Temps de lecture : 3 minutes


Haro sur le coronavirus

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

L’impact économique du coronavirus sur l’économie mondiale est de plus en plus évident. La Chine va débloquer 16 milliards de dollars et l’Italie investira 5 milliards d’euros pour contrer la crise sanitaire. Le FMI mettra à la disposition des économies émergentes une enveloppe de 50 milliards de dollars pour les aider à surmonter cette crise. La mobilisation générale va permettre de contrer la crise sanitaire et d’apporter des solutions aux entreprises qui seront durement touchées par l’épidémie. En même temps, les banques centrales agissent sur leur taux pour stimuler la demande.

Temps de lecture : 3 minutes

Principal foyer de l’épidémie, la Chine a débloqué 16 milliards de dollars pour financer la lutte contre le Coronavirus. Les fonds affluent pour enrayer la propagation du virus et limiter l’impact sur l’activité mondiale. Le Congrès américain devrait mobiliser plus de 8 milliards de dollars et l’Italie a porté à 5 milliards d’euros ses mesures pour contrer la crise sanitaire.



Soutenir l’activité mondiale



Pour les pays à faible revenu et les économies émergentes, le Fonds monétaire international (FMI) va mettre à disposition 50 milliards de dollars. «Nous sommes confrontés à un affaiblissement généralisé de la demande, qui passe par la confiance et par des canaux de contagion, notamment le commerce et le tourisme, les prix des produits de base, le resserrement des conditions financières», a estimé la directrice générale du FMI. Elle appelle à une réponse politique pour soutenir la demande. La Fed, les banques centrales canadiennes, australiennes… ont baissé leur principal taux pour contenir les effets du coronavirus sur l’économie. Les analystes s’attendent à ce que d’autres banques centrales leur emboîtent le pas, notamment la banque centrale européenne (BCE).



Les entreprises seront durement touchées



Il faut remonter plus de dix ans en arrière et la crise financière de 2008 pour voir une mobilisation pareille afin de soutenir l’économie mondiale. Cette fois-ci, c’est le coronavirus qui risque de la mettre à genoux. Selon les dernières prévisions, la croissance pourrait être inférieure à celle de 2019, qui était déjà une année décevante. Il y a donc urgence à contenir la propagation du virus. La mobilisation générale va d’un côté permettre de contrer la crise sanitaire et de l’autre apporter des solutions aux entreprises qui seront durement touchées par l’épidémie. Personne ne connaît le temps que durera le ralentissement de l’activité économique. L’Association internationale du transport aérien (IATA) évoque une perte de chiffre d’affaires comprise entre 63 et 113 milliards de dollars pour le secteur aérien, l’un des plus durement touchés.



Si les grandes entreprises vacillent, le ralentissement de l’activité peut être fatal pour de nombreuses petites entreprises. D’ailleurs, il faudra surveiller les chiffres des défaillances. 


Soutien à l’investissement : quel dispositif mis en place ?

Soutien à l’investissement : quid du dispositif mis en place

Améliorer l’impact des investissements, les orienter vers les secteurs productifs à haute valeur ajoutée, améliorer le climat des affaires et assurer un développement durable. Tels…
Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

"Accompagner plus de 100.000 entrepreneurs potentiels". C'est l’un des objectifs majeurs de l'Agence nationale de promotion des emplois et des compétences (ANAPEC). Quelques jours …
Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Le rideau est tombé, dimanche, sur la sixième édition du Salon international Halieutis, tenue à Agadir du 1er au 5 février, sous le thème : "Pêche et aquaculture durables : leviers…
Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Le Maroc a réalisé des progrès significatifs pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités d’emplois. Le gouvernement de Aziz Akhannouch a adopté une stratégie a…
Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Le Maroc a réussi encore une fois à se placer à la tête des pays maghrébins en matière de préparation des systèmes financiers pour soutenir l'action climatique. Tel est le constat …
Entrepreneuriat : comment être "IPO ready" ?

Entrepreneuriat : comment être « IPO ready » ?

Une "Initial public offering" (IPO), ou introduction en bourse, définie la cotation des actions d’une société sur un marché boursier. C’est un moyen important pour les entreprises …
Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération économique

Maroc-Espagne : un nouveau souffle pour la coopération économique

C’était la première étape de la Rencontre de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne, qui s’étale sur deux jours, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises …
FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…