Aller au contenu principal

Coronavirus : le non-respect de l’état d’urgence persiste

Malgré l’état d’urgence, plusieurs villages et quartiers marocains continuent d’ignorer les mesures mises en place pour contenir la propagation de la pandémie du Coronavirus. Commerçants, clients et usagers des transports ne respectent pas les dispositifs de prévention. Pire encore ils ne respectent pas la distanciation sociale imposée par le gouvernement. Ces violations ont conduit à l’arrestation de près de 450 personnes pour transgression de l’état d’urgence.

Par Nora Jaafar, Publié le 30/03/2020 à 15:54, mis à jour le 30/03/2020 à 19:11
Teaser Media
Coronavirus : le non-respect de l’état d’urgence persiste

Suite à la déclaration de la pandémie du Coronavirus, le Maroc a instauré l’état d’urgence sanitaire depuis le 20 mars 2020. Cette décision a été actée et approuvée à l’unanimité par le gouvernement. Toutefois, malgré les campagnes de sensibilisation quant à l’importance du confinement à domicile et de la distanciation sociale, plusieurs citoyens poursuivent un train de vie "normal", comme si de rien n’était.

 

Transgression de l’état d’urgence

Dans son édition du 30 mars 2020, le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia dénonce que dans certains quartiers populaires de Casablanca, la ville la plus touchée par le Covid-19 avec 150 cas avérés, les Marocains continuent de se regrouper devant les commerces et les vendeurs ambulants, tout en négligeant de prendre leurs mesures de sécurité. En plus des marchés et des souks, le journal déplore que plusieurs usagers des transports en commun ne semblent pas mesurer la gravité de la situation. En effet des vidéos et des photos circulant sur les réseaux sociaux ont révélé des scènes alarmantes de personnes entassées dans une rame d’un tramway. Le360 indique que les autorités chargées du transport public ont pointé du doigt le manque de civisme de certains usagers qui, au lieu d’attendre le tram suivant, «font fi des consignes de sécurité en matière sanitaire et se précipitent dans la première rame de tramway disponible sur la ligne».

 

Le ministère d’Intérieur appelle à plus de fermeté

De son côté, le quotidien Al Massae rappelle que les autorités marocaines ont consolidé leur présence dans certaines rues du pays. Ainsi, les patrouilles des forces de l’ordre ont multiplié les rondes dans les quartiers, appelant les citoyens à regagner leurs domiciles. La même source ajoute que, conformément au décret-loi n° 2.20.292 portant sur les dispositions de la crise sanitaire actuelle, la Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) a procédé à l’arrestation de 450 individus pour violation de l’état d’urgence sanitaire. En outre, le ministère de l’Intérieur a haussé le ton, réclamant davantage de fermeté à l’égard des personnes qui ne respectent pas les dispositifs en vigueur. Rappelons que le texte de loi du 24 mars stipule que toute contravention aux directives de l’État est notamment passible d’une peine d’un mois à trois mois de prison et/ou d’une amende de 300 à 1300 dirhams.

Enfin, aujourd’hui il est nécessaire que le citoyen marocain réalise et comprenne que la pandémie du Coronavirus se propage rapidement et qu’elle est très dangereuse. Il doit également adopter les mesures recommandées pour éviter d’être infecté et de contaminer à son tour son entourage. Jusqu’à ce lundi 30 mars, le virus a déjà coûté la vie à 29 marocains, et, si les dispositifs en place ne sont pas honorés, ce bilan risque de s’alourdir encore plus.

Meknès : une personne vaccinée meurt de la Covid-19

Ce dimanche 13 juin à Meknès, une personne complètement vaccinée (qui a bénéficié de deux doses du vaccin) est décédée en raison de complications de son infection par la Covid-19. Cette information a ...

Zoom sur la vie de Fatna Bent L'houcine et Omar Hayat

Dans ce podcast, Radio Maarif rend hommage à l'une des plus célèbres chanteuses de chaâbi de l'histoire du Maroc, Fatna Bent Lhoucine. Cette dernière a eu une riche carrière en chant, qui a duré un de...

Les changements prévus pour le pass vaccinal marocain

Selon plusieurs sources médiatiques, le pass vaccinal marocain connaîtrait des changements. Ce document devrait intégrer de nouvelles informations afin de s’aligner sur le certificat Covid-19 numériqu...

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis adopté

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis a été adopté en deuxième lecture par la Chambre des ...

Être une femme, ça coûte cher

C’est une triste réalité qu’on ne peut pas contester : les femmes sont moins bien payées que les hommes. «Ce qui coûte le plus cher, c’est l’argent qui n’est pas gagné, c’est-à-dire tout le travail no...

Comment se rendre au Portugal depuis le Maroc ?

Contrairement aux autres pays européens, le Portugal veut accueillir un nombre limité de vacanciers. En effet, seuls les voyageurs en provenance des pays de l’Union européenne (UE), de pays de l’espac...