Aller au contenu principal

Premiers résultats encourageants du traitement par la chloroquine

À Rabat, un premier cas atteint du coronavirus a été guéri en six jours grâce à la chloroquine, une molécule désormais prescrite pour tous les malades touchés par la pandémie du Coronavirus au Maroc. Si ce traitement ne fait toujours pas l’unanimité auprès des chercheurs et scientifiques internationaux, le gouvernement n’hésite pas à défendre son choix, le qualifiant de «souverain, autonome et sécurisé».

Par Mohamed Laabi, Publié le 27/03/2020 à 15:24, mis à jour le 27/03/2020 à 19:51
Teaser Media
Chloroquine

Face à l’absence de traitement et de vaccin pour stopper la propagation du coronavirus, le Maroc a tenté le pari de la chloroquine. Une molécule utilisée pour traiter la maladie du paludisme, de la polyarthrite rhumatoïde et du lupus ou encore certaines maladies chroniques comme l’arthrite.

Le ministère de la Santé s’est basé sur les premiers résultats positifs de ce protocole dans le traitement des malades du Covid-19, notamment en Chine et aux États-Unis. Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, a également consulté le Comité technique et scientifique du programme national de prévention et du contrôle de la grippe et des infections respiratoires aiguës et sévères avant d’autoriser l’utilisation de cette molécule. Le royaume a été un des premiers pays à approuver cette décision avant d’être suivi par la France, l’Algérie, la Tunisie et la Jordanie.

Pour l’heure, il est encore trop tôt pour faire un constat sur l’effet de la chloroquine sur les patients atteints du Covid-19 au Maroc. Néanmoins, le quotidien l’Opinion affirme qu’un premier cas a été guéri à l’hôpital militaire de Rabat après six jours de traitement à la chloroquine. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé à la prudence concernant cette molécule, en raison notamment du faible échantillon de patients traités jusqu’à présent. Des centaines de tests sont en cours en France et en Chine afin de s’assurer de l’efficacité de ce traitement.

En tout cas, le Maroc a décidé de franchir le pas. Le gouvernement a réquisitionné tout le stock des médicaments Nivaquine et Plaquenil (plus de 10000 doses), deux médicaments contenant la chloroquine, du laboratoire Sanofi Maroc. «L’idée est que le médicament ne soit pas sujet à de la spéculation ou qu’il soit prescrit sans prudence. Ou encore qu’un pays, plus puissant que nous, préempte la production locale», souligne l’Économiste dans son éditorial du vendredi 27 mars 2020.

Selon la directrice des médicaments et de la pharmacie au ministère de la Santé, Bouchra Meddah, le Maroc dispose d’un stock produit localement, en plus des importations qui ont été distribuées aux CHU et aux hôpitaux régionaux et provinciaux. Pour les patients atteints d’autres pathologies chroniques nécessitant des médicaments à base de chloroquine, le ministère de la Santé a précisé qu’ils peuvent s’en procurer gratuitement dans les pharmacies régionales et provinciales de ses services extérieurs, après présentation de leurs dossiers médicaux. Il ne reste plus qu’à espérer que le traitement à la chloroquine porte ses fruits et réussisse à sauver des vies au Maroc.

Voici comment se rendre en Grèce depuis le Maroc

En 2020, très peu de vacanciers se sont risqués à voyager hors de leurs frontières pour les vacances d’été. Un an plus tard, alors que les campagnes de vaccination vont bon train, les pays européens s...

Santé : des agences régionales remplaceront les directions régionales

Dans son édition de ce jeudi 17 juin, le journal arabophone Al-Akhbar rapporte que Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, envisage de limoger tous les directeurs régionaux de la santé. Cette démarche...

En 20 ans, Wikipédia a révolutionné la diffusion du savoir

Une encyclopédie est un ouvrage qui tente de synthétiser les connaissances à un moment précis. Avant l’ère d’internet, ces fameuses encyclopédies faisaient parfois plusieurs volumes et coûtait une for...

Covid-19 : attention à la hausse des cas de contamination

Alors que le Maroc risque de voir sa campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 suspendue...

Marhaba : première traversée Sète-Tanger Med

Ce mercredi soir, un bateau a quitté le port de Sète dans le sud-est de la France dans le cadre de l’opération Marhaba 2021, lancée suite aux instructions royales concernant l’accueil des Marocains ré...

RAM : lancement imminent de vols additionnels en provenance de huit villes européennes

Dans un message publié ce jeudi 17 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé «le lancement imminent de vols additionnels» en provenance de huit ville...