Réouverture des frontières : les nouvelles  mesures annoncées par  l’Exécutif

Temps de lecture : 4 minutes


Le Maroc importe l’hydroxychloroquine malgré des études contestant son efficacité

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Maroc a importé ce week-end 6 millions de comprimés de sulfate d’hydroxychloroquine en provenance de l’Inde. Le royaume continue donc de faire confiance à cette molécule malgré les différentes études menées par des laboratoires étrangers et qui mettent en doute l’efficacité de la chloroquine dans le traitement des patients souffrant du Covid-19.

Temps de lecture : 4 minutes

6 millions est le nombre de comprimés importés par le Maroc ce week-end depuis l’Inde. Ce lot destiné au ministère de la Santé est fabriqué par la société pharmaceutique IPCA Laboratories, basée dans la capitale indienne Mumbai (Bombay), rapporte le site Yabiladi.



En décembre 2017, le Maroc et l’Inde avaient signé un protocole d’accord de coopération dans le domaine de la santé. Le royaume n’est pas l’unique pays qui a signé ce protocole d’accord. L’Inde approvisionne plus de 25 pays en Afrique et 130 dans le monde en hydroxychloroquine, paracétamol et autres médicaments requis d’urgence, souligne le journal Aujourd’hui le Maroc ce lundi.



Moncef Slaoui, immunologue marocain chargé par le président américain Donald Trump de trouver un vaccin au Covid-19, a indiqué que «c’est une erreur de conclure à l’efficacité d’un médicament sans se donner le temps de le tester», d’autant plus que la chloroquine est utilisée par les malades de la malaria, de l’arthrite rhumatoïde, du lupus…est aujourd’hui en rupture de stock.



En mars dernier, le gouvernement avait décidé de réquisitionner tous les stocks de chloroquine produits dans les laboratoires de Sanofi Maroc. Les médicaments à base de chloroquine étaient jugés «prometteurs» dans le traitement du Covid-19. Contactée par nos soins, une source de Sanofi Maroc assure que le laboratoire continue d’approvisionner le ministère de la Santé en chloroquine. Sanofi Pasteur travaille depuis le mois d’avril dernier avec le groupe GlaxoSmithKline (GSK)  afin de mettre au point un vaccin sûr et efficace dans les meilleurs délais.



 



Covid-19 : des études remettent en question l’efficacité de cette molécule



De récentes études en France, en Chine et aux États-Unis ont démontré que le traitement par l’hydroxychloroquine n’est pas efficace contre le Covid-19. La première étude, menée par des chercheurs français portait sur 181 patients adultes admis à l’hôpital avec une pneumonie due au Covid-19. Cette étude a conclu que ce traitement ne réduit pas significativement les risques d’admission en réanimation ni de décès chez les patients hospitalisés avec cette pneumonie.



La seconde étude, effectuée par une équipe chinoise, a concerné 150 adultes. Ces derniers ayant été hospitalisés avec des formes « légères » ou « modérées » de Covid-19. L’étude a révélé que l’hydoxychloroquine ne permet pas d’éliminer le virus plus vite que des traitements standards. En outre, les effets secondaires sont plus importants, rapporte le site belge Le Soir.



Une autre étude américaine a été conduite sur des malades du Covid-19 dans les services d’urgence des hôpitaux New York-Presbyterian Hospital et Columbia University Irving Medical Center. 811 patients ont reçu deux doses de 600 mg d’hydroxychloroquine le premier jour puis 400 mg quotidiennement pendant quatre jours (le protocole recommandé par le Pr Raoult), en vain… Aucun résultat positif n’a été constaté.



Au Maroc, alors que nous attendions depuis plus d’un mois les résultats de l’utilisation de cette molécule dans le protocole de soin aux patients atteints de Covid-19, aucun communiqué officiel n’a été émis. El Youbi, directeur du département de l’épidémiologie au ministère de la Santé, a tout de même affirmé que le temps de séjour moyen des malades à l’hôpital s’est nettement réduit grâce à ce traitement couplé à l’antibiotique Azithromycine.



De l’espoir tout de même à l’horizon. Le groupe américain de biotechnologies Moderna a annoncé ce lundi que l’administration, dans le cadre d’un essai clinique à petite échelle, de son vaccin expérimental contre le Covid-19 a entraîné une production d’anticorps susceptibles de « neutraliser » le nouveau coronavirus. Le vaccin nommé ARNm-1273 s’est avéré généralement sûr et bien toléré, a précisé le groupe.



Recommandé pour vous

OMP : zoom sur les dysfonctionnements des prisons marocaines

Temps de lecture : 5 minutes

L’Observatoire marocain des prisons (OMP) a présenté, jeudi 4 août à Rabat, les grandes lignes sur « la situation des prisons et des détenus a…

Voyages à l’étranger : quelles sont les conditions en vigueur ?

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que l’été bat son plein, les Marocains sont en quête des destinations de vacances les plus intéressantes. Si certains préfèrent visiter …

Pénurie de compétences : plusieurs pays assouplissent leurs lois sur la migration régulière

Temps de lecture : 5 minutes

C’est désormais une évidence, la crise sanitaire a bouleversé le monde du travail. Les pénuries de travailleurs atteignent des records. Une ré…

Crise hydrique : le Maroc a soif

Temps de lecture : 4 minutes

La situation hydrique du Maroc est de plus en plus critique. La sécheresse, la chute des taux de remplissage des barrages, la désertification …

Intoxication alimentaire : un fléau qui s’aggrave en été  

Temps de lecture : 3 minutes

Une intoxication alimentaire survient après la digestion d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou d’un produit chimique toxique. Ce malais…

Tout savoir sur l’affaire Sébastien Raoult

Temps de lecture : 5 minutes

Sous le coup d’une « notice rouge » Interpol (une demande internationale de localisation et d’arrestation en attendant une extradition, ou tou…

Variole du singe : une propagation mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La Variole du singe continue de se propager partout dans le monde. Le nombre de cas ne cesse pas de croitre, ce qui inquiète de plus en plus l…

Baignade dans les barrages : une aventure à haut risque

Temps de lecture : 4 minutes

Pour affronter les épisodes de canicule, de nombreuses personnes se tournent vers la baignade pour se rafraichir. Qu’elle soit dans la mer, le…

Invasion de méduses : un phénomène annuel très gênant

Temps de lecture : 6 minutes

Chaque année, les plages du Nord du Royaume font de nouveau face à une invasion de méduses, l’animal marin le plus redouté par les nageurs.

Refonte du système sanitaire : l’union fait la force

Temps de lecture : 4 minutes

À travers le projet de loi-cadre n°06-22, relatif au système national de santé, la réforme du secteur portera sur la gouvernance, l’offre de s…

Les 4 campus de l’ISGA désormais reconnus par l’État : le point avec Dr Tawhid Chtioui

Temps de lecture : 6 minutes

Le groupe d’Institut supérieur de l’ingénierie et des affaires (ISGA) est l’un des plus anciens acteurs de l’enseignement supérieur privé au M…

Incendies : les feux embrasent les terres et causent des pertes humaines

Temps de lecture : 4 minutes

L’été est loin d’être terminé et le feu ne cesse de se propager dans les provinces du Nord. Plusieurs villes et villages, ainsi que leurs habi…




Pavé parallax 1