Aller au contenu principal

Nouvelle grève des bagagistes de la RAM, l'ONDA rassure les voyageurs

Après des mois de stabilité, l’aéroport Mohammed V de Casablanca est de nouveau confronté à une grève des bagagistes.

Par Khansaa Bahra, Publié le 01/10/2019 à 16:20, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce mardi 1er octobre, les bagagistes de l’aéroport Mohammed V de Casablanca ont annoncé une grève de 24 heures à partir de 6 h du matin. Ils sont employés de l’opérateur General Private Interim (GPI), un sous-traitant de RAM Handling.

 

En réponse, l’Office national des aéroports (ONDA), l’organe chargé de la logistique et des opérations administratives dans les aéroports marocains, a indiqué dans une publication Facebook qu’il prenait des mesures préventives.

 

Selon le communiqué de l’ONDA, 200 volontaires de la Royal Air Maroc ont été mobilisés et formés pour remplacer les travailleurs au sol en cas de besoin.

 

 

La RAM Handling, la Royal Air Maroc (RAM), l'ONDA et les partenaires publics intervenant à l’aéroport « ont mis en place les mesures nécessaires pour une activité normale du service de tri, de chargement, de déchargement et de livraison des bagages », affirme le communiqué.

 

L’Union marocaine du travail (UMT), qui organise la grève, n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué de presse, l’UMT a dénoncé les arrestations, les poursuites, les condamnations et les licenciements abusifs auxquels sont régulièrement confrontés les bagagistes.

 

communiqué UMT

 

C’est la première fois que les travailleurs de l’aéroport annoncent leur intention de faire grève par le biais d'un communiqué. Les grévistes ont également appelé à la mise en œuvre de la charte sociale signée le 25 juin à la préfecture de Nouaceur.

 

Bien que l’ONDA a annoncé que seulement « une partie des employés sont en grève », Younes Rafii, le secrétaire général du syndicat des travailleurs au sol, a affirmé que tous les travailleurs au sol de l’aéroport, notamment les bagagistes, les chauffeurs et les nettoyeurs, sont concernés par ce mouvement.

 

Le 2 juillet 2019, la RAM Handling, l’UMT, la fédération syndicale de la RAM et le bureau syndical des travailleurs au sol de l’aéroport Mohammed V ont signé un autre pacte social visant à mettre fin aux grèves qui avaient interrompu le flux de l’aéroport.

 

Le pacte visait à améliorer le statut social et financier de 800 bagagistes et de 324 autres employés de l’aéroport. Il prévoyait une augmentation de salaire de 15 %, de nouvelles allocations sociales et de meilleures conditions de travail.

 

Cet accord a été signé après une série de grèves répétitives en été, entravant le processus de traitement des bagages de la compagnie aérienne et suscitant l’insatisfaction des voyageurs.

Coronavirus : le nombre de décès journalier en baisse

Ce mardi 22 juin à Rabat, Abdelkrim Meziane Bellefquih, le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, a présenté le bilan bimens...

Cannabis : ce qu’il faut savoir sur le CBD

Le cannabis est désigné par plusieurs appellations, notamment Marijuana, Haschich, weed, ganja, chanvre, herbe… Toutefois, chacune de ces appellations concerne un produit différent. La consommation de...

Euro 2020 : coup dur pour les bleus après la blessure de Dembélé

L’international français Ousmane Dembélé s’est blessé face à la Hongrie lors du second match de l’équipe de France à l’Euro 2020. La blessure du pensionnaire du FC Barcelone nécessitera un traitement ...

VivaTech : l’UM6P présente l’innovation technologique Made in Morocco

Du 16 au 19 juin, l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P), en partenariat avec le Groupe OCP, a représenté l’innovation technologique "Made in Morocco" à la cinquième édition de Viva Technology ...

Open Sky international lance la première école trilingue du Maroc

Dans un communiqué récemment publié, le groupe familial d’enseignement Open Sky international (OSI) a annoncé qu’il inaugure un premier établissement à Casablanca et déploie son offre d’enseignement t...

Recrutement de médecins étrangers : les exigences des syndicats de la santé

Le projet de loi 33.21, qui vise à modifier la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine au M...