Aller au contenu principal

Inculpé pour corruption, Netanyahou dénonce « un coup d’État »

Poursuivi dans le cadre de trois affaires de corruption, d’abus de pouvoir et de fraude, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a été inculpé ce jeudi 21 novembre, par le procureur général du pays. Dénonçant un coup d’État après l’annonce de cette décision, il a pointé du doigt la police et le système judiciaire de son pays. Le parti d’opposition de son rival, Benny Gantz, n’a pas hésité par la suite à appeler le Premier ministre à démissionner « immédiatement ».

Par Nora Jaafar, Publié le 22/11/2019 à 15:21, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Discret, mais influent — et recruté par le Premier ministre Benjamin Netanyahou — Avichai Mandelblit est devenu le premier procureur général de l’histoire d’Israël à inculper un Premier ministre en exercice. Ce dernier a déclaré que cette décision a été prise « avec un cœur lourd, mais juste ».

 

Mandelblit a été confronté à un défi presque impossible en tant que procureur général. Ce rôle l’oblige à représenter le gouvernement dans toutes les affaires juridiques et de travailler aux côtés de Netanyahou. Pourtant, peu après son entrée en fonction, la police israélienne a fait part de ses soupçons quant à l’implication du Premier ministre dans trois affaires, dont la plus grave concerne la modification de son programme politique en échange d’une couverture médiatique favorable. Cette affaire a fait du procureur général la cible des persécutions des partisans de Netanyahou.

 

En annonçant jeudi soir (21 novembre) sa décision, Mandelblit a souligné que c’était un « jour difficile et triste » pour Israël. « Les citoyens d’Israël, chacun d’entre nous et moi-même, admirons les élus et, avant tout, le Premier ministre », a-t-il affirmé. Et d’ajouter : « L’application de la loi n’est pas un choix. Ce n’est pas une question de droite ou de gauche. Ce n’est pas une question politique ».

 

Refusant de répondre aux questions ou de donner des interviews, souligne France24, Mandelblit reste une énigme pour de nombreux commentateurs qui spéculent sur ses tendances politiques. Mais après avoir été propulsé sous les feux de la rampe par ce dossier épineux, le monde est maintenant conscient que cette figure sans prétention est devenue l’un des décideurs les plus importants d’Israël.

 

Selon le quotidien Courrier International, la réaction de Netanyahou ne s’est pas trop fait attendre. Le dirigeant de 70 ans s’est adressé au pays depuis sa résidence, « l’air blême, mais combatif » indique The Jerusalem Post, « passionné » et « émouvant » rapporte le Times of Israel. Dans un discours télévisé de dix-sept minutes, le chef du parti conservateur Likoud, a dénoncé une « tentative de coup d’État » lancée a son encontre par la police, les procureurs et la justice de son pays. « Ce soir, nous sommes témoins d’une tentative de coup d’État contre le Premier ministre, en utilisant des allégations mensongères. […] Le processus vise à renverser un Premier ministre sortant de droite. Il a été conçu pour me faire tomber ». Nétanyahou a par ailleurs exclu de démissionner, expliquant avoir « donné (sa) vie » pour Israël.

 

Le Parti centriste Bleu et Blanc, dirigé par Benny Gantz, a publié pour sa part une déclaration dans laquelle il a exhorté Netanyahou à « démissionner immédiatement de tous ses postes ministériels au gouvernement », rapporte l’agence de Presse Reuters. Ce parti — qui compte 33 des 120 sièges du Parlement contre 32 pour le Likoud — a déclaré que ses avocats ont formellement sollicité les bureaux du Premier ministre et du procureur général pour réclamer le départ de Netanyahou. La même source explique qu’en vertu du droit israélien, le Premier ministre n’est nullement tenu de démissionner dans ce genre de situation. Toutefois, vu que le pays se dirige vers sa troisième élection en moins d’un an, Netanyahou pourrait bientôt se retrouver dans la position difficile d’essayer de remporter un nouveau scrutin tout en se préparant à être traduits devant la justice. Pour Reuters, le seul moyen pour Netanyahou de rester au pouvoir reposerait sur le soutien de ses collègues du Likoud.

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...