Aller au contenu principal

Maroc : plus de la moitié des entreprises en arrêt d’activités

Le Haut-commissariat au plan a dévoilé les résultats d’une enquête sur l’impact de l’état d’urgence sanitaire sur les entreprises. Ainsi, 142000 entreprises, soit 57% de l’ensemble des entreprises marocaines, seraient depuis le début avril en arrêt définitif ou partiel d’activités. Les TPE représentent près du tiers (72%) des entreprises impactées.

Par Mohamed Laabi, Publié le 22/04/2020 à 16:23, mis à jour le 22/04/2020 à 17:44
Teaser Media
maroc

Le Covid-19 continue d’affecter l’économie nationale et les chiffres sont là pour en attester. Plus de la moitié des entreprises sont en pleine souffrance, relève une enquête du Haut-commissariat au plan (HCP), rendue publique ce mercredi. En effet, près de 142.000 entreprises, soit 57% de l’ensemble des entreprises, ont déclaré avoir arrêté définitivement ou temporairement leurs activités au début du mois d’avril.

Sur ce total, plus de 135.000 entreprises ont dû suspendre temporairement leurs activités tandis que 6.300 ont cessé leurs activités de manière définitive, rapporte Challenge. Par catégorie d’entreprises, les très petites entreprises (TPE) représentent 72%, les petites et moyennes entreprises (PME) 26% et les grandes entreprises (GE) 2% des entreprises en arrêt d’activité de façon temporaire ou définitive.

Les secteurs les plus touchés par cette crise sont l’hébergement et la restauration (89% d’entreprises en arrêt), les industries textiles et du cuir (76%), les industries métalliques et mécaniques (73%) et le secteur de la construction avec près de 60% des entreprises à l’arrêt.

 

Plus de 700.000 postes réduits

Selon les données de cette enquête, 27% des entreprises ont dû réduire temporairement ou définitivement leurs effectifs. Au total, près de 726.000 postes auraient été réduits, soit 20% de la main-d’œuvre des entreprises organisées, souligne Médias24. Par catégorie d’entreprises, cette proportion est de 21 % pour les TPE, 22% pour les PME et de 19% pour les GE. Les secteurs les plus touchés durant cette période en termes de réduction d’emplois sont les services (245000 postes) suivis de l’industrie (195000 postes), et la construction (170000 postes).

 

Réduction de la production pour les entreprises toujours en activité

Sur les 43% des entreprises toujours en activité, la moitié d’entre elles ont dû réduire leur production pour s’adapter aux conditions imposées par cette situation. 81% d’entre elles l’auraient réduite de 50 % ou plus. Par secteur d’activité, 62% des entreprises, qui sont encore en activité dans le secteur de la construction, auraient dû réduire leur production. D’autres secteurs auraient également été touchés par cette baisse, notamment le secteur de l’hébergement et la restauration (60%), les industries chimiques et parachimiques (52%), le transport et entreposage (57%) et l’industrie du textile et du cuir (44%).

Rappelons enfin que cette enquête a été réalisée par téléphone, du 1er au 3 avril 2020, auprès de 4000 entreprises organisées opérant dans plusieurs secteurs d’activité. Ces entreprises ont comme objectif principal d’évaluer l’impact immédiat de cette crise l’économie du Maroc.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...