Aller au contenu principal

Le Ministère public réagit aux accusations de Zefzafi

Par Khansaa Bahra, Publié le 07/11/2019 à 10:38, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce mardi 5 novembre, le ministère public a annoncé dans un communiqué de presse qu’il était prêt à réexaminer les allégations avancées par le dirigeant du mouvement du Hirak, Nasser Zefzafi, si ce dernier arrive à apporter de nouvelles preuves. Cette déclaration publique a eu lieu moins d’une semaine après la fuite sur les réseaux sociaux d’un enregistrement de Zefzafi, dans lequel il indique avoir subi lors de son arrestation des actes de « torture » et de « viol ».

 

De plus, lit-on sur le même document, « cette affaire a été portée devant la justice et ce détenu avait confirmé, lors de sa comparution pour la première fois devant le Parquet, le 5 juin 2017, en présence de sa défense, n’avoir subi de la violence qu’au moment de son interpellation à Al Hoceima. Ce qu’il avait justifié par la présence de cicatrices et de légères blessures sur son corps qui ont été notifiées dans le procès-verbal de son arrestation et qui s’étaient avérées causées par sa résistance farouche et violente au moment de son interpellation par les éléments de sûreté ».

 

Le communiqué ajoute que le détenu avait déclaré que les services de sécurité judiciaire qui avaient mené l’enquête « l’avaient bien traité et ne l’avaient soumis à aucune violence ni torture pendant le processus d’interrogatoire ». Cependant, Zefzai a déclaré au juge du tribunal de première instance qu’il avait fait l’objet d’une « tentative d’atteinte à la pudeur ». Dans sa déclaration, le procureur a rappelé qu’un examen médical effectué le 8 juin 2017 avait montré que Zefzafi « n’avait été soumis à aucune agression, viol ou atteinte à la pudeur ».

Oppo annonce le lancement du Reno6 Z 5G

Oppo prépare le lancement de son smartphone Reno6 Z au Maroc, dernier appareil de sa série Reno. “Expert en Portrait IA” pour ses performances de pointe en capture d'images, il permet aux utilisateurs...

Documents Covid-19 : arrestation de 300 individus pour fraude

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) poursuit ses opérations de lutte contre les faux tests PCR, les faux pass vaccinaux et le trafic de kits de tests rapides pour la Covid-19. Ainsi, d...

Primaire et collégial : des cours de soutien gratuits

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur a annoncé que l’État va garantir des heures supplémentaires gratuites aux élèves en difficulté. Ce...

20 millions de transactions sans contact depuis début 2021

Ce jeudi 16 septembre, le centre monétique interbancaire a annoncé avoir enregistré 20 millions de transactions sans contact depuis début 2021. Selon la même source, 3,7 milliards de DH ont été rég...

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...