Temps de lecture : 3 minutes


Covid-19 : le marché de l’automobile en chute libre

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les ventes globales du marché automobile ont enregistré en mars 2020 une baisse de 61,6% par rapport à la même période de l’année précédente. Le confinement imposé par le ministère de l’Intérieur y est pour beaucoup. Le mois d’avril risque d’être encore plus catastrophique.

Temps de lecture : 3 minutes

C’est la descente aux enfers pour les concessionnaires automobiles au Maroc. Les derniers chiffres livrés par l’Association des importateurs des véhicules au Maroc (Aivam) révèlent que 6305 voitures ont été vendues en mars 2020, contre 16445 une année plus tôt. Cela correspond à une chute des ventes de … 61,6% ! Parmi ces 6305 voitures vendues, 5557 sont des véhicules pour particuliers et 748 unités sont des véhicules utilitaires, rapporte le quotidien Le Matin dans son numéro du lundi 6 avril 2020.



La chute enregistrée au mois de mars s’est bien évidemment répercutée sur le cumul des ventes de ce premier trimestre de l’année 2020. En effet, durant ces trois premiers mois de l’année, les immatriculations se sont établies à 32142 unités, soit une régression de 20,92% en glissement annuel. Cet effondrement revient en partie au confinement sanitaire obligatoire annoncé par le royaume le 20 mars dernier. Cette baisse vient rajouter une couche et compliquer l’année des importateurs déjà impactés par le report du Salon Auto Expo 2020. «C’est un peu attendu au vu des conditions actuelles. L’effondrement de la demande est certainement dû aux incertitudes actuelles des ménages», indique Francesco Monaco, président-directeur général du Groupe Fiat Chrysler Automobiles Maroc, dans une déclaration à Le Matin.



 



Forte baisse des ventes prévue en avril 



Les ventes automobiles devraient connaître une nouvelle chute au mois d’avril, puisque la période de confinement se prolongera au minimum jusqu’au 20 avril. Ajoutons à cela que les ventes baissent généralement durant le mois sacré de Ramadan, qui débutera le 25 avril prochain.



Par ailleurs, l’industrie du secteur est actuellement à l’arrêt après les décisions de PSA et Renault de suspendre temporairement leurs activités au Maroc. Cette crise devrait sans aucun doute perturber les prévisions du ministère de l’Industrie. Le département de Moulay Hafid El Alamy avait revu ses ambitions à la hausse concernant la production automobile de l’année 2020. Le ministère avait même annoncé que la capacité de production annuelle du Maroc atteindrait 1 million de véhicules à l’horizon 2022 et que le chiffre d’affaires à l’export devrait atteindre 100 milliards de dirhams, contre 70 milliards actuellement, rapporte Médias24. Comme pour les autres secteurs économiques, les prévisions du secteur industriel sont donc tombées à l’eau pour cette année 2020. Reste à savoir aujourd’hui quand ce calvaire prendra fin pour que la machine industrielle se remette en marche.


Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Le Maroc a réalisé des progrès significatifs pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités d’emplois. Le gouvernement de Aziz Akhannouch a adopté une stratégie a…
Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Le Maroc a réussi encore une fois à se placer à la tête des pays maghrébins en matière de préparation des systèmes financiers pour soutenir l'action climatique. Tel est le constat …
Entrepreneuriat : comment être "IPO ready" ?

Entrepreneuriat : comment être « IPO ready » ?

Une "Initial public offering" (IPO), ou introduction en bourse, définie la cotation des actions d’une société sur un marché boursier. C’est un moyen important pour les entreprises …
Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération économique

Maroc-Espagne : un nouveau souffle pour la coopération économique

C’était la première étape de la Rencontre de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne, qui s’étale sur deux jours, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises …
FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…