Temps de lecture : 5 minutes


Éducation : les contraintes et les dispositions liées au Covid-19

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, a fortement condamné les fausses rumeurs portant sur un protocole relatif au déroulement des examens universitaire en ces temps de crise sanitaire. La tutelle a par ailleurs souligné lors d’un webinaire l’importance de l’appropriation des technologies éducatives. Puis interrogé sur le sort des élèves des missions françaises au Maroc, le ministère a assuré que leurs établissements seront dans l’obligation de «se conformer» aux mesures décidées par les autorités marocaines.

Temps de lecture : 5 minutes

L’Éducation, à l’instar de plusieurs autres secteurs, a été fortement ébranlée par la pandémie du coronavirus et le confinement obligatoire imposé dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Cours à distance, formation des enseignants aux outils digitaux et reprogrammation des examens ainsi que des vacances scolaires, le ministère de tutelle a mobilisé tous les moyens nécessaires pour assurer la continuité de la scolarisation des élèves et des étudiants. Toutefois, depuis le début du confinement obligatoire, plusieurs médias digitaux ont fait circuler des rumeurs, notamment sur l’éventualité d’une année blanche ou encore sur un nouveau process relatif à la tenue des partielles universitaires. Le ministère a démenti la première et a catégoriquement écarté le spectre d’une année blanche, rapporte Hespress Fr. Saïd Amzazi, ministre de la tutelle et porte-parole du gouvernement, a par ailleurs dénoncé la deuxième rumeur, tout en affirmant que son département n’a communiqué aucune correspondance interne aux présidents des universités concernant l’élaboration d’un protocole relatif au déroulement des examens. Selon Médias24, ce dernier a réitéré la nécessité de vérifier la crédibilité des sources d’informations et de contacter directement les services compétents pour davantage de précisions.



 



L’appropriation des technologies éducatives



Lors d’un webinaire organisé, le mardi 28 avril, sous le thème « De la continuité pédagogique à la résilience des systèmes éducatifs : comment apprendre et enseigner au XXIe siècle ? », Amzazi a exposé l’expérience de l’université marocaine en matière d’enseignement à distance et a souligné l’importance de l’appropriation des technologies éducatives, rapporte Maroc Diplomatique. «Notre objectif est de mettre en place une plateforme assurant la continuité pédagogique et l’évaluation de l’apprentissage, afin de structurer ce riche portefeuille d’expériences capitalisées par les universités et de pérenniser l’enseignement à distance au Maroc», a-t-il fait observer. De son côté, Driss Ouaouicha, ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a soutenu que «grâce à l’adhésion et la mobilisation impressionnante des enseignants-chercheurs pour assurer la continuité de l’apprentissage dans le cadre du confinement, les étudiants ont pu suivre leurs cours à partir de chez eux». Et de préciser qu’il est important aujourd’hui de tirer profit de ces acquis «pour promouvoir l’usage de la technologie au service de l’enseignement et de l’apprentissage».



Les répercussions du Covid-19 sur le secteur ont également été abordées lors de ce rendez-vous, notamment les meilleures approches pédagogiques à adopter à l’aune de l’université marocaine de demain ainsi que l’évaluation des apprentissages, la formation des enseignants à la pédagogie numérique, la conduite du changement dans la transition digitale et l’équité et l’accessibilité aux apprentissages au profit des étudiants.



 



Quid des élèves des missions françaises au Maroc



Alors qu’Emmanuel Macron, président de la France, a affirmé que le confinement prendra fin le 11 mai dans son pays, le Maroc ne prévoit un retour à la normale qu’après le 20 mai. Ce décalage risque d’affecter les quelque 44 établissements scolaires relevant de la mission française qui sont installés sur son sol, et qui comptent plus de 40000 élèves, relève Hespress Fr. Le journal digital a interrogé une source bien informée au sein du ministère de l’Éducation nationale qui lui a confié que, de par la loi, les missions françaises suivent le système français et non le système marocain, tant au niveau du cursus scolaire qu’au niveau des examens. Le responsable avance que «ces établissements n’ont aucun rapport avec le ministère de l’Éducation nationale, mis à part le volet des matières arabes». Cependant, il estime que si l’état d’urgence sanitaire venait à être prolongé au Maroc, les deux gouvernements vont se coordonner pour trouver une solution. Enfin, la source estime que les missions françaises «seront certainement» dans l’obligation de «se conformer» aux mesures décidées par les autorités marocaines.


Stress hydrique : le CNDH livre ses recommandations

Stress hydrique : le CNDH livre ses recommandations

Intitulé "Le droit à l’eau...des approches pour lutter contre le stress hydrique", le dernier mémorandum du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a été présenté, mardi 7 fé…
Turquie-Syrie : les dégâts d’un séisme mortel

Turquie-Syrie : les dégâts d’un séisme mortel

Un autre drame a secoué le sud de Turquie et la Syrie. Après le séisme du dimanche 5 au lundi 6 février (magnitude 7,8), une deuxième secousse s'est produite au petit matin ce 7 fé…
Hausse des prix : les Marocains impactés et inquiets

Hausse des prix : les Marocains impactés et inquiets

C’est l’un des sujets les plus brûlants en ce début d’année. Viandes rouge et blanche, œufs, fruits et légumes... Les produits alimentaires pèsent de plus en plus lourd dans le bud…
Nouvelle année judiciaire 2023 : vers plus d’efficacité judiciaire

CSPJ : vers un renforcement de l’efficacité judiciaire en 2023

Avec la Haute approbation du roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), la nouvelle année judiciaire 2023 s’est ouverte, lundi 6 février à Rabat.…
Santé : comment affronter ce grand froid ?

Santé : comment affronter ce grand froid ?

Il existe plusieurs façons de se prémunir contre le virus de la grippe. L’une des plus efficaces est de booster son système immunitaire. En effet, plus votre système immunitaire es…
Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…