Aller au contenu principal

L’Arabie Saoudite reçoit plusieurs délégations maghrébines, dont celle du Maroc

Ces deux derniers jours, la capitale saoudienne a reçu plusieurs délégations diplomatiques provenant des pays du Maghreb. Alors que les présidents nouvellement élus de Mauritanie et d’Algérie se sont rendus à Riyad, le roi Mohammed VI a également envoyé deux de ses émissaires dans le royaume wahhabite. Il s’agit de son conseiller Fouad Ali El Himma, et du ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

Par Nora Jaafar, Publié le 27/02/2020 à 15:57, mis à jour le 06/01/2021 à 10:28          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Des délégations maghrébines en Arabie Saoudite

Ce mercredi 26 février, dans le cadre des préparatifs en amont d’une éventuelle visite royale en Arabie Saoudite, le roi Mohammed VI a envoyé deux émissaires au royaume wahhabite, rapporte le journal saoudien Elaph. La même source a souligné qu’il s’agissait du conseiller du souverain, Fouad Ali El Himma, et du ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Ces derniers ont été ainsi reçus par le roi Salmane et le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS). El Himma a profité de cette occasion pour remettre à MBS une lettre rédigée par le Roi. La correspondance soulignait les sentiments d’affection et de fraternité sincères que voue le Souverain au prince saoudien. Elle a également mis l’accent sur la volonté de Sa Majesté «de développer le partenariat distingué entre les deux pays dans tous les domaines, de consolider ses mécanismes et d’enrichir son contenu», indique Hespress FR.

Selon Médias24, le déplacement d’El Himma et de Bourita intervient alors que le Maroc et l’Arabie Saoudite cherchent à rétablir leurs relations diplomatiques après une période marquée par des tensions. En effet, le mardi 3 décembre, une commission militaire mixte maroco-saoudienne s’est réunie à Rabat pour discuter des conclusions d’un accord de coopération signé en décembre 2015. Les deux parties avaient échangé lors de cette réunion sur les activités prévues pour 2020. De plus, cette rencontre avait eu lieu après le Conseil d’affaires maroco-saoudien, qui s’est déroulé le 21 novembre 2019 à Casablanca au siège de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Toujours dans la même optique de consolidation de la coopération maroco-saoudienne, le président du Conseil de la Choura saoudienne, Abdullah Ibn Muhammad Al-Sheikh, a été accueilli à Rabat le 24 février, par le président de la Chambre des représentants Habib El Malki, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

Abdelmajid Tebboune et Ould Ghazouani sont également en Arabie Saoudite

Alors qu’El Himma et Bourita s’entretenaient avec MBS, les avions des présidents algérien et mauritanien atterrissaient à Riyad. Le Mauritanien Mohammed Ould El Ghazouani a pu ainsi s’entretenir avec le roi Salmane le mercredi soir. Puis, les deux chefs d’État ont présidé la cérémonie de signature de quatre accords de coopération et de protocoles d’accord, précise Asharq Al Awsat qui cite l’Agence de presse saoudienne (SPA).

Le jour même, le président algérien, Abdelmajid Tebboune, qui effectue sa première visite officielle en Arabie Saoudite, a rencontré le prince MBS. D’après le média Tous Sur l’Algérie, Tebboune restera 3 jours dans le royaume wahhabite et rencontrera le roi du pays afin d’aborder «les voies et les moyens de renforcer la coopération bilatérale, la coordination et la concertation sur les questions d’intérêt commun».

Par ailleurs, Yabiladi souligne que le choix de l’Arabie saoudite d’accueillir des représentants marocains et algériens en même temps n’est pas anodin. Le site d’information suggère une éventuelle médiation saoudienne entre Rabat et Alger, comme celle qu’avait effectuée le roi Fahd dans les années 1980. «Il est encore tôt pour parler d’une prochaine réunion de haut niveau. Les positions politiques de l’Algérie n’ont pas changé après l’élection de Tebboune. Actuellement, les dirigeants saoudiens sont beaucoup plus intéressés par le cinquième sommet de la Ligue arabe et de l’Union africaine qu’ils prévoient d’accueillir cette année. Ils ne veulent pas que le Maroc le boycotte en raison de la participation du Polisario», a confié une source bien informée à Yabiladi.

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...