Aller au contenu principal

La TIC sur les produits énergétiques et les tabacs : 11,3% du budget général de l’Etat

Par H.L.B, Publié le 24/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les paquets de cigarettes ont connu deux hausses de prix consécutives entre décembre 2018 et le 1er avril 2019. Les taxes qui constituaient alors 53,6% du prix des paquets de cigarettes grimpaient à 60% au 1er janvier 2019. Quatre autres hausses ont été appliquées, entre février et mars, aux prix des carburants à la pompe. Le litre de gasoil se vend désormais à 9,5 dirhams.

 

Si dans son conflit ouvert avec le Groupement des pétroliers du Maroc le ministre des Affaires générales Lahcen Daoudi ne tranche pas sur la question du plafonnement des marges sur les hydrocarbures, c’est peut-être aussi parce que ces hausses sont en fait une aubaine pour les finances de l’Etat.

 

Publiés le 23 avril par L’Economiste, les chiffres de la Trésorerie générale du royaume (TGR) montant que des recettes fiscales perçues au premier trimestre grâce à la taxe intérieure de consommation (TIC) sur les produits énergétiques d’une part et les tabacs manufacturés d’autre part, a augmenté de 16,3 et 39% respectivement par rapport à la même période l’an dernier. La TIC sur les produits énergétiques a rapporté 3,7 milliards de dirhams en trois mois au budget de l’Etat, et 3,2 milliards pour les tabacs. A elles seules, ces deux sources de recettes fiscales ont contribué à 11,3% du budget général de l’Etat au premier trimestre.


  • Partagez

Plan de sauvetage du tourisme : les recommandations des Istiqlaliens

L’alliance des économistes istiqlaliens a émis cette semaine ses propositions au gouvernement pour ...

Relance économique : l’ordonnance de la CGEM

Le patronat propose une batterie de mesures phares pour relancer la machine économique une fois que...

8e réunion du CVE : financer la relance

Le Comité de veille économique a tenu, ce jeudi, sa huitième réunion de travail depuis le début de ...

Le ministère de l’Agriculture appelle les professionnels à poursuivre la mobilisation

Ce jeudi 21 mai, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a déclaré que les opérateurs de ces secteurs ont réussi à maintenir leurs activités et leur production, garantissant un approvisi...

Finances publiques : des choix décisifs pour la relance de l’économie

Le ministre des Finances a estimé à 500 millions de DH le manque à gagner en termes de recettes fis...

Le CESE chargé d’identifier les impacts du Covid-19

Saisi par Habib El Malki, Président de la Chambre des représentants, pour réaliser une étude sur «Les impacts sanitaires, économiques et sociaux du Covid-19 et leviers d’actions envisageables», le Con...