Aller au contenu principal

Procédure de destitution : Trump fait face à un deuxième témoin

La crise politique à laquelle Donald Trump est confronté s’intensifie. Selon le Wall Street Journal, ce dimanche 6 octobre, les avocats représentant le lanceur d’alerte qui a livré des informations sur l’affaire ukrainienne — à l’origine d’une procédure de destitution contre Donald Trump — ont déclaré qu’ils « traitent maintenant les dossiers de plusieurs lanceurs d’alerte ».

Par Khansaa Bahra, Publié le 07/10/2019 à 11:26, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Un deuxième lanceur d’alerte qui dispose de plus de détails sur les accusations concernant les communications du président Donald Trump avec l’Ukraine, s’est présenté à l’inspecteur général de la communauté du renseignement, a confirmé ce dimanche 6 octobre l’avocat du premier lanceur d’alerte, Mark Zaid. Selon l’équipe juridique qui représente désormais les deux dénonciateurs, ce deuxième lanceur d’alerte a fourni de nouvelles informations sur les relations du président Trump avec l’Ukraine.


Dans une déclaration à ABC News, Zaid a indiqué que le deuxième lanceur d’alerte, dont l’identité est inconnue, est un membre de la communauté du renseignement. Le New York Times a également rapporté, le vendredi 4 octobre, que des sources anonymes affirment l’existence d’un autre dénonciateur. Zaid a déclaré qu’il ne sait pas si son nouveau client est bien la personne identifiée par le Times.


Le nouveau lanceur d’alerte « a déjà été interrogé par le bureau de l’inspecteur général, mais n’a encore échangé avec aucune commission du Congrès », selon le New York Times. Le quotidien new-yorkais affirme que ce lanceur d’alerte a « plus d’information, son témoignage pourrait renforcer l’argumentation contre le président Trump et compromettre sa principale ligne de défense : les accusations reposent sur des informations inexactes et de secondes mains ».


Pour le Washington Post, l’existence d’un deuxième lanceur d’alerte est un signe de « l’aggravation de la crise politique à laquelle le président américain est confronté... alors que les démocrates de la Chambre des représentants ont lancé une enquête de destitution et attaquent la Maison-Blanche pour obtenir plus de documents ».


L’attachée de presse de la Maison-Blanche, Stephanie Grisham, a réagi dimanche au sujet de l’évolution de la situation, affirmant que « peu importe le nombre de personnes qui décident de s’appeler des lanceurs d’alerte pour dénoncer le même appel téléphonique — un appel que le président a déjà rendu public — cela ne change pas le fait qu’il n’a rien fait de mal », a rapporté CNN.

Sinopharm : les EAU vaccinent les enfants à partir de 3 ans

Ce lundi 2 août, les Émirats arabes unis (EAU) ont annoncé qu'ils s'apprêtent à vacciner les jeunes enfants. Cette décision concerne les enfants et adolescents âgés de trois ans et plus. Ces derniers ...

Lady Di, portrait d’une rebelle

Surnommée la princesse des cœurs, Diana Spencer n’était pas une Princesse comme les autres. Fille d’Albert Spencer, vicomte d’Althorp et de Frances Burke Roche, elle est la descendante de la duchesse ...

Liban : le nouveau Premier ministre vise à former au plus vite un gouvernement

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, a déclaré ce mercredi 28 juillet qu’il espère former rapidement un gouvernement après avoir obtenu l’approbation du président Michel Aoun pour la pl...

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...