Aller au contenu principal

Destitution : Le témoignage « accablant » d'un émissaire américain

Ce mardi 22 octobre, dans un témoignage « accablant » à huis clos au Sénat, le chargé d’affaires à Kiev, William Taylor, le plus haut diplomate américain en Ukraine, a tracé une « ligne directe » entre le blocage de l’aide sécuritaire du président Trump et sa demande d’enquêter sur ses rivaux politiques. D’autres témoins doivent comparaître devant le Congrès cette semaine dans le cadre de l’enquête de la destitution lancée par les démocrates, alors que certains responsables de l’administration Trump ont déclaré qu’ils continueront à refuser de coopérer avec les démocrates.

Par Khansaa Bahra, Publié le 23/10/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Convoqué par le Sénat, William Taylor a indiqué lors de son audition qu’il était de plus en plus alarmé par les efforts déployés par les autorités américaines pour forcer l’Ukraine à enquêter sur les démocrates, décrivant en détail la campagne de pression « quid pro quo » que subit le pays de Zelensky et que le président et ses alliés ont longtemps niée. En effet, dans une longue déclaration de 15 pages publiée par TIME, Taylor a indiqué que le président américain avait suspendu une aide et annulé une réunion avec le dirigeant ukrainien pour l’obliger à faire une annonce publique sur l’enquête relative aux Bidens.

 

Selon le New York Times, l’envoyé spécial, William Taylor, a déclaré que Gordon Sondland, ambassadeur américain auprès de l’Union européenne (UE), lui avait clairement indiqué que Donald Trump avait associé « le déblocage d’une aide destinée à l’Ukraine à l’annonce par Kiev d’une enquête » visant Hunter Biden, fils de Joe Biden. Taylor a souligné que Sondland lui a expliqué « que tout était relié à cette annonce, y compris l’aide... Il (Gordon Sondland) a déclaré que le président Trump souhaitait que le président Zelensky (...) fasse une déclaration publique avouant avoir lancé cette investigation ».

 

« L’ambassadeur Sondland a dit qu’il avait parlé au président ukrainien Volodymyr Zelensky (…) lui disant que “même si ce n’est pas une contrepartie”, s’il “n’éclaircissait pas les choses” en public, nous serions dans une impasse », affirme Taylor, qui ajoute que « l’impasse en question signifie que “l’Ukraine ne recevrait pas l’assistance militaire” dont elle avait besoin ».

 

Taylor a également rapporté que l’ambassadeur Sondland lui avait expliqué la logique « d’homme d’affaires » du président américain. « Lorsqu’un homme d’affaires est sur le point de signer un chèque à quelqu’un qui lui doit quelque chose, l’homme d’affaires demande à cette personne de payer avant qu’il ne signe le chèque ». 

 

Ce témoignage a soulevé des questions quant à la véracité des versions des autres témoins qui ont déclaré à huis clos qu’ils n’étaient au courant d’aucune tactique de pression inappropriée. William Taylor est un témoin clé de l’enquête sur le scandale ukrainien, qui a initié la procédure de destitution. Selon CBS, dans ses messages à Gordon Sondland, publiés au début de ce mois, Taylor a fait part de son inquiétude quant au blocage américain de centaines de millions de dollars d’aide militaire destiné à l’Ukraine, affirmant que « c’était fou de retenir cette assistance sécuritaire au profit d’une campagne politique ».

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...