Temps de lecture : 4 minutes


Covid-19 : les entreprises au fond du gouffre

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a annoncé les premiers résultats de son enquête sur l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les entreprises. Des résultats qui confirment la situation très difficile que vit l’économie nationale. Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances et de la réforme de l’administration, se rendra ce lundi au parlement afin d’exposer les principaux axes de la stratégie de son département pour lutter contre cette pandémie.

Temps de lecture : 4 minutes

La Chambre des représentants tient ce lundi une séance plénière à laquelle devrait prendre part le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun. La stratégie de lutte contre la pandémie du Covid-19 et les mesures financières et économiques pour faire face à l’impact de la pandémie seront les sujets phares de cette séance. Il est également attendu que le ministre se penche sur la possibilité de recourir à une loi de Finances rectificative dans le cadre des mesures d’urgence prévues pour lutter contre le Covid-19, rapporte Le Matin dans son édition du lundi 27 avril 2020. La même source souligne que plusieurs sujets relatifs à la conjoncture économique sont à l’ordre du jour et seront relevés par les parlementaires. Parmi eux, le déroulement de la procédure d’aides aux entreprises et aux ménages, les explications sur le recours à la ligne de Précaution et de liquidité (LPL) et le déplafonnement des financements extérieurs.



Les TPME dans le coma, l’activité a chuté de moitié en mars



L’argentier du royaume a du pain sur la planche. Les derniers chiffres de l’enquête réalisée par la CGEM confirment l’hécatombe du secteur économique au Maroc. Cette enquête, dont les premiers résultats ont été livrés le vendredi 24 avril (prochain bilan le 1er mai), révèle que 815 entreprises interrogées (sur 1740) ont vu leur activité baisser de plus de 50% durant le mois de mars, 301 entreprises ont déclaré une baisse entre 30 et 50%. Par ailleurs, près de 61,6% des entreprises s’attendent à une augmentation des délais de paiement d’au moins 60 jours après la reprise. Les entreprises sondées craignent la perte de 165586 emplois, soit 55,11% de leurs effectifs. Les activités ayant enregistré une baisse de plus de 50% de chiffre d’affaires (notamment l’immobilier, le tourisme, l’artisanat, les industries culturelles, le textile, les médias) craignent de perdre 100000 emplois, rapporte le quotidien Aujourd’hui le Maroc dans son édition du lundi 27 avril 2020.



Par ailleurs, 39,2% d’entreprises ont déclaré avoir bénéficié de l’indemnité forfaitaire financée par le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie de coronavirus, 48,8% ne l’ont pas fait, mais restent attentives à l’évolution des événements, tandis que 12% n’ont pas l’intention d’en bénéficier. 71,4% des entreprises recensées ont demandé au moins un report d’échéances (bancaires, fiscales, sociales). Parmi celles qui ont demandé des reports, 62,7% ont demandé plus d’un report et 22,8% ont demandé 3 reports en même temps.



Une reprise normale en 2021



Même si les entreprises prévoient une reprise à partir du mois de juin, leurs chiffres d’affaires prévisionnels seront en baisse pour le reste de l’année. En l’absence de visibilité pour cette année 2020, 56,7% des entreprises n’entrevoient de reprise qu’en 2021. Rappelons que 24,1% des participants à cette enquête sont des petites entreprises, qui ont un chiffre d’affaires entre 10 millions de dirhams et 50 millions de dirhams. 20,7% des répondants sont des petites entreprises qui enregistrent un chiffre d’affaires entre 3 et 10 millions de dirhams et 23,8% sont des microentreprises, dont le chiffre d’affaires est entre 0,5 et 3 millions de dirhams.



Les entreprises moyennes, dont le chiffre d’affaires est entre 50 et 175 millions de dirhams, constituent 13% des sociétés interrogées. Enfin, les grandes entreprises qui ont un chiffre d’affaires supérieur ou égal à 175 millions DH et les auto-entrepreneurs dont le chiffre d’affaires est inférieur à 0,5 million de dirhams représentent respectivement 10,1% et 8,4% des sondés.


FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…