Aller au contenu principal

Fixation des honoraires : les notaires ne décolèrent pas

Coup dur pour les notaires au Maroc. La nouvelle tarification des honoraires a été validée et publiée dans le bulletin officiel mi-février. Une décision très mal perçue du côté du Conseil national de l’ordre des notaires (CNONM). Pour protester contre cette démarche, ce dernier a appelé à une grève générale les 27 et 28 février 2020.

Par Mohamed Laabi, Publié le 24/02/2020 à 13:34, mis à jour le 24/02/2020 à 16:59
Teaser Media
Notaire

Face à la publication au Bulletin Officiel de l’avis rendu par le conseil de la concurrence sur la fixation des honoraires notariaux le 13 février 2020, le Conseil national de l’ordre des notaires (CNONM) a fait savoir qu’une grève générale sera observée les 27 et 28 février prochain, rapporte Médias24.

Lors d’une réunion d’urgence organisée ce 21 février, le CNONM a exprimé son indignation de voir le Conseil de la concurrence considérer les honoraires des notaires comme une «marchandise soumise à la loi de l’offre et de la demande». Le CNONM estime que le plafonnement des honoraires des professionnels du secteur provoquerait une concurrence déloyale entre notaires, ajoutant que le plafonnement ferait en sorte que chaque notaire sous-estimerait les honoraires contractuels non contraires au décret, tuant ainsi la profession sous prétexte de libre concurrence entre notaires, souligne Hespress.

Lors de cette réunion, le CNONM a également rejeté le fait de prendre le décret fixant les honoraires des adouls comme critère pour fixer les honoraires des notaires. Ces derniers estiment que le plafonnement des honoraires va à l’encontre de l’article 15 de la loi 32.09 relative à l’organisation de la profession de notaire. Cet article stipule que le notaire a le droit de «percevoir des honoraires dont le montant et les modalités de perception sont fixés par voie réglementaire».

Rappel des tarifs de la nouvelle grille d’honoraires des notaires

La nouvelle grille des honoraires des notaires plafonne les honoraires en fonction du type de transactions. Ainsi, pour les cessions de biens, dont le prix est inférieur ou égal à 300.000 dirhams, les honoraires sont fixés à 4.000 dirhams. Pour les biens dont le prix varie entre 300.001 DH et 1.000.000 DH, le notaire perçoit un pourcentage de 1,5% de la somme du bien. Pour les cessions des biens dont les prix varient entre 1 et 5 millions de DH, le taux est de 1,25%, entre 5 millions de dirhams et 10 MDH : 0,75% et pour les biens supérieurs à 10 MDH, le taux est de 0,5%. Enfin, en ce qui concerne la vente de biens à faible valeur immobilière, le tarif a été fixé à 3000 dirhams pour le logement économique et 5000 dirhams pour le moyen standing.

France-Maroc : reprise de la délivrance des visas

Ce lundi 14 juin, l’ambassade de France au Maroc a publié un communiqué annonçant la reprise des rendez-vous pour les demandes de renouvèlement de visa de court séjour. «Les rendez-vous pour les deman...

Marhaba 2021 : nette baisse des prix des billets d'avion

Après consultation ce lundi matin du site de la Royal Air Maroc (RAM), les prix des déplacements d’...

Hajj 2022 : maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441 de l’hégire

Ce week-end, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé le maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441/2020 de l’hégire pour la prochaine saison du Hajj. Selon la Comm...

L'Euro à l'ère de la Covid-19

La Coupe d'Europe 2020 a démarré vendredi dernier après une attente d'un an en raison de la pandémie de la Covid-19. Dans ce podcast réalisé par TelQuel, les journalistes Landry Benoit et Karim Dronet...

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...