Aller au contenu principal

Après le Brexit, Boris Johnson affiche les lignes rouges

Par Khansaa Bahra, Publié le 03/02/2020 à 16:49, mis à jour le 03/02/2020 à 17:46
Teaser Media
Boris Johnson

Ce lundi 3 février, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a prononcé son premier discours post-Brexit, fixant le cadre des négociations à venir sur l’accord commercial avec l’Union européenne (UE). En réponse aux craintes de Bruxelles, il a assuré que le Royaume-Uni ne fera pas de concurrence déloyale à l’UE, «qu’elle soit commerciale, économique ou environnementale».

Sorti vendredi soir de l’UE après 47 ans d’appartenance aux 27, le Royaume-Uni est entré dans une nouvelle phase de négociations avec le bloc sur leurs futures relations. Les deux parties disposent d’une période de transition de 11 mois pour convenir de leurs coopérations, que Londres refuse de prolonger. Selon le négociateur de l’UE, Michel Barnier, le bloc est prêt à offrir à Londres «un accord commercial très ambitieux». La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, a toutefois souligné que le niveau d’accès du pays au marché unique européen dépendrait de son niveau d’alignement sur les règles communautaires.

Bien que ce marché soit crucial pour Londres, puisque l’UE est toujours son premier partenaire commercial, Johnson estime «ne pas avoir besoin d’un accord de libre-échange qui impliquerait d’accepter les règles européennes en matière de concurrence, de subventions, de protection sociale, d’environnement et autres, pas plus que l’UE ne devrait être obligée d’accepter les règles du Royaume-Uni». Alors que des accords commerciaux avec le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande devraient être bouclés, le Royaume-Uni souhaite devenir membre du Partenariat transpacifique. Il s’agit d’un groupe de 11 nations qui constitue le troisième espace de libre-échange après celui de l’Amérique du Nord et de l’UE.

Liban : le nouveau Premier ministre vise à former au plus vite un gouvernement

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, a déclaré ce mercredi 28 juillet qu’il espère former rapidement un gouvernement après avoir obtenu l’approbation du président Michel Aoun pour la pl...

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...

Les projets transhumanistes financés par des milliardaires

Plusieurs idées révolutionneront le monde de demain : aller sur Mars, ne plus vieillir, survivre aux maladies, guérir d’un handicap ou conserver son esprit à tout jamais... Ces idées sont souvent port...