Aller au contenu principal

Quelques bonnes nouvelles dans la crise du coronavirus

En ce moment, la crise que connaît le monde à cause du coronavirus affecte l’activité, mais aussi le moral. À l’heure du confinement et des statistiques effrayantes sur le nombre de cas confirmés, l’actualité semble de plus en plus anxiogène. Pourtant, de bonnes nouvelles sont aussi apparues ces derniers jours. Élans de solidarité, course au traitement et pollution en baisse... Voici quelques nouvelles positives liées au coronavirus.

Par Khansaa B., Publié le 31/03/2020, mis à jour le 31/03/2020
Teaser Media
Coronavirus au Maroc

Avec plus de 800.000 cas dans le monde, dont 574 au Maroc, la pandémie du coronavirus s’est propagée dans plusieurs continents en moins de deux mois. Dans le monde, 40.730 personnes sont mortes de cette maladie, dont 36 au royaume. En Italie, en Espagne et aux États-Unis, le Covid-19 continue de tuer toutes les heures. Malgré la forte augmentation des décès, cela ne signifie pas pour autant que nous sommes condamnés à mort. Il est clair que la situation actuelle doit être prise au sérieux. Cependant, s’il est important de rendre compte de l’évolution de la situation, il faut également mettre l’accent sur les informations positives. Voici quelques bonnes nouvelles concernant le Coronavirus.

 

Malgré un lourd bilan, des signes encourageants en Italie

Depuis le début de l’épidémie, plus de 100.000 personnes ont contracté le Covid-19 en Italie, pays le plus touché en Europe. Si le pays a franchi ce cap effrayant, la contagion ralentit nettement, indique Ouest-France. Après près de trois semaines de confinement de sa population, la hausse des nouveaux cas positifs recensés en Italie n’a jamais été aussi faible, avec une augmentation de 4%, soit oins de la moitié de taux d’il y a quatre jours (8,3%) et quatre fois moins d’il y a quinze jours. De plus, le pays a annoncé, ce lundi 30 mars, la guérison de 1590 personnes en 24 heures. Il s’agit du plus grand nombre de personnes rétablies en une journée depuis le début de l’épidémie.

 

Rebond surprise de l’activité manufacturière chinoise

Malgré la crise économique due au coronavirus, l’activité manufacturière en Chine a connu un rebond en mars, après un effondrement en février, lorsque l’épidémie a mis le pays à l’arrêt. Les mesures anti-épidémie avaient fortement perturbé la production et le fonctionnement des entreprises. Depuis, l’activité reprend. En effet, l’indice des directeurs d’achats (PMI) pour le mois de mars s’est établi à 52 points, contre 35,7 en février, a annoncé mardi le South China Morning. Bien que ce rebond «ne signifie pas un retour à la normale de la situation économique», un chiffre supérieur à 50 témoigne d’une expansion de l’activité. Le quotidien hongkongais a souligné que «la reprise de l’économie chinoise est surveillée de très près par les décideurs du monde entier, qui espèrent qu’un rebond en forme de V soit possible». Par ailleurs, la Chine a annoncé n’avoir recensé aucune nouvelle contamination d’origine locale depuis le 19 mars. Ainsi, le pays ne fait face qu’aux cas importés.

 

La recherche de traitement et de vaccin progresse

Les groupes pharmaceutiques et les laboratoires de recherche à travers le monde se sont lancés dans une course contre la montre pour développer un traitement et un vaccin efficace contre ce virus. À travers le monde, quelque 108 essais menés sur des malades testent l’efficacité d’une quarantaine de traitements potentiels. Pour l’instant, rien ne peut empêcher la diffusion du virus dans l’organisme. Toutefois, de nombreuses molécules prometteuses qui pourraient être utilisées pour traiter ce virus sont actuellement à l’essai. Parmi elles, la chloroquine (plus précisément sa variante hydroxychloroquine) a été extrêmement médiatisée.

 

Pollution en baisse

Alors que plus d’un tiers de l’humanité est désormais sommé de rester à la maison, la pollution est en très nette baisse. Grâce au confinement, qui oblige les activités économiques et une grande partie des populations à se mettre à l’arrêt, les niveaux de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre dans certaines villes et régions montrent des baisses importantes, rapporte la BBC. Citant des chercheurs new-yorkais, le média a précisé que les premiers résultats montrent une baisse de près de 50% par rapport à l’année dernière du monoxyde de carbone, molécule provenant principalement des voitures.

Les émissions de gaz à effet de serre ont également fortement diminué en Asie ainsi qu’en Europe. En effet, les satellites de surveillance de la pollution de la NASA et de l’Agence spatiale européenne ont détecté des «diminutions importantes du dioxyde d’azote au-dessus de la Chine». Selon la NASA, «il est prouvé que le changement est au moins en partie lié au ralentissement économique consécutif à l’épidémie de coronavirus». Cette baisse de la pollution aura donc un effet bénéfique sur la santé de la population, en particulier les personnes fragiles (asthmatiques, enfants, personnes âgées).

 

Élans de solidarité

Alors que le coronavirus continue de se répandre dans le monde, de nombreuses personnalités et entreprises se sont mobilisées face à l’urgence de la situation, permettant, grâce à leurs dons généreux, que des millions soient récoltés. Au Maroc, un Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus a été mis en place sur instruction royale, le dimanche 15 mars. Les secteurs public et privé ont fait preuve d’une grande solidarité pour aider à dépasser cette crise et son impact sur le royaume. Trois jours après sa création, le Fonds avait déjà dépassé son objectif de 10 milliards de dirhams pour atteindre aujourd'hui plus de 27 milliards de DH.

Outre les dons monétaires, plusieurs sociétés font des dons de produits. C’est le cas par exemple de McDonald’s Maroc, qui a lancé # Mta7dine, une initiative de distribution quotidienne de repas gratuits au profit de «ceux qui en ont le plus besoin». Une unité hôtelière à Tanger a mis 25 chambres à la disposition du personnel médical pour soutenir l’ensemble de la profession dans la ville.


  • Partagez

Jugés trompeurs, des tweets de Trump signalés par Twitter

Ce mardi 26 mai, Twitter a signalé pour la première fois des tweets du président américain, Donald Trump. En référence au vote par correspondance en Californie en marge des futures élections président...

Le fort engagement du Maroc en faveur d’une Afrique nouvelle

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’Afrique, le continent, confrontée à une...

L’OMS suspend les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine

Ce lundi 25 mai, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé avoir suspendu «temporairement» les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine, par mesure de précaution. Cette annonce intervient quelqu...

Le Maroc remporte 3 médailles d’or au salon Euroinvent

Le Maroc a décroché trois médailles d’or lors du Salon européen de l’innovation Euroinvent, qui s’est tenu à distance dans la ville d’Iasi en Roumanie, du 21 au 23 mai. L’École marocaine des sciences ...

Réouverture des frontières espagnoles aux touristes étrangers

Samedi 23 mai, Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, a déclaré que son pays rouvrira ses frontières aux touristes étrangers à partir du 1er juillet. «Je vous annonce qu’à partir du mois de juillet...

Les États-Unis se retirent du traité de sécurité Ciel ouvert

Ce jeudi 21 mai, le président américain Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis du traité "Ciel ouvert" (Open Skies), accusant la Russie de l’avoir violé. Ce traité, signé par 34 pays et entr...