Aller au contenu principal

La prise en charge des marocains rapatriés de Chine soulève des interrogations

La presse marocaine revient ce mardi sur les mesures adoptées par le Maroc pour contrer l’épidémie du Coronavirus. Elles se penchent davantage sur le traitement et l’assistance dont jouissent les Marocains rapatriés ce dimanche de Chine, tout en prônant l’efficacité et l’efficience des équipes médicales qui leur sont dédiées dans les centres de l’hôpital Sidi Saïd de Meknès et de l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat. Une mobilisation importante qui est certes à louer, mais qui intervient alors que le secteur de la santé souffre de plusieurs défaillances majeures.

Par Nora Jaafar, Publié le 04/02/2020 à 12:13, mis à jour le 04/02/2020 à 19:51
Teaser Media
Coronavirus : état des lieux au Maroc

Le Maroc est parfaitement équipé pour contrer la menace du Coronavirus. Ce mardi, le quotidien Le Matin précise que sur les 167 Marocains rapatriés ce dimanche de Chine, 79 ont été conduits à l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat. Cet établissement dispose d’un Centre de virologie des maladies infectieuses et tropicales, dont les équipements sont hautement performants. Selon le colonel Idriss Lahlou Amine, responsable du laboratoire de ce Centre et professeur de microbiologie à la faculté de médecine de Rabat, l’hôpital militaire compte «deux services de confinement spécialisés dans les pathologies hautement contagieuses, une structure qui empêche tout risque de contamination par rapport à l’environnement». «Rassurez-vous, tous les moyens sont disponibles pour répondre efficacement à une éventuelle demande en matière de réponse au coronavirus 2019», a-t-il assuré à Le Matin.

De son côté, le journal Al Ahdath Al Maghribia, qui a consacré un dossier de deux pages sur ce sujet, a rapporté que l’hôpital Sidi Saïd de Meknès a quant à lui accueilli les 97 autres rapatriés marocains. En citant Mohammed Youbi, directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, le quotidien affirme que les patients mis en quarantaine à Meknès sont «tous en très bon état». «Nous allons procéder entre aujourd’hui et demain à des prélèvements pour examens virologiques dans un laboratoire dédié à cette fin, en vue de nous assurer qu’ils ne portent pas le virus en question, et ils seront gardés en observation médicale durant toute la période possible d’incubation de la maladie», a-t-il expliqué à la presse. Youbi a également souligné que «cette structure hospitalière vient d’être rénovée, et que l’ensemble de ses installations et de ses équipements est neuf, y compris tout le volet relatif à l’hébergement, pour assurer le confort et la sécurité des citoyens et de leurs familles».

Notons que le roi Mohammed VI a ordonné le rapatriement des Marocains résidant à Wuhan en Chine après la propagation de l’épidémie du coronavirus, qui selon le dernier bilan de Pékin a fait 425 morts et contaminé plus de 20 400 personnes. Les ressortissants du royaume resteront en quarantaine pendant 20 jours, afin d’éliminer toute menace d’infection et de contamination dans le pays.

 

Interrogations sur la réelle qualité du système de Santé

L’arrivée des citoyens marocains installés en Chine et les dispositifs déployés pour les encadrer et les accompagner lors de la période d’observation interviennent alors que le secteur de la santé souffre de plusieurs défaillances et manques. En novembre 2019, lors de la présentation du programme de l’exercice financier de 2020, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, avait dressé un bilan plutôt sombre de son secteur. Il avait notamment souligné que le royaume avait besoin de 12 000 médecins dans le secteur public, mais que pour des raisons budgétaires, il n’allait en recruter que 4000 en 2020, dont des infirmiers et du personnel administratif.

Le ministre de tutelle avait également souligné que même si le budget de son département a été augmenté de 14% par rapport à l’année précédente (18,68 milliards de DH en 2020 contre 16,3 milliards DH en 2019), il ne représente que l’équivalent de 1,6% du PIB et 5,8% du budget général de l’État. Une enveloppe qui, selon lui, sera consacrée au fonctionnement (15,33 milliards DH, dont 10,9 milliards DH aux salaires) et aux nouveaux investissements (3,35 milliards de DH).

Zoom sur la situation politique en Tunisie et sanitaire au Maroc

Medi1 revient dans ce podcast sur la situation politique en Tunisie. Après le gel du Parlement et le remerciement du Premier ministre, le président Kais Saeid a décidé de se séparer de hauts fonctionn...

Six universités marocaines parmi les meilleures universités arabes

Ce mardi 27 juillet, le Times Higher Education (THE) a publié son nouveau classement des universités arabes, basé sur des critères liés à la réputation, la coopération et l’impact social. Issue de 14 ...

Covid-19 : une journée record à tous les niveaux

Le mardi 27 juillet 2021 a vu le Royaume battre de nouveaux records dans sa lutte contre la pandémi...

Comment consommer correctement des glucides ?

Dans ce podcast dédié à la musculation, la santé, la nutrition et au développement personnel, le sujet du jour sont les glucides. Dans cet épisode de La pause Fitness, il s’agit de comment consommer l...

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 27 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Maroc ...

Prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre

Ce mardi 27 juillet, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre 2021 à 18h. Cette décision intervient dans le cadre des efforts de lutte contre la propagati...