Aller au contenu principal

Économie mondiale : le FMI annonce un ralentissement synchronisé

Le Fonds monétaire international (FMI) abaisse encore ses perspectives pour l’économie mondiale, prévoyant que la croissance cette année sera la plus faible depuis la crise financière de 2008, principalement en raison de l’élargissement des tensions géopolitiques. Le FMI a pressé les décideurs politiques de réduire « urgemment » les tensions commerciales, pour éviter de « saper gravement la confiance, la croissance et la création d’emplois ».

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/10/2019 à 15:39, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

En 2019, la croissance de l’économie mondiale a atteint son rythme le plus lent depuis la crise financière mondiale, selon la dernière édition des perspectives économiques mondiales du FMI. Les dernières perspectives économiques prévoient une croissance mondiale de 3 % cette année, en baisse de 0,2 point par rapport à la prévision précédente de juillet et nettement inférieure à la croissance de 3,6 % de 2018.

 

Le fonds prévoit un léger rebond en 2020, mais met en garde contre des menaces géopolitiques allant de tensions politiques accrues au Moyen-Orient à la menace que les États-Unis et la Chine ne parviennent pas à empêcher l’escalade de leur guerre commerciale. « Selon nos estimations, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine réduiront cumulativement le niveau du PIB mondial de 0,8 % d’ici à 2020. »

 

« Avec un ralentissement synchronisé et une reprise incertaine, les dirigeants ne disposent d’aucune marge d’erreur et doivent relancer la croissance de toute urgence. Le système commercial mondial doit être amélioré et non abandonné. Les pays doivent collaborer », a déclaré Gita Gopinath, économiste en chef du FMI, dans son rapport. L’économiste ajoute que « le multilatéralisme demeure la seule solution pour faire face aux grands enjeux qui se présentent, notamment les risques liés au changement climatique, les menaces en matière de cybersécurité, l’évasion et la fraude fiscale, ainsi que les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies financières et les problèmes qu’elles posent. »

Vacances d'été : l'ONCF annonce une nouvelle offre

Après le lancement de l’offre "Ahlan" destinée aux Marocains du monde et le renforcement des dessertes de Tanger et de l’aéroport Mohammed V, l’Office national des chemins de fer (ONCF) lance un plan ...

La 6e édition du Digital Brunch se consacre au Gaming, E-sports & Marketing

Le marché du Gaming connait une croissance indéfinie et il est important que les spécialistes du marketing digital comprennent comment ils vont participer à ce secteur et comment ils vont lui allouer ...

Paiements sans contact : une augmentation de 700%

Le cabinet d’intelligence économique et de conseil Oxford Business Group (OBG) a réalisé une enquête sur la transformation digitale que connaissent les services financiers au Maroc. Réalisé en partena...

Industrie : les entreprises anticipent une hausse

Dans une récente note de conjoncture, le Haut-Commissariat au plan (HCP) présente les principales appréciations des chefs d’entreprises opérant dans les secteurs des industries manufacturières, de l’e...

Qu’est-ce que le “Flash crash” ?

Le marché financier américain a connu son premier "Flash crash" le 6 mai 2010. Cet effondrement boursier éclair était sans précédent. En effet, c’était une chute brutale, mais très brève, des cours de...

BAM : ce qu’il faut retenir du point de presse de Jouahri

Abdellatif Jouahri, wali de la banque centrale, a tenu ce mardi 22 juin 2021 une conférence de pres...