Aller au contenu principal

Destitution de Trump : nouvelles révélations

Prenant exemple du président ukrainien, Trump et son cabinet auraient fait pression sur les Officiels australiens, britanniques et italiens.

Par Khansaa Bahra, Publié le 02/10/2019 à 10:11, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Nouvelle révélation dans l’enquête de destitution de Trump lancée par les démocrates. Le New York Times a rapporté, le 30 septembre, que « le président américain avait fait pression sur le Premier ministre australien, Scott Morrison, pour qu’il aide William Barr, procureur général, à découvrir des preuves permettant de discréditer les enquêtes de Robert Mueller — avocat chargé d’enquêter sur les soupçons de collusion entre Moscou et l’équipe de Trump lors des élections américaines de 2016 ».

 

« La discussion entre Trump et le Premier ministre australien Scott Morrison montre que le président utilise une diplomatie de haut niveau pour faire avancer ses intérêts politiques personnels ».

 

Selon le quotidien new-yorkais, « le président américain aurait restreint l’accès au contenu de son appel avec Morrison à un petit groupe de collaborateurs afin de passer sous silence cet incident. Cette restriction inhabituelle ressemble au traitement de la conversation téléphonique avec le président ukrainien, qui est au cœur de l’enquête sur la destitution des démocrates de la Chambre ». De son côté, le Washington Post a affirmé dans son édition du 1er octobre que « Barr avait fait des demandes similaires à des responsables britanniques et italiens ».

 

Selon l’agence de presse Reuters, au cours de ces derniers jours, les présidents démocrates des comités de la Chambre des affaires étrangères, du renseignement et du contrôle ont assigné à comparaître le secrétaire d’État, Mike Pompeo, et l’avocat personnel de Trump, Rudy Giuliani. Wall Street Journal a révélé, lundi 30 septembre, que Pompeo, qui a auparavant prétendu ignorer les détails de l’appel de Donald Trump et de Volodymyr Zelensky, lors d’une interview avec Martha Raddatz d’ABC, est également impliqué dans cette affaire. La même source à préciser que « les démocrates ont également programmé des dépositions avec une série de fonctionnaires actuels et anciens, ainsi que les associés de Giuliani, alors qu’ils cherchent à dénicher davantage de preuves d’actes potentiellement répréhensibles commis par Trump ».

 

Les récits d’une bonne partie de la presse américaine dressent un portrait d’un président prêt à abuser de son pouvoir pour résoudre les problèmes les plus insignifiants. Trump estime que les institutions du gouvernement fédéral sont un instrument à utiliser selon son bon vouloir. Les derniers titres racontent une histoire familière : le président Trump a transformé la politique étrangère américaine en outil d’extorsion, profitant de son pouvoir pour inciter les dirigeants étrangers à persécuter ses rivaux nationaux et à améliorer son statut politique.

 

Pour rappel, suite à une plainte d’un lanceur d’alerte, selon laquelle Donald Trump aurait demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky, lors d’un appel téléphonique effectué en juillet dernier, d’enquêter sur l’ancien vice-président Joe Biden, un des principaux candidats aux élections de 2020, les démocrates ont lancé une enquête officielle de destitution contre le président républicain.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères bientôt aux EAU

Pour sa première visite aux pays du Golfe, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra aux Émirats arabes unis (EAU) la semaine prochaine. Cette visite intervient aprè...

Régionales 2021 : abstention record en France

Ce dimanche 20 juin, la France a tenu le premier tour des élections régionales et départementales. Plus de deux Français sur trois ont choisi de ne pas se rendre aux urnes. En effet, à la fermeture de...

Iran : une centrale nucléaire à l'arrêt après une défaillance technique

Depuis ce lundi 21 juin, l’unique centrale nucléaire d’Iran, située à Bouchehr, dans le sud du pays, est à l’arrêt. Selon l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), elle le sera pour «quel...

Les Iraniens ont élu un nouveau président au premier tour

Ce vendredi 18 juin, les Iraniens ont voté pour désigner un nouveau président lors d’une élection tenue dans un contexte économique et social particulièrement tendu. L’ultraconservateur Ebrahim Raïssi...

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...