Aller au contenu principal

Heurts violents entre "Contractuels" et forces de l’ordre

Par Nora Jaafar, Publié le 26/04/2019 à 17:23, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

le porte-parole du gouvernement et ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Mustapha El Khalfi, a été interpellé par les médias, ce jeudi 25 avril, sur la dispersion par des canons à eau des enseignants contractuels qui manifestaient, dans la nuit de mercredi à jeudi, au centre ville de Rabat.

 

M. El Khalfi a indiqué que les autorités sont intervenues lorsque les enseignants cadres des académies se sont massés autour du siège du parlement dans l'intention d'y passe la nuit, ce que le gouvernement juge "contraire à la loi".

 

Près de 20.000 enseignants recrutés par contrat auprès des AREF, parmi eux des enseignants de la « cellule 9 » et des enseignants diplômés, ont décidé de poursuivre leur mouvement de lutte pour faire valoir leurs droits, et ont tenu une énième marche dans la nuit de mercredi à jeudi dernier.

 

Bouche scotchée, les manifestants avaient prévu de commencer leur marche depuis le quartier Agdal vers 16h, avant l’intervention des forces de l’ordre qui les ont empêchés de poursuivre leur chemin vers le Parlement, explique Said Chaouki, enseignant recruté par contrat et membre de la coordination nationale des enseignants contractuels.

 

"Les forces de l'ordre n'ont jamais procédé auparavant à la dispersion des manifestations, a t-il poursuivi notant que les interventions ne sont produites que lorsque les enseignants ont décidé de s'organiser en sit-in", explique El Khalfi dans un point de presse donné à l'issue du conseil de gouvernement.

 

Le gouvernement a par ailleurs soutenu la position du ministère de l'Education nationale sur sa décision de suspendre le dialogue jusqu'à ce que les enseignants reprennent leurs fonctions. L'annulation de la réunion initialement programmée pour le 23 avril a été décidée alors que les enseignants n'ont pas honoré leurs engagements avec le ministère. Une réouverture du dialogue ne sera possible que si ils regagnent les classes. 

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...