Aller au contenu principal

Merkel, Johnson et Macron: l'iran responsable de l'attaque d'Aramco

Par Nora Jaafar, Publié le 24/09/2019 à 10:34, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’Iran est responsable des attaques perpétrées contre deux installations pétrolières saoudiennes au début du mois, ont déclaré les dirigeants du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne dans une déclaration commune, suscitant une vive réaction d’un haut responsable militaire iranien.

 

Les dirigeants ont publié cette déclaration lundi, le Premier ministre britannique Boris Johnson ayant laissé entendre que le Royaume-Uni pourrait se retirer de l’accord nucléaire iranien, comme l’a fait le président américain Donald Trump l’année dernière.

 

Les trois pays sont signataires du Plan d’action global conjoint de 2015 (Joint Comprehensive Plan of Action – JCPOA) — communément appelé « accord nucléaire » — entre l’Iran et les puissances mondiales, qui avaient offert à l’Iran un allégement des sanctions mondiales en échange de l’imposition de limitations à son programme nucléaire.

 

Les attaques de drones du 14 septembre, qui ont été revendiquées par les rebelles Houthi du Yémen, ont fait monter les tensions dans la région.

 

Johnson a rencontré le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel lundi, en marge de l’Assemblée générale annuelle des Nations Unies, pour coordonner leur stratégie à l’égard de l’Iran. « Il est clair pour nous que l’Iran est responsable de cette attaque. Il n’y a pas d’autre explication plausible », ont déclaré les trois dirigeants dans la déclaration conjointe publiée par la France. S’engageant à œuvrer pour apaiser les tensions au Moyen-Orient, les trois leaders ont exhorté l’Iran à « s’abstenir de choisir entre provocation et escalade ».

 

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a nié ces allégations, déclarant aux journalistes à New York qu’une attaque militaire de son pays aurait complètement détruit la principale installation pétrolière de l’Arabie saoudite. Il a également déclaré que les rebelles yéménites « ont toutes les raisons de se venger » des attaques aériennes de la coalition dirigée par les Saoudiens contre leur pays. Il a poursuivi en soulignant qu’« il serait stupide pour l’Iran de s’engager dans une telle activité » si proche de la visite du président iranien Hassan Rouhani à l’ONU.

 

En marge de l’Assemblée Générale de l’ONU, Johnson a également proposé que le Royaume-Uni participe à l’effort militaire dirigé par les États-Unis pour renforcer les défenses de l’Arabie saoudite dans le Golfe — une décision que Téhéran considère comme une provocation. En effet, le chef d’état-major des forces armées iraniennes, le général de division Mohammad Baqeri, a indiqué ce mardi que les « ennemis » qui tentent d’attaquer l’Iran seront « capturés et éliminés ». « Nous avons dit à maintes reprises à l’ennemi que s’il enfreint les lois de ce pays, il sera confronté aux mêmes actions que celles qui ont été commises avec le drone américain et le pétrolier anglais », a-il déclaré à l’agence Tasnim.

L’UE cherche à maintenir de bonnes relations avec le Maroc

L’Union européenne (UE) considère le Maroc comme un partenaire régional essentiel, notamment au niv...

L’assistant d’Anthony Blinken attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État adjoint américain par intérim aux Affaires du Proche-Orient, devrait arriver au Maroc dans les prochains jours. Selon un communiqué publié sur le site du Pentagone, l’assi...

Heurts en Tunisie et confinement en Algérie

Dans ce podcast, Medi1 fait un tour d’horizon sur l’actualité de ce début de semaine, notamment en Tunisie et en Algérie. La décision du Président Kais Said de renvoyer son Premier ministre et geler l...

L’affaire Pegasus vise à déstabiliser le Maroc, selon Chakib Benmoussa

L’affaire Pegasus continue de faire couler beaucoup d’encre au Maroc comme à l’étranger. Chakib Ben...

Gestion de l'eau : l’heure de vérité a sonné

En cette période estivale et avec les épisodes caniculaires successifs, le problème de la gestion d...

Melilia de nouveau prise d’assaut par des migrants

238 migrants ont réussi à entrer à Mélilia ce jeudi 22 juillet, après avoir escaladé la barrière qu...