Aller au contenu principal

La TIC sur les produits énergétiques et les tabacs : 11,3% du budget général de l’Etat

Par H.L.B, Publié le 24/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les paquets de cigarettes ont connu deux hausses de prix consécutives entre décembre 2018 et le 1er avril 2019. Les taxes qui constituaient alors 53,6% du prix des paquets de cigarettes grimpaient à 60% au 1er janvier 2019. Quatre autres hausses ont été appliquées, entre février et mars, aux prix des carburants à la pompe. Le litre de gasoil se vend désormais à 9,5 dirhams.

 

Si dans son conflit ouvert avec le Groupement des pétroliers du Maroc le ministre des Affaires générales Lahcen Daoudi ne tranche pas sur la question du plafonnement des marges sur les hydrocarbures, c’est peut-être aussi parce que ces hausses sont en fait une aubaine pour les finances de l’Etat.

 

Publiés le 23 avril par L’Economiste, les chiffres de la Trésorerie générale du royaume (TGR) montant que des recettes fiscales perçues au premier trimestre grâce à la taxe intérieure de consommation (TIC) sur les produits énergétiques d’une part et les tabacs manufacturés d’autre part, a augmenté de 16,3 et 39% respectivement par rapport à la même période l’an dernier. La TIC sur les produits énergétiques a rapporté 3,7 milliards de dirhams en trois mois au budget de l’Etat, et 3,2 milliards pour les tabacs. A elles seules, ces deux sources de recettes fiscales ont contribué à 11,3% du budget général de l’Etat au premier trimestre.


  • Partagez

BAD : l’Afrique centrale et du Nord, lourdement impactées par la Covid-19

La Banque africaine de développement (BAD) a publié son rapport sur les perspectives économiques du...

Covid-19 : l’activité portuaire se porte bien

Dans son édition de ce jeudi 13 août, le journal francophone Aujourd’hui le Maroc a rapporté que malgré la crise due à la pandémie du nouveau coronavirus, l’activité portuaire se porte bien. En effet,...

L’industrie automobile lutte contre le Covid-19

Comme pour tous les secteurs économiques, la Covid-19 a également affecté l’industrie de l'automobi...

L'effet Damane Oxygène sur les taux débiteurs

Le comportement des taux d’intérêt au deuxième trimestre 2020 est fortement influencé par les taux ...

Secteur énergétique : nomination des membres du conseil de l’ANRE

Dans le cadre des orientations de Sa Majesté le roi Mohammed VI, liées au secteur énergétique natio...

Fonds d’investissement stratégique : une lueur d'espoir pour réduire le chômage

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration, a r...