Aller au contenu principal

Historique : taux d’intérêt plafonné à 2 % pour les jeunes entrepreneurs marocains

Les taux d’intérêt pour les jeunes porteurs de projets et les toutes petites entreprises (TPE) seront réduits à 2% et à 1,75% dans le monde rural, fait savoir un communiqué conjoint du ministère de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration, de Bank Al-Maghrib et du GPBM ce mercredi.

Par Mohamed Laabi, Publié le 29/01/2020 à 16:47, mis à jour le 30/01/2020 à 06:48
Teaser Media
Jouahri

C’est le taux le plus bas jamais utilisé au Maroc. Le secteur bancaire a accepté de réduire à 2% le taux d’intérêt pour les bénéficiaires du programme intégré d’appui et de financement des entreprises présenté lundi dernier au Palais Royal à Rabat. La nouvelle a été annoncée ce mercredi après midi dans un communiqué conjoint du ministère de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration, de Bank Al-Maghrib et du GPBM.

«Or, la vocation même de ce programme, sa large ambition et le fait qu’il cible essentiellement les petites entreprises et les jeunes porteurs de projet requièrent de baisser ces taux de façon significative. La fixation du taux doit être de nature à contribuer à promouvoir l’entrepreneuriat, à créer de l’emploi et à marquer progressivement une rupture dans la perception et dans les mentalités en rapport avec le crédit bancaire», souligne le communiqué repris par Medias 24.

Par ailleurs, le roi Mohammed VI a donné ses Hautes instructions pour que le Fonds Hassan II mette à la disposition du Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat un montant de 2 Milliards de DH sans intérêt, destiné au monde rural, soit le tiers du montant global du fond, en vue d’obtenir des taux encore plus préférentiels pour ce segment.

Le plafond au monde rural sera de 1,75 %, et ce «malgré le risque crédit plus élevé du fait de l’étroitesse du marché, la sensibilité aux aléas climatiques et aux fortes variations des prix des produits agricoles. Une mesure qui favorisera l’émergence plus rapide d’une classe moyenne rurale», conclut le communiqué.

Ce qu’il faut retenir de l’African Lion 2021

L’African Lion 2021 touche à sa fin. La 17e édition de cet exercice combiné maroco-américain a tenu...

Tourisme : la détresse des transporteurs touristiques

Alors que le Maroc ouvre petit à petit ses frontières pour accueillir (sous conditions) les Marocai...

Marhaba 2021 : la CNT se mobilise

Dès le lundi 14 juin, la Confédération nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie afin de mettre en place la politique d’accueil destinée aux Marocains résidents à l’étranger (MRE), en visite au Maroc a...

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...