Aller au contenu principal

Cameroun : un « dialogue national » sur la crise avec les séparatistes

Le président camerounais Paul Biya a déclaré dans un rare discours public qu’il organisera à la fin de ce mois un « dialogue national » sur toutes les crises auxquelles le pays est confronté, dont les violences qui ont tué des milliers de personnes dans les régions anglophones de son territoire.

Par Nora Jaafar, Publié le 11/09/2019 à 16:20, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Mardi soir, l’homme de 86 ans a également appelé tous les séparatistes des régions anglophones à se rendre et de demander pardon, ou de faire face a une action militaire.

 

Avant l’allocution de Biya mardi soir, certains s’attendaient à ce que le président accorde l’amnistie aux séparatistes et aux dirigeants politiques arrêtés afin d’instaurer la paix dans le pays.

 

Mais Biya, qui est au pouvoir depuis 1982, a déclaré qu’il avait déjà fait de gros efforts pour tenter de résoudre la crise des séparatistes et a démenti toute marginalisation des régions anglophones, ajoutant qu’il y avait toujours désigné des ministres.

 

Condamnations à perpétuité

Le 20 août, un tribunal militaire camerounais a condamné à perpétuité le chef séparatiste Julius Ayuk Tabe et neuf autres personnes pour sécession, « terrorisme » et hostilité contre l’État.

 

L’avocat de la défense a boycotté le procès, accusant le tribunal de partialité.

 

Les condamnés avaient été arrêtés au Nigeria et extradés vers le Cameroun en janvier 2018 avec 46 autres personnes soupçonnées d’avoir soutenu un État séparatiste anglophone, connu sous le nom d’Ambazonia.

 

La violence a éclaté en 2016, les enseignants et les avocats des régions anglophones du Cameroun ont protesté contre les discriminations pratiquées par la majorité francophone du Cameroun.

 

Le gouvernement a réagi par une répression qui a déclenché un mouvement armé militant en faveur d’un État indépendant et anglophone, Ambazonia, qui a été déclaré par un sécessionniste en octobre 2017.

 

Les séparatistes armés ont alors commencé à attaquer les responsables camerounais, l’armée et la police travaillant dans la région.

 

La guerre contre les séparatistes

En novembre 2017, Biya a déclaré la guerre aux séparatistes et a annoncé qu’il allait les massacrer s’ils ne se livraient pas.

 

Depuis lors, le conflit a fait plus de 2 000 morts, plus de 500 000 déplacés internes et plus de 50 000 Camerounais ont cherché refuge au Nigeria, indiquent les Nations unies.

 

Le Cameroun lutte à la fois contre un mouvement séparatiste dans ses régions du sud-est et du nord-ouest et contre le groupe armé Boko Haram dans le Grand Nord.

 

Le pays a également été confronté à une crise politique après les élections d’octobre qui ont vu la réélection de Biya.

 

Le chef de l’opposition Maurice Kamto, qui est arrivé deuxième, a affirmé avoir remporté l’élection. Lui et des dizaines d’autres sont jugés par un tribunal militaire pour insurrection.

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...

Les projets transhumanistes financés par des milliardaires

Plusieurs idées révolutionneront le monde de demain : aller sur Mars, ne plus vieillir, survivre aux maladies, guérir d’un handicap ou conserver son esprit à tout jamais... Ces idées sont souvent port...

Les deux Corées rétablissent leurs canaux de communication

Ce mardi 27 juillet, la Corée du Nord et sa voisine du Sud ont annoncé le rétablissement de leurs canaux de communication, et ce, via leur hotline directe. Cette décision, qui a été simultanément anno...