis des années, de nombreux hôteliers imposent aux clients nationaux la présentation d’un acte de mariage pour accéder à leurs établissem…

Genre et éducation : un regard sur les disparités scolaires au Maroc

Les écarts de genre dans les résultats scolaires au Maroc révèlent une dualité marquée : d'une part, les filles excèdent les performances de…

Santé : maintien de la pression et appel au dialogue

Ils sont venus de toutes les régions du Royaume. Des milliers de personnes se sont rassemblées en fin de matinée pour participer au sit-in n…

Plus cher sera le visa Schengen

Dès cet été, obtenir un visa Schengen coûtera plus cher. Cette augmentation des frais, justifiée par l'inflation et la modernisation des sys…

HCP : situation socioéconomique des réfugiés au Maroc

En 2022, le Haut Commissariat au Plan (HCP), en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), a mené un…

Etudiants VS ministère de la Santé : comment les réconcilier ?

Le bras de fer entre les étudiants des universités de médecine, médecine dentaire, et pharmacie et le ministère de l'Enseignement supérieur …

Tueur silencieux : l’hypertension met à l’épreuve le système de santé marocain

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié un rapport alarmant sur l'hypertension au Maroc, révélant 247.000 décès en 2019 et 6,1 mi…

Les universités marocaines vont-elles rompre leurs partenariats avec Israël ?

Les protestations contre les bombardements israéliens à Gaza se multiplient à travers le monde. Chacun à son niveau essaie de manifester son…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire