Aller au contenu principal

COVID-19 : la menace revue à la hausse

Les 167 Marocains rapatriés de la ville chinoise de Wuhan, épicentre de l’épidémie du Coronavirus COVID-19, sont tous sortis de quarantaine. Après vingt jours d’examen et d’analyse, le ministère de la Santé a confirmé qu’aucun d’entre eux n’est contaminé. Par ailleurs, le virus continue de se propager hors de Chine. Plusieurs pays ont enregistré, ce weekend, de nouveaux cas d’infection et ont décidé d’adopter des mesures très strictes pour contrer cette pandémie.

Par Nora Jaafar, Publié le 24/02/2020 à 11:47, mis à jour le 24/02/2020 à 14:40
Teaser Media
COVID-19 : la menace revue à la hausse

Les Marocains rapatriés de la ville chinoise de Wuhan, épicentre de l’épidémie du Coronavirus COVID-19, ont terminé leur période de quarantaine sans montrer aucun signe d’infection, a annoncé un communiqué de presse du ministère de la Santé. Pendant près de 20 jours d’examens et d’analyses médicales, les 167 ressortissants arrivés de Chine sont restés à l’hôpital Sidi Saïd de Meknès et à l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat. «Aucun cas lié au nouveau Coronavirus (COVID-19) n’a été enregistré parmi les citoyens rapatriés», rassure le ministère. «Les 167 citoyens rapatriés de la ville de Wuhan ont bénéficié d’une observation médicale biquotidienne tout au long du séjour, ainsi que des analyses de laboratoire, dont les résultats se sont révélés négatifs au COVID-19», ajoute la même source. Les ressortissants marocains, qui ont été rapatriés le 2 février au Royaume sur instructions royales, ont pu quitter les établissements de santé le samedi matin.

La psychose autour du coronavirus se poursuit

Bien que le ministère de la Santé ait affirmé qu’aucun cas de contamination au coronavirus n’ait été enregistré au Maroc, la psychose se poursuit dans le pays. En effet, un étudiant subsaharien de la faculté pluridisciplinaire de Nador a été soupçonné d’être porteur du COVID-19. Une rumeur que le ministère de tutelle s’est empressé de démentir dans un communiqué de presse «il s’agit d’allégations trompeuses visant à semer la panique et la confusion parmi les citoyens» indique Médias24, . Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a même menacé sur Twitter de traîner devant la justice toute personne qui cherche à provoquer une panique générale.

De plus, le ministère de la Santé a tenu à préciser que les treize cas suspects signalés par le Système national de veille et de surveillance épidémiologique se sont tous révélés négatifs au nouveau coronavirus.

 

Où en est la propagation du COVID-19 ?

Le nombre de porteurs du coronavirus continue d’augmenter dans le monde. Ce lundi, le Koweït, le Bahreïn et l’Afghanistan ont signalé leurs premières infections au COVID-19, qui a tué jusqu’à présent plus de 2 600 personnes, dont la grande majorité en Chine, rapporte Al Jazeera. Le Koweït a signalé trois cas, tandis que le Bahreïn en a confirmé un, ce qui porte à sept le nombre de pays du Moyen-Orient touchés par cette pandémie. Par ailleurs, après que Téhéran ait confirmé 43 contaminations et 12 décès, la Turquie, le Pakistan et l’Arménie ont décidé de fermer leurs frontières avec l’Iran.

D’après Le Monde, la Chine a enregistré ce dimanche 150 nouveaux décès dus au coronavirus, ce qui porte le nombre de décès à l’échelle nationale à 2 592. Les contaminations ont quant à elles atteint 77 150 cas confirmés dans le pays. En outre, l’épidémie a sévèrement touché la Corée du Sud, qui a vu 7 de ses ressortissants mourir à cause du virus et 833 autres infectés.

En Italie, au moins 152 cas de contamination et quatre décès ont été signalés dans le nord du pays, poussant ainsi l’Europe à adopter des mesures d’urgence. Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé la mise en quarantaine et l’isolement du nord du pays, alors que les autorités s’efforcent de contenir l’épidémie et de rassurer les citoyens. Selon CNN, des dispositifs d’urgence ont été mis en place au cours du weekend, notamment l’interdiction de manifestations et d’événements publics dans 10 municipalités dans les régions septentrionales de la Lombardie et de la Vénétie. Médias24 ajoute que la France aussi se prépare à une possible «épidémie de Covid-19». Le nouveau ministre français de la Santé, Olivier Véran, se dit «attentif à la situation en Italie». Dans un entretien au journal Le Parisien, il estime «très probable» la possibilité de nouveaux cas en France. Notons que le pays a enregistré 12 cas de contamination et un décès.

Le New York Times a réalisé une carte du monde pour illustrer la propagation du COVID-19 :

Coronavirus map (New York Times)

Réactions de l’OMS et de l'Union Africaine

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est dite très préoccupée par la progression du virus en dehors de la Chine, indique Al Akhbar. «Bien que le nombre total de cas à l’extérieur de la Chine reste relativement faible, nous sommes préoccupés par le nombre de cas sans lien épidémiologique clair, tels que les antécédents de voyage ou les contacts avec un cas confirmé», a déploré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Et d’ajouter qu’il redoute «le potentiel de dissémination du Covid-19 dans les pays dont les systèmes de santé sont plus précaires». Selon Médias24, «c’est le cas de nombreux pays africains, dont les infrastructures sanitaires et le personnel médical sont mal préparés pour affronter l’épidémie». L’Égypte reste, pour l’instant, le seul pays du continent à avoir enregistré un cas confirmé de contamination.

C'est ainsi que face à la menace imminente du Coronavirus, que l’Union Africaine (UA) a tenu ce weekend une réunion ministérielle d’urgence à Addis-Abeba. Une délégation marocaine conduite par le ministre de Santé, Khalid Ait Taleb, a participé à cette rencontre. Ait Taleb a profité de cette occasion pour affirmer que le royaume «s’engage sur le plan continental, en mettant à contribution ses plateformes techniques, son expérience et l’expertise de ses ressources humaines, sous l’égide du Centre Africain pour le Contrôle et la Prévention des maladies (CDC-Afrique)», rapporte la Nouvelle Tribune. Il a souligné que cette nouvelle pandémie nécessite «une conjonction des efforts des pays du continent africain». Selon Médias24, cette réunion d’urgence avait pour principal objectif d’anticiper les risques du coronavirus afin de mieux prémunir le continent. La même source indique que le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, qui a ouvert les travaux de cette session, a exhorté les États membres de l’UA à examiner davantage les actions visant à renforcer la préparation et la riposte contre cette maladie.

France-Maroc : reprise de la délivrance des visas

Ce lundi 14 juin, l’ambassade de France au Maroc a publié un communiqué annonçant la reprise des rendez-vous pour les demandes de renouvèlement de visa de court séjour. «Les rendez-vous pour les deman...

Marhaba 2021 : nette baisse des prix des billets d'avion

Après consultation ce lundi matin du site de la Royal Air Maroc (RAM), les prix des déplacements d’...

Hajj 2022 : maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441 de l’hégire

Ce week-end, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé le maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441/2020 de l’hégire pour la prochaine saison du Hajj. Selon la Comm...

L'Euro à l'ère de la Covid-19

La Coupe d'Europe 2020 a démarré vendredi dernier après une attente d'un an en raison de la pandémie de la Covid-19. Dans ce podcast réalisé par TelQuel, les journalistes Landry Benoit et Karim Dronet...

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...