Aller au contenu principal

Netanyahou : seuls 10% des relations d’Israël avec les pays arabes sont connues

Par Khansaa Bahra, Publié le 18/02/2020 à 12:14, mis à jour le 18/02/2020 à 17:55
Teaser Media
Netanyahou

Selon le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, les relations d’Israël avec les pays musulmans et arabes ne sont pas connues du grand public. S’exprimant dimanche lors d’une réunion avec des juifs américains à Jérusalem, Netanyahou a révélé que les signes visibles d’une normalisation des relations avec le Soudan et d’autres pays musulmans n’étaient que la pointe de "l’iceberg" diplomatique. «Ce que vous voyez est environ 10%. De grands changements sont à venir», a-t-il assuré, sans donner plus de détail. Lors du même évènement, il a souligné qu’il «n'existe quasiment pas de pays musulmans ou arabes dans le monde avec lequel (Israël) n’entretient pas de liens étroits», rapporte le Jerusalem Post. Interrogé sur ses «efforts» pour approfondir les liens de son pays avec plusieurs États du Moyen-Orient, le Premier ministre a rappelé que l’année dernière, il a effectué «une visite très émouvante à Oman, et qu’il y a deux semaines, il a visité le président du Soudan».

La déclaration de Netanyahou intervient alors que plusieurs médias avaient affirmé qu’Israël et les États-Unis avaient évoqué un accord trilatéral qui verrait les USA reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara. En contrepartie, le royaume devrait prendre des mesures afin de normaliser ses relations avec Israël. Bloomberg, citant un responsable marocain sous couvert d’anonymat, avait rapporté que le Premier ministre israélien aurait sollicité l’administration Trump pour ouvrir un consulat à Laâyoune. De plus, un accord de non-agression pourrait être signé entre Israël et quelques pays arabes, dont le Maroc, selon l’ancien Premier ministre du Qatar, Cheikh Hamad ben Jassem al-Thani.

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...